Histoire vécue Santé - Maladies > Handicaps      (1128 témoignages)

Préc.

Suiv.

Un enfant trisomique est un enfant comme les autres ...

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 1389 lectures | ratingStar_154304_1ratingStar_154304_2ratingStar_154304_3ratingStar_154304_4

Sérieusement, je suis née handicapée.J'ai vis le handicap au quotidien et j'ai vu beaucoup de choses. J'ai travaillé en tant que bénévole, avec eux.Je n'ai rien contre le handicap.Par contre, notre société actuelle n'est pas ouverte.Rien n'est fait pour faciliter la vie des handicapés. Il y a très peu de bonnes structures pour les accueillir. Le handicap peut aussi coûter très cher ! La trisomie comme tout autre maladie peut avoir des degrés différents. Quand on a un enfant trisomique qui est gentil, affectueux, qui apprend relativement facilement, qui est pas si atteint… Ca peut le faire mais, si c'est un trisomique fortement atteint ? (Comme tout autre maladie) L'enfant peut avoir besoin d'une structure spécialisée pour pouvoir évoluer. Et là, il faut des fonds car la sécurité sociale ne prend pas la totalité à sa charge.La structure spécialisée, il faut aussi la trouver.Y'en n'a pas toujours une dans sa ville ou même sa région ! Il est pas rare que pour pouvoir assumer un enfant "malade" correctement, un des deux parents soit obligé de cesser son activité, faute de place dans un centre spécialisé ou de proximité.Il faut être très disponible car un enfant à problèmes, c'est souvent chez les spécialistes.Faut avoir une sacrée énergie et beaucoup de patience. Bref… C'est beaucoup de points à ne pas négliger. Vivre à côté d'un enfant "malade" c'est beaucoup de temps libre, un combat quotidien et aussi des moyens financiers. Puis, il y a le devenir de l'enfant. Ca grandit !!! Du jour de sa naissance à sa majorité et plus, on se demandera comment il va faire pour s'assumer.Va t'il pouvoir s'assumer ? C'est pas toujours évident. Et l'enfant ? Comment vivra t'il son handicap ? La Société est ce qu'elle est ! Discriminatoire ! Il va devoir se battre pour s'imposer dans le monde réel ou il vivra dans un monde protégé. Qui nous dit qu'à 16 ans, il ne nous reprochera pas de l'avoir laissé venir sur terre pour lui faire vivre tout ça ? Ce ne sera pas facile pour lui. A la vue de tous ces points, si je suis confrontée au handicap de par mon bébé, je demande l'IMG. (J'avais une grossesse à risque et 50 % de chances d'avoir un enfant handicapé. Je me suis donc posée la question) Je n'aurais pas le courage d'assumer un enfant malade.C'est peut-être beaucoup de joie mais, ça peut être aussi énormément de soucis, d'angoisse et de peine.Par respect pour l'enfant et pour moi-même, je demande l'IMG en cas de trisomie ou autre maladie (à conséquences). Pour terminer, la personne qui souhaite garder son bébé si elle apprend qu'il est malade, c'est son choix. Elle a ses raisons et je les respectePar contre, il faut qu'elle assume ! C'est facile de vouloir un enfant handicapé pour ensuite le placer dans une institution et venir le voir quand on "peut" ! (longue distance) J'ai voulu le dire car je l'ai vu à plusieurs reprises.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


154304
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

+++++ la clinique promo de belgique (genk) +++++ mise a jour

image

Bonsoir les filles, Comme promis voici mon récit plus détaillée meme si je ne pense pas apporter des infos bien plus intéressante mais on sait jamais… Pour rappel je me suis fait opérée avec une copine ne meme temps, je partais d'un tout...Lire la suite

Seule... - solitude

image

Bonjour, ce n'est pas ma première inscription sur ce site, je m'étais déjà inscrite avant mais comme je ne venais plus j'ai désactivé mon compte mais là je reviens parce que j'ai besoin de parler de ce qui ne va pas chez moi… Pour commencer,...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages