Histoire vécue Santé - Maladies > Handicaps      (1128 témoignages)

Préc.

Suiv.

Spondylarthrite ankylosante

Témoignage d'internaute trouvé sur sante-az.aufeminin - 07/10/11 | Mis en ligne le 11/05/12
Mail  
| 1439 lectures | ratingStar_253808_1ratingStar_253808_2ratingStar_253808_3ratingStar_253808_4
Bonjour, Je suis presque dans le même état que vous à la différence près que je suis toujours incapable de reprendre le travail depuis mai 2007. Mon cas sera jugé par la CPAM en mai 2010 comme vous en novembre 2006. Les règles de la CPAM sont les suivantes : passage automatique en invalidité après 3 ans d'arrêt de maladie ou mi-temps thérapeutique. En toute logique vous devriez passer en catégorie 2 ou à 66% à moins que la CPAM tienne compte du mi-temps et juge que vous pouvez encore travailler à mi-temps et uniquement vous attribuer la 1ère catégorie ou à 33%. Ceci étant la pension d'invalidité de la CPAM est de 30% du salaire moyen ou de 10000 annuel environ pour la catégorie 1 et de 50% du salaire moyen ou de 17000 annuel moyen pour la catégorie 2 (chiffres 2009). A ces sommes il faut déduire uniquement la CSG et la RDS. En dehors du chapitre de la CPAM, je vous conseille d'aller voir un médecin généraliste spécilisé dans la réparation juridique du dommage corporel. Ce médecin vous assistera lors des expertises, surtout celles faite par les société d'assurance. Ce médecin est généralement reconnu comme expert auprès de la CPAM et du TGI. Votre société a-t-elle une prévoyance qui couvre votre problème ? Votre cas est-il reconnu par la COTOREP comme handicapé civil et comme handicapé du travail ? Ce point est important car votre société peut aller voir l'AGEFIPH qui l'aidera dans toutes les démarches pour amménager votre poste de travail. De plus tous les amménagements faits par votre société ne lui coûteront rien car ils seront directemnt déduit de la taxe sur les handicapés que chaque société doit payer. Je vous conseille d'essayer le siege SITAG DL200 emotion qui vaut une petite fortune mais qui est parfaitement acceptable par l'employeur. Je vous conseille également un bureau à plateaux décalés au niveau du clavier d'ordinateur afin d'éviter dans le futur des névralgies cervico brachiales qui sont très douloureuses. Je vous conseille également que votre société fasse installer chez vous une liaison internet spécifique à l'entreprise afin de faire du télétravail. Il semble que vous souffrez uniquement par crise et non de facon continu + crises, ce qui vous laisse encore un espoir de pouvoir retravailler un jour à peu près normalement sous réserve que vous obteniez le bon traitement de fond. Tant que vous n'avez pas atteint le 2 ème palier continu vous avez encore de la marge. Si vous ne pouvez pas utiliser les anti TNF alpha de première génération que dit votre rhumato sur ceux de 2ème génération qui vont pas tarder à arriver des USA ? Il y a aussi le nouveau médicament "orancia" qui est utilisé pour la PR avec succès. Ce médicament semble très bien marcher dans la SpA. Je devrai d'ailleurs le tester à l'hopital d'ici quelques mois. En dehors des ains avez vous testez les dérivés d'opiacés comme de tramadol (topalgic). Ce médicament combiné avec du paracétamol a une action interessant pour les douleurs. Pour la fatigue, il n'y a pas beaucoup de solution. La cortisone est une solution pour la SpA et la fatigue mais à éviter. A voir avec votre médecin traitant. Il est également intérressant de savoir si votre SpA est axiale ou périphérique car le métho n'est efficace que dans les cas d'atteintes périphériques. Si vous reprenez le travail le 1er avril, vous pourrez toujours bénéficer d'arrêt de travail classique pour grippe, rhume, gastro, etc. Par contre si vous avez de nouveau un arrêt de maladie pour la SpA la CPAM risque de vous passer directement en invalidité. Enfin il faut que vous vous posiez les questions suivantes : dans mon échelle de valeur où se situe ma santé ? Est elle avant ou après mon travail, ma reconnaissance sociale ? Comment je serai dans 20 ans au rythme où va ma maladie dans le contexte actuel ? Mon cadre de vie actuel est il calme et sans stress ? Est ce que mon hygiène de vie est compatible avec ma maladie ? Etc. J'attire votre attention sur ce sujet car moi même j'ai fait l'erreur de forcer et d'en faire trop pour effacer d'une certaine manière le fait d'être handicapé et maintenant je ne suis plus bon à rien. Alors avec mon expérience je vous conseillerai de vous arrêter définitivement pour pouvoir durer dans le temps tout en étant presque valide car les difficultés arrivent vite. Mais attention les conseilleurs ne sont pas les pateurs !!! Bon je vais arrêter ici car j'ai l'impression de vous matraquer d'info. C'est la première fois que je suis sur ce forum et je pense que vous pourrez me joindre en cas de besoin. Cordialement et merci de ne pas regarder les fautes. PS : les indemnités CPAM d'arrêt de travail ne doivent pas être déclarées aux impôts si vous êtes reconnu comme ALD 27 par la CPAM.
  Lire la suite de la discussion sur sante-az


253808
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

+++++ la clinique promo de belgique (genk) +++++ mise a jour

image

Bonsoir les filles, Comme promis voici mon récit plus détaillée meme si je ne pense pas apporter des infos bien plus intéressante mais on sait jamais… Pour rappel je me suis fait opérée avec une copine ne meme temps, je partais d'un tout...Lire la suite

Seule... - solitude

image

Bonjour, ce n'est pas ma première inscription sur ce site, je m'étais déjà inscrite avant mais comme je ne venais plus j'ai désactivé mon compte mais là je reviens parce que j'ai besoin de parler de ce qui ne va pas chez moi… Pour commencer,...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages