Histoire vécue Santé - Maladies > Handicaps      (1128 témoignages)

Préc.

Suiv.

Relation avec un homme atteint de myopathie mode d'emploi ?

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 2213 lectures | ratingStar_22580_1ratingStar_22580_2ratingStar_22580_3ratingStar_22580_4

Bonjour à tous,  

 

Je viens sur ce forum à la fois pour apporter mon témoignage et demander des conseils.  

 

Célibataire trentenaire, je me suis inscrite, sans grande conviction, sur un site de rencontres il y a quelques mois.  

Quelques jours après mon inscription, un homme prend contact avec moi.  

Annonce originale, profil très intéressant, en adéquation avec le mien, photos dévoilant un très beau visage, un sourire magnifique, des yeux qui pétillent…  

L'homme idéal était donc en train d'errer tristement sur le net ?!  

Sceptique, je le condamne : trop beau pour être vrai ! Il doit être là pour draguer des petites jeunes !!  

Mais principe de politesse oblige, je réponds à sa demande de contact.  

 

Je découvre alors une personnalité très attachante, intelligente, pleine d'humour, de sensibilité… et a priori sincère dans sa démarche de trouver quelqu'un avec qui partager un bout de chemin.  

Nous discutons sans compter les heures. Nous nous retrouvons dès que nous le pouvons pour échanger quelques mots. Nous nous livrons beaucoup. Internet facilite les choses. Nous nous confions l'un à l'autre sans vraiment nous en rendre compte. Nous nous dévoilons, sans tabou, sans limite…  

Et surtout, nous devenons dépendants de ces échanges qui viennent combler notre besoin d'écoute, de communication, d'attention…  

 

Quelques jours après notre premier échange, celui que j'avais d'abord condamné mais à qui je commençais à m'attacher me dévoile son secret : il est en fauteuil roulant, atteint de myopathie.  

Il s'imagine alors que je vais continuer poliment la discussion mais que ce sera la dernière.  

Mais nous nous retrouvons le lendemain, le jour suivant, celui d'après…  

 

Sa maladie, je la connais comme tout le monde, par l'intermédiaire du téléthon.  

Nous en discutons beaucoup. Je m'intéresse au sujet parce que je m'intéresse à lui.  

Il m'envoie des photos de lui en fauteuil roulant.  

Et étrangement, il n'y a là rien de choquant ou de gênant.  

La maladie n'est pas un problème. J'ai été charmée par la personne. La maladie fait partie de lui.  

Alors pourquoi le rejeter maintenant ?  

 

Nous décidons donc de nous rencontrer.  

Nous passons une merveilleuse soirée.  

Nous faisons connaissance en face à face, très naturellement, comme si nous nous connaissions depuis toujours.  

 

Je n'avais jamais côtoyé de personne handicapée auparavant.  

Je ne veux pas me montrer curieuse dans le sens malsain du terme.  

J'observe, je découvre les difficultés que pose le handicap.  

Je suis attentive à son bien être. Je ne veux pas être maternelle. Je fais juste ce qui est en mon pouvoir pour qu'il se sente le mieux possible…  

 

L'attirance est là, et elle est réciproque.  

Les sentiments qui commençaient à se développer sur internet s'intensifient.  

 

Nous devenons de plus en plus complices.  

Nous nous écrivons par mail au travail, nous nous passons des petits coups de fil, nous nous envoyons des textos.  

Quand nous ne pouvons nous voir, nous passons nos soirées à discuter par téléphone ou sur internet.  

 

Tout paraît parfait.  

Mais bien sûr, il y a un "mais".  

 

Nous sommes extrêmement proches. Nous pouvons parler de tout. Nous parlons de nos sentiments sans aucun problème.  

 

Mais comment faire le pas pour devenir proches physiquement ?  

 

Les hommes sont toujours venus vers moi en premier.  

Mais celui-là ne se l'autorise pas.  

Et je n'ose pas non plus.  

 

La raison ?  

Le handicap…  

La voilà la "différence".  

J'aurais envie qu'il me prenne dans ses bras et qu'il m'embrasse, mais il ne peut pas.  

Et je ne sais pas comment m'y prendre.  

Nous avons envie tous les deux de nous découvrir physiquement, charnellement.  

Mais nous ne savons pas comment faire.  

 

La situation est cruelle parce que le désir est là, mais nous nous interdisons d'aller plus loin que le petit bisou sur la joue pour nous dire bonjour et au revoir.  

 

Nous en avons discuté.  

La situation serait certainement différente si les rôles étaient inversés, s'il était la femme et moi l'homme.  

Mais dans notre cas, je ne peux pas le soulever de son fauteuil, le prendre dans mes bras…  

 

Cette situation est de plus en plus frustrante et difficile à gérer.  

 

C'est là que je demande des conseils auprès de personnes ayant vécu cela, pour que nous puissions vivre une histoire d'amour épanouie sur tous les plans.  

 

J'appréhende un peu la découverte du corps malade, paralysé, de mon partenaire.  

 

Comment faire d'un point de vue pratique pour que la maladie ne soit pas un obstacle ? Pour qu'il conserve son rôle d'homme et moi de femme ?  

 

Comment faire de sa première expérience un moment agréable, de partage, loin des préoccupations liées à la maladie ?  

 

Merci d'avance à tous ceux qui auront pris le temps de me lire (j'ai été très longue) et qui pourront me répondre.
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


22580
b
Moi aussi !
10 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

+++++ la clinique promo de belgique (genk) +++++ mise a jour

image

Bonsoir les filles, Comme promis voici mon récit plus détaillée meme si je ne pense pas apporter des infos bien plus intéressante mais on sait jamais… Pour rappel je me suis fait opérée avec une copine ne meme temps, je partais d'un tout...Lire la suite

Seule... - solitude

image

Bonjour, ce n'est pas ma première inscription sur ce site, je m'étais déjà inscrite avant mais comme je ne venais plus j'ai désactivé mon compte mais là je reviens parce que j'ai besoin de parler de ce qui ne va pas chez moi… Pour commencer,...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages