Histoire vécue Santé - Maladies > Handicaps      (1128 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je vis enfin même avec mon handicap.

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1206 lectures | ratingStar_139937_1ratingStar_139937_2ratingStar_139937_3ratingStar_139937_4

Je suis reconnu handicapé par la cotorep à plus de 90% à cause d'un nystagmus et d'une anérédie congénitale (et oui malheureusement je cumule ! ).

J'ai pu faire toute ma scolarité dans des étblissements scolaires normaux (en privé par contre) et les enseignants, directeurs et provieseurs ont toujours été trés compréhensif, drot a des agrandissements, des tiers-temps pour les examens, d'utilisation de jumelles pour voir le tableau ou de dictaphone pour la prise de notes…

Et certains de mes camarades me pretaient leurs cours que je m'empressais de recopier quand j'avais une heure d'étude ou le soir en rentrant pour viote leur rendre le lendemain pour ne pas les pénaliser… cela m'a procurer beaucoup de gène par rapport à eux !

Malgré 2 troisème et 2 première, j'ai eu mon bac ES du premier coup sans rattrapge à l'age de 20 ans !

Direction la fac où là j'ai été laché dans la nature et j'ai eu du… trouver des étudiants compréhensifs… reprendre les cours avec dictaphone est devenu imopossible avec la quantité de travail et de cours ! J'ai fais appel par des petites annonces a des personnes qui suivaient les mêmes cours que moi, quitte à les rémunérer pour avoir des photocopies de nos cours que j'avais dèu… prendre en note et voir les tableaux en amphis quelle galère !!! Même les profs n'étaient pas proche de moi et me laisser bien me débrouiller seul et peu voire pratiquement plus un seul avec le temps ne m'a proposé des polycopiés agrandis ! J'étais devenu tranparent comme les autres, aux yeux des autres étudiants et des ensignants-chercheurs ! Il a fallu que je galère pour trouver sur mon campus un organisme qui s'occupe des étudiants handicapés et là eux m'ont proposé de rémunérer quelqu'un qui pourrait me faire des photocopies de cours qu'ils me transmettraient chaque semaine ! Cela a marché la 1ere année et aprés ça a été a moi de trouver quelqu'un lors de la 2eme année qui accepterait de se rendre dans cet organisme afin de photocopier. J'ai pas osé demandé et j'ai abandonné car pour moi c'était dégradant de devoir pleurer pour avoir le droit d'avoir quelques photocopies qiu'on ne te faisait de toute manière pas de bon coeur !

Je me suis débrouillé et une fille a accepté de me faire les photocopies de son cours généreusement chaque semaine et ça m'a beaucoup aidé !

J'ai donc eu un DEUG (bac 2) de Lettres et arrivé en 3eme année j'ai eu du mal suivre le rytrhme demandé… j'ai repassé deux fois la 1ere année et voyant q j'avais du… avancer car j'avais aussi refait ma 1ere année, j'ai renoncé car j'en pouvais plus psychologiquement et je me culpablilisais de faire payer des études à mes parents pour lesquelles j'avais du… réussir malgré la quantité d'efforts que je fournissais ! Pourtant mon but a toujours été de passer le capes pour enseigner et j'ai toujours voulu faire ça mais j'ai eu trop de difficultés. J'ai échoué une deuxième fois a ma 3eme année avec 9.5/20 j'avais reussi un semestre sur les 2 et la moitié du second semestre donc doublement déçu de cet échec car à une année prés, j'aurais pu passer le concours de prof mais malheureusement il fallait que j'obtienne ma eme année ! Mais je suis arrivé a saturation dans ces études interminable et voyant que les efforts ne portaient pas leurs fruits ! J'étais sans cesse sours pression, ne sachant pas si j'allais y arriver malgré les encouragements de ma famille et mes efforts ! A la fin j'en pouvais plus et je n'étais plus motivé et en mme temps j'avais mal de voir que mes parents financaient tout pour que je puisse reussir et faire ce métier que j'avais toujours voulu faire !

Aujourd'hui je respière, je suis apaisé et JE VIS ENFIN !

Je ne conduis pas certes, interdiction de passer le permis alors que je m'en sentirai capable mais bon c'est la LOI ! Je conduis quabnd même un scooter pour me déplacer et par rapports aux autres personnes atteints de nystgmus je peux me réjouir de cette formidable liberté même si je ne dépasse pas les 8 kms autour de chez moi… pour moi c'est déjà super !

Aujourd'hui je ne travaille pas et c'est un choix, j'ai fais le choix de profiter de tous ces bons moments que la vie nous offrent et je laisse volontiers ma place dans le monde du travail à ceux qui en ont vraiment besoin. C'est un choix que j'ai fais aprés avoir été longtemps indécis et certains vont trouver ma façon de penser trés mal et égoiste, voire même que je profite du système !

Peu importe l'handicap je ne le souhaite même pas à mon pire ennemi car ça fait mal de sentir diminuer !

En tant qu'enseignant j'aurais peut-être eu un salaire de 1100 eurso (avec les impts à payer, les charges…) ^. Reconnu à 90% malvoyant par la cotorep, je touche 600 euros d'aide 100 euros de complément puisque je m'assume seul et 225 eur d'aide au logement. Au total 925 eur pour moi seul… pour certains c'est pas beaucoup mais c'est déjà plus du smic !!!!! Sur cette aide on n'a pas de charge, pas de faris d'essence, d'assurance voiture… je ne fume pas et ne bois pas ! Je trouve qu'on peut vivre avec cet petit revenu sans trop trop se priver meme si c'est pas faramineux ! J'ai logement normal, qui me plait, j'ai pu m'équiper et le meubler avec les aides que mes parents touché jusqu'à mes 18 ans et qu'ils ont placé pour moi depuis ma naissance… et quelle joie de retrouver cet argent quand on emmenage dans son chez soi !

Aujourd'hui plus de stress, d'angoisse d'exams, de se confronter au monde du travail… je vis bien, j'ai ma famille à proximité qui m'aide quand j'en ai besoin (c'est à dire rarement !!! ). Je fais du théatre, de la marche, je vois des amis, je fais du footiing, je fais de l'aide à l'apprentissage avec des enfants dans une école et j'aimerai entrer au resto du coeurs ou à ola croix rouge pour aider ceux qui en ont vraiment besoin (et je n'ai que 25 ans ! ) Le must du must… je vais être tonton dans quelques mois donc je languis de toucher à cette nouvelle activité et je suis trés heureux de savoir que je pourrais être disponible chaque fois que ma soeur aura besoin de moi, elle qui travaille. Et jouer à la nounou ne m'ennuie pas du tout et c'est meme normal d'aider ses proches !

Voilà mes journées sont bien remplies et je m'occupe beaucoup meme sans activités professionnelle et meme si j'ai pas de gros moyens je vis avec ce que j'ai et je mets de côté un peu d'argent tous les mois pour tout ce qui est extra… Je suis soulagé d'être libéré de toute contrainte et je ne suis pas triste, malheureux… je crois que j'ai assez galéré face et avec mon handicap et aujourd'hui je respière enfin et j'ai un semblant de vie normal et je ne pense pas que tous le monde peut en dire auant en étant reconnu à plus de 90% handicapé !
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


139937
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

+++++ la clinique promo de belgique (genk) +++++ mise a jour

image

Bonsoir les filles, Comme promis voici mon récit plus détaillée meme si je ne pense pas apporter des infos bien plus intéressante mais on sait jamais… Pour rappel je me suis fait opérée avec une copine ne meme temps, je partais d'un tout...Lire la suite

Seule... - solitude

image

Bonjour, ce n'est pas ma première inscription sur ce site, je m'étais déjà inscrite avant mais comme je ne venais plus j'ai désactivé mon compte mais là je reviens parce que j'ai besoin de parler de ce qui ne va pas chez moi… Pour commencer,...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages