Histoire vécue Santé - Maladies > Handicaps      (1128 témoignages)

Préc.

Suiv.

Fuite urinaire

Témoignage d'internaute trouvé sur beaute-test
Mail  
| 1311 lectures | ratingStar_88067_1ratingStar_88067_2ratingStar_88067_3ratingStar_88067_4

Bonjour je me permets de venir car il y a un long article sur le sujet ce matin dans notre quotidien régional je vous le recopie, j'espère que ça va marcher car il est copieux bon courage en tout cas pour ce problème bien ennuyeux Vaincre l'incontinence urinaire au féminin L'incontinence urinaire n'est pas une fatalité. Le port de protections n'est pas la seule solution : d'autres traitements existent, comme la chirurgie et la rééducation. On peut aussi apprendre quelques gestes de prévention. Il faut oser en parler à son médecin. Si vous souffrez d'incontinence urinaire, elle ne guérira pas toute seule et, au contraire, va s'aggraver avec l'âge. Il faut consulter rapidement" , insiste le Pr Emmanuel Chartier-Kastler, secrétaire général de l'Association française d'urologie (Afu). Les ennuis commencent souvent par de mauvaises habitudes. "Combien de citadines stressées, font pipi trop hâtivement, ce qui malmène leur périnée, le muscle qui soutient les organes génitaux ! " , constate ce médecin. Il existe deux formes d'incontinence. L'incontinence d'effort est due à une faiblesse du périnée. Une augmentation de la pression abdominale occasionnée par une contraction, même minime comme un éternuement, entraîne des fuites. L'incontinence d'impériosité se manifeste, elle, par des envies pressantes très handicapantes, car la personne n'a parfois pas le temps de se rendre aux toilettes. Bandelettes et ballons Leur anatomie, les grossesses et la ménopause exposent davantage les femmes que les hommes à l'incontinence urinaire, qui peut, en outre, être favorisée par certains sports violents. Le traitement privilégié de l'incontinence d'effort est la rééducation. Guidées par une sage-femme ou un kiné, les femmes apprennent à relâcher les muscles entourant le vagin pour uriner et à les contracter pour se retenir. Il existe plusieurs techniques (lire par ailleurs). Si la rééducation ne suffit pas, le médecin traitant ou le gynécologue adresseront leur patiente à un urologue. C'est ce qui s'est passé pour Valérie, 34 ans. Au tennis, son smash est redoutable. Mais la belle aux jambes bronzées toute l'année a longtemps caché un pénible secret. Jusqu'à l'intervention qui l'a libérée, elle était obligée, à cause de ses fuites urinaires, de mettre une protection périodique avant chaque match. "Un jour, j'en ai eu assez de penser tout le temps à ça, raconte-t-elle. J'ai décidé de suivre une rééducation du périnée. Comme le résultat n'a pas été satisfaisant, j'ai vu un urologue, qui m'a implanté des "bandelettes" ." Couramment utilisée, cette technique est très efficace. Lors d'une brève intervention sous anesthésie générale, le chirurgien place une bandelette en matière synthétique sous l'urètre, le canal par lequel s'écoule l'urine, pour le soutenir pendant un effort. Mais si les sphincters contrôlant l'ouverture de la vessie sont trop endommagés, notamment chez une femme âgée, on peut envisager la pose de "ballons ajustables" . Placés dans le vagin sous anesthésie locale ou générale, ils renforcent la fermeture du canal de l'urètre. Des résultats spectaculaires L'incontinence d'impériosité peut être traitée par des médicaments. En cas d'échec, on peut envisager la pose d'un "pacemaker de la vessie" agissant sur les nerfs qui la commandent pour en calmer le réflexe. Les résultats sont spectaculaires. Mince, cheveux auburn, à 55 ans, Christiane en paraît dix de moins depuis la fin du cauchemar qu'elle vivait à cause de son incontinence. "J'étais tellement angoissée par mes fuites urinaires que je n'osais plus accompagner mon mari lors de ses congrès à l'étranger, se souvient-elle. Ma vie a changé avec la pose de cet appareil." Après la ménopause, la rééducation ou la chirurgie peuvent être complétées par un traitement hormonal local, sous forme de crèmes ou d'ovules à glisser dans le vagin, afin de redonner une certaine souplesse aux tissus. Mais la véritable révolution du traitement de l'incontinence urinaire pourrait être l'injection de toxine botulique tous les six à neuf mois, technique déjà utilisée chez les paraplégiques. Des études sont en cours pour les autres types d'incontinence. Sa mise sur le marché ne devrait pas intervenir avant 2009 ou 2010. Pour en savoir plus, consultez le site internet de l'Afu : http://www.urofrance.org Rééduquer grâce au bio-feedback Le bio-feedback (ou rétrocontrôle) est l'une des réponses à l'incontinence urinaire. Scherren La Roche, kinésithérapeute à Paris, décrit cette technique : "Le bio-feedback permet à la femme de stimuler elle-même ses muscles. Elle introduit dans son vagin une sonde reliée à un ordinateur. Je lui montre, sur l'écran, des courbes qu'elle doit essayer de suivre : par exemple, elle doit contracter ses muscles quand la courbe monte, maintenir la contraction quand elle voit une ligne plate et se relâcher quand la courbe descend" . Mieux vaut prévenir. Bien "faire pipi" pour préserver sa vessie et son périnée, cet ensemble de muscles soutenant tous les organes se situant au niveau du bassin, cela s'apprend à tout âge. Voici les conseils de l'Association française d'urologie (Afu) : - ne pas se retenir quand on a envie ; - se détendre complètement : c'est un acte nécessaire et non une corvée. Pour être bien à l'aise, on peut retirer ses sous-vêtements jusqu'aux chevilles ; - ne pas pousser : la vidange de la vessie doit se faire en douceur pour ne pas abîmer le périnée ; - vider complètement sa vessie pour éviter la prolifération de germes risquant d'entraîner une infection urinaire. Le Pr Chartier-Kastler conseille en outre aux femmes qui veulent consulter leur médecin de noter pendant quelques jours les heures et les volumes d'urine, évalués grâce à un verre mesureur.
  Lire la suite de la discussion sur beaute-test.com


88067
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

+++++ la clinique promo de belgique (genk) +++++ mise a jour

image

Bonsoir les filles, Comme promis voici mon récit plus détaillée meme si je ne pense pas apporter des infos bien plus intéressante mais on sait jamais… Pour rappel je me suis fait opérée avec une copine ne meme temps, je partais d'un tout...Lire la suite

Seule... - solitude

image

Bonjour, ce n'est pas ma première inscription sur ce site, je m'étais déjà inscrite avant mais comme je ne venais plus j'ai désactivé mon compte mais là je reviens parce que j'ai besoin de parler de ce qui ne va pas chez moi… Pour commencer,...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages