Histoire vécue Santé - Maladies > Handicaps      (1128 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon fils est né sans testicules

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 8239 lectures | ratingStar_124940_1ratingStar_124940_2ratingStar_124940_3ratingStar_124940_4

J'ai 29 ans, je suis mariée depuis 10 ans, nous avons un petit garçon de 3 ans et demi et attendons le second pour octobre… Erwan est né sans testicules dans les bourses et après plusieurs examens cliniques (des fois palpés, des fois non) , prises de sang (testostérone basse) et échos (présence de masses pouvant être des testicules dans la cavité abdominale) , les différents médecins que l'on a consulté auprès de chez nous ne nous ont pas dit la même chose. Certains nous ont mis en garde en nous disant qu'il n'en avait sûrement pas et d'autres que les testicules devaient être dans l'abdomen et qu'il suffisait de les descendre. Donc : première exploration (seulement d'un côté) avant ses 2 ans pour nous entendre dire qu'il n'y a aucun signe de testicules et qu'il fallait lui faire des tests supplémentaires pour vérifier. Ce qui a été fait mais qui n'a pas empêché une seconde exploration l'année dernière. Les 2 interventions se sont bien passées mais Erwan ne garde pas un très bon souvenir des piqûres… On ne lui a pas vraiment expliquer le pourquoi des ces opérations et il n'en parle pas. Il n'a pas encore fait la différence entre son zizi et ce qu'il doit y avoir en dessous et quand il voit son papa ou ses petits copains de classe, il n'a pas l'air d'avoir remarquer quoi que ce soit. Aujourd'hui, on ne fait plus rien, l'endocrino nous a demandé de venir la revoir vers le CP pour vérifier sa croissance et parler de la suite des évènements. Voilà un résumé qui ne doit pas vous paraître extraordinaire. Pourtant, nous avons eu un bon milier de questions auxquelles nous n'avons pas encore toutes les réponses. Mais nous avons progressé dans notre cheminement. Même, si pour mon mari, c'est un peu plus dûr je crois, nous avons réussi à encaisser les choses et sommes prêts à l'épauler à chaque instant où il en aura besoin. Mais quand lui en parler ? Il nous a forcément entendu parler de ça avec nos familles et amis proches car pour nous il n'y a pas de tabous. Mais bien sûr, je me suis aussi posé la question de savoir si un jour il ne me reprocherai pas d'en avoir parler à tout le monde (nos collègues étant aussi au courant). Et avec l'arrivée de ce petit frère, nous aurions souhaiter lui en parler avant qu'il ne se pose des questions (Combien de temps se les posera-t-il avant de nous les poser à nous ? Mais n'est ce pas un peu trop tôt et jusqu'à quel niveau peut-il comprendre les choses ? ) Quand à la pose de prothèses, nous étions fixés pour voir comment il réagira dans les années futures, et qu'il sera lui seul en mesure de prendre cette décision. Mais en vous lisant, je me rends compte que ses bourses sont déjà très petites (peut être même atrophiées mais je n'ai pas vraiment de comparaison) alors, je ne voudrais pas me retrouver dans plusieurs années à m'entendre dire que l'intervention n'est pas possible parce que nous ne l'avons pas pris en compte assez tôt. Quand aux questions concernant sa relation avec les autres (filles ou garçons, amis ou plus si affinité) , je préfère ne pas me poser la question tout de suite… Mon mari, lui, y pense certainemnt plus que moi ayant fréquenté l'ambiance vestiare de foot depuis son adolescence. La sexualité aussi me paraît encore bien loin et je préfère procéder par étape tout en me persuadant que nous optons pour les bonnes décisions. Nous n'en parlons plus trop avec mon mari en ce moment. C'est vrai qu'on y pense pas tous les jours mais je cogite quand même. Le dernier point, cela va vous paraitre étrange peut être mais ce n'est pas celui qui me fait le plus peur : la stérilité. Même si Erwan et son petit frère sont nos enfants biologiques (ce qui fera la différence avec lui) , nous avons eu recours à la médecine pour les avoir (stimultion, FIV et parcours du combattant). Je me sens peut être à tort, plus armée pour lui parler de ça. C'est un peu flou et quand j'ai certaines certitudes, elles s'envolent facilement (Comme par ex d'avoir un second garçon) Peut être n'aurais je pas de réponse mais ça fait du bien de mettre certaines choses par écrit.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


124940
b
Moi aussi !
10 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par Lola51 | le 06/10/14 à 22:11

Bonjour, j ai grand plaisir à voir votre commentaire je me sens un peu seule dans cette situation je suis exactement dans le même cas que vous et je me pose bcp de question pour l avenir de mon petit garçon, je me permets de vous demander qui vous suit? Avez vous rencontrer des personnes avec le même cas? Merci

Histoires vécues sur le même thème

+++++ la clinique promo de belgique (genk) +++++ mise a jour

image

Bonsoir les filles, Comme promis voici mon récit plus détaillée meme si je ne pense pas apporter des infos bien plus intéressante mais on sait jamais… Pour rappel je me suis fait opérée avec une copine ne meme temps, je partais d'un tout...Lire la suite

Seule... - solitude

image

Bonjour, ce n'est pas ma première inscription sur ce site, je m'étais déjà inscrite avant mais comme je ne venais plus j'ai désactivé mon compte mais là je reviens parce que j'ai besoin de parler de ce qui ne va pas chez moi… Pour commencer,...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages