Histoire vécue Santé - Maladies > Hémorroïdes      (108 témoignages)

Préc.

Suiv.

Hémorroïdes depuis mes 18 ans puis fissures il y a 3 ans guéries !

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 10616 lectures | ratingStar_216208_1ratingStar_216208_2ratingStar_216208_3ratingStar_216208_4

J'ai 29 ans et je suis un homme. J'ai des hémorroïdes depuis l'âge de 18 ans, qui se sont doublées de fissures il y a 3 ans. Au début, il s'agissait de crises passagères, liées à des coups de stress (examens universitaires, ruptures amoureuses, le corps exprime le désarroi de l'âme comme il peut). Puis, il y a un an et demi, les saignements liés aux fissures sont devenus vraiment inquiétants. Ma cuvette était rouge sang quand je me levais, j'entendais les gouttes de sang tomber dans l'eau pendant que j'étais assis, et le sang sortait en jets quand je contractais (désolé pour les détails mais je pense ne pas être le seul dans ce cas). Je suis allé voir mon médecin généraliste qui, après examen approfondi (toucher rectal) , m'a envoyé voir une gastro-entérologue, et là, rebelote pour le toucher rectal et prescripion d'une cure de Proctolog en suppos et pommade, qui ont été très efficaces. Le répi a duré 2 mois, puis les fissures sont réapparues, à l'occasion d'un nouveau coup de stress. J'ai une vie très agitée, je travaille beaucoup, je mange bien, mais vite, et pas toujours équilibré. N'étant pas un adepte des solutions médicamenteuses à tout va, et étant convaincu que l'origine de mes maux était liée à mon mode de vie, j'ai commencé à me renseigner sur mon système intestinal et gastrique. J'ai découvert que notre intestin est une sorte de " second cerveau " et notre cul une sorte de " seconde bouche " qui nous dit des choses sur nous même. Lorsqu'il saigne, c'est que quelque chose ne va pas. J'ai corrigé un certain nombre de choses, notamment au niveau alimentaire. Le résultat est étonnant : non seulement mes fissures ont disparu, mais en plus mes hémorroïdes ne sont plus là. J'étais tellement habitué à avoir ces petites boules douloureuses dans le derrière que j'ai l'impression d'avoir un vide. La douleur n'est plus là. Ça fait du bien. Mon karma est reposé, mon corps n'est plus tout chamboulé, et bien que j'ai une tendance naturelle à stresser, au moins, je ne me bats plus contre mon corps.

Voici les changements que j'ai faits :

1° ; / Je mange, tous les jours, que ce soit le matin ou le midi, suivant le temps que j'ai : un bol avec un mélange de fibres (all brans) , de céréales (on dirait des graines pour oiseaux, je ne me rappelle plus la marque) , de pétales de maïs kellogs (vous savez, la boîte avec le coq, ça donne du goût à la mixture et ça adoucit l'ensemble) , et une sorte de petite semoule qui s'appelle Gerblé. L'ensemble a pour but de forunir à mon corps les céréales et les fibres de base que tout un chacun devrait manger. Je mélange tout ça à de l'eau bouillante sans sucre (et pas du lait, qui est irritant pour les intestins).

2° ; / Je bois trois litres d'eau par jour, à raison de trois verres le matin au réveil, et d'un verre toutes les demi-heures (si je suis en déplacement j'emporte la bouteille). C'est indispensable, sans cet apport en eau, les fibres font l'effet inverse de l'effet voulu. Par ailleurs, l'intestin a besoin d'être hydraté, et il fonctionne en binôme avec la vessie et la prostate. L'appareil digestif forme un tout, et la déshydratation est la pire choses qui puisse lui arriver (Cf cystites, etc.).

3° ; / Je mange tous les jours au moins un repas de légumes, avec du poisson (on ne le dira jamais assez, on mange trop de viande et pas assez de poisson). Qu'on ne vienne pas me dire que ça demande du temps de préparer les légumes et que tout le monde n'a pas les conditions pour le faire. Je suis formateur indépendant et je passe tout mon temps à courir d'une boîte à l'autre. Mais mon corps mérite bien que je me pose une heure par jour, tranquillement, pour bien manger. Les légumes sont par ailleurs rapides à cuisiner. Le plat que je préfère : salade de soja avec maïs et champignons de Paris, assaisonnés de persil et basilic sel (un minimum, pour le goût et la rétention d'eau). Les légumes surgelés font l'affaire (des petits sachets très bons à réchauffer). On peut aussi le faire avec des primeurs, genre salade / Tomate / haricots / lentilles / poivrons (ça réhausse le tout) / oignons, pommes de terre, etc. Parfois c'est une délicieuse ratatouille à laquelle je mélange des pâtes (bon pour l'énergie). Les légumes, TOUJOURS CUITS À ; L'EAU ! (pas frits) Quant au poisson, il n'est pas si cher que ça, les sardines sont largement abordables, un peu de saumon parfois, cuit à l'eau, n'est pas du luxe, les soles, etc. (demandez à votre poissonnier) crevettes, petits poulpes, etc.

4° ; / J'ai accru ma consommation en huile d'olive (les salades de légume froid sont toujours assaisonnées d'huile d'olive). En revanche, ne jamais faire chauffer l'huile d'olive, toujours la mettre après la cuisson des légumes. Les aliments un peu huilés sortent mieux derrière (mais bon, ne pas abuser, sinon vous chierez de l'huile). C'est le côté " chypriote " de mon régime.

5° ; / Je garde le bouillon de mes légumes que je bois chaud quand je rentre du taf le soir quand j'ai froid, ça réchauffe et c'est très bon pour la santé, en particulier le bouillon de brocoli pour la vessie, de plus en plus recommandé par les médecins. Si j'ai envie de me faire des pâtes, je me sers du bouillon pour les cuire et leur donner du goût.

6° ; / J'ai banni : épices, alcool, café, thé, lait (sauf lait de soja pour le calcium, ou un peu de fromage, ou yaourts, mais PAS EN EXCÈ ; S, et pas trop sucrés) , chocolat, pain blanc (je ne mange que du pain complet, et en petites quantités, sinon ça fait péter avec l'eau) , coca-cola, jus de fruit (avec trop de sucres ajoutés surtout, ce sont les pires, je suis pas une machine à distiller du sucre que diable ! ) , gâteaux, beurre (surtout frit) , crèmes au lait et aux oeufs, agrumes et tous types de fritures (en particulier les frites) de mon alimentation et j'ai réduit drastiquement les oeufs : ces aliments avaient un effet clairement irritant sur mon organisme (je parle pour moi). Les viandes grillées à la pierre, TOUJOURS, ou mijotées en bouillons (il y a des plats excellents à faire comme ça, avec des assaisonnements de légumes au lieu des épices). Nous sommes, physiologiquement, des animaux, alors ne mangeons pas ce que l'on ne donnerait pas à manger à un animal de compagnie omnivore. RESPECTONS-NOUS !

7° ; / J'ai redécouvert le bonheur des fruits, tous types de fruits, secs ou frais (sauf les agrumes, comme je l'ai dit juste avant, et ananas et litchis avec modération).

8° ; / je mange plus de soupes : parfois, ue bonne soupe me fait le repas du soir. J'ai toujours de la soupe dans le frigo pour quand je suis pressé et que j'ai pas le temps de me poser pour mâcher correctement les aliments, histoire de pas sauter un repas ou de pas avaler les aliments tels quels (parce qu'après c'est l'estomac et le cul qui trinquent).

9° ; / MAIS SURTOUT, POINT CRUCIAL : TRÈ ; S BIEN M ; CHER SES ALIMENTS. J'ai pris le temps de vivre, ou plus exactement le temps de manger, de mastiquer correctement mes aliments, de mettre mes dents à contribution (mes pauvres dents, pendant des années vous n'avez servi qu'à séduire les femmes dans mon sourire). Je mange des bouchées raisonnables (pendant des années je mangeais comme un ogre, un peu de raffinement, que diable ! ) , je prends le temps de laisser la salive commencer à défaire mes aliments dans la bouche. Je prends toujours au minimum une heure pour manger, que ça plaise ou pas, je m'en fous, marre d'avoir ma au cul, si ma façon de manger doit faire mal au cul de quelqu'un, que ça soit à celui des autres. C'est devenu une règle de vie : je mange lentement, tranquillement, EN M ; CHANT BIEN, zen, cool, comme Fonzie. J'invite mes amis à venir manger chez moi, les repas, du soir en particulier, deviennent des lieux de partage, conviviaux. Je leur fais essayer mes nouvelles recettes. Depuis que je fais tout ça, mon caca sort de mes petits fesses avec joie et bonne humeur, sans que j'ai à forcer, ou sans que je sente mon moi intérieur se déchirer dans un hurlement de douleur.

10° ; / Je fais plus de sport, ça me détend, gymnastique le matin, étirements, course à pied, je me déplace en rollers et en vélo (et oh miracle, le vélo, ça n'a pas d'effet négatif, au contraire). Je marche (c'est bon pour détendre le cul ça).

11° ; / Quand je vais aux toilettes, je prends le temps de faire caca (dans les premiers temps, une heure, je ne force pas, je ne me mets pas la pression, qu'on me presse, que le monde entre en guerre, je m'en fous, quand je dois faire caca, je prends le temps, le gâteau doit sortir tout seul du moule, parce qu'à force de tapper sur le moule pour le faire sortir trop vite, évidemment, on finit par le casser. Ê ; tre détendu, prendre un bouquin ou mettre de la musique, téléphoner à un ami, tout est bon, mais maintenant, quand je monte sur le trône, c'est pour m'y traiter moi-même comme un roi.

12° ; / Enfin, quand je vais aux toilettes, si mes hémorroïdes ressortent, ou si j'ai des saignements (ça peut arriver, ça m'est arrivé une fois en un an, au moment des fêtes, cause stress boulot écarts alimentaires je pense) , je m'essuies avec du papier imbibé d'eau très chaude, et je ne frotte pas, j'éponge pour ainsi dire à la façon d'une compresse chaude : l'eau chaude décongestionne et les hémorroïdes se rétractent presque automatiquement. Pour ce qui est des fissures les plus proches de la surface, le saignement diminue jusqu'à arrêt en 20 secondes. Et quand je prends ma douche, en cas de crise d'hémorroïdes, je laisse le jet d'eau très chaude sur les hémorroïdes et je laisse mère chaleur faire le reste : moi je me détends.

Voilà, avec un régime comme ça, au bout de deux mois, j'étais guéri. En cas de gros coup de stress, je garde toujours un suppo de Proctolog sous la main, et je continue à aller voir régulièrement mon médecin, pour être certain que tout va bien dans le réservoir et la tuyauterie de mon moteur. Mon médecin a trouvé tous mes changements très judicieux. Ça peut avoir l'air difficile, mais en fait ça demande juste un peu de discipline au début, jusqu'à ce que ça devienne une habitude en fait. Ce régime a d'autres effets bénéfiques, outre une petite perte de poids, puis stabilisation (à mon poids idéal, ma copine en bénéficie aussi) , j'ai plus d'énergie, je dors mieux, je me concentre mieux et je suis devenu un cuisto créatif qui fait plaisir à son entourage tout en lui faisant du bien. Voilà, j'espère que tous ces trucs pourront servir à d'autres que moi. En tous cas bon courage, je sais que ça n'est pas évident toutes ces histoires de fissures et d'hémorroïdes. Si vous avez des questions je me ferai un plaisir de vous répondre,
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


216208
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par annelopez | le 01/01/13 à 23:25

Comment soigner les hémorroïdes ?
Pour soigner les hémorroïdes, il vaut mieux se tourner vers les méthodes naturelles en plus des crèmes antalgiques ou traitements prescrits par le médecin. Traitements contre la douleur et anti-inflammatoires, veinotoniques qui améliorent la circulation : contre les hémorroïdes, on conseille surtout d’éviter la constipation et d’être patient parce que ça finit par passer… Ainsi, les méthodes naturelles ne sont vraiment pas du superflu !

Pourquoi soigner les hémorroïdes de façon naturelle ?
http://les-hemorroides.com

Par annelopez | le 24/04/13 à 16:35


Comment Recevoir une Copie de “Stop Hémorroïdes”
Dans Les Prochaines 5 Minutes!


“Stop Hémorroïdes” est disponible en téléchargement instantané.

En quelques minutes à compter de maintenant, vous découvrirez à quel point il est simple de soigner ses hémorroïdes avec mon traitement naturel et efficace.
http://www.youtube.com/watch?v=LuxG2hTeLLs

Histoires vécues sur le même thème

Rapports avec les belles soeures

image

Quand je me suis marié, j'ai remarqué que mes belles soeures plus agées que moi de 10ans, ont du caractere, on sentons bien mais faut dire que moi, je suis très facile a vivre et gentille, mais ces derniers temps, elles commencent vraiment à...Lire la suite

Parler moi de vos rapports avec vos belles soeure!!

image

Quand je me suis mariée, j'ai remarqué que mes belles soeures plus agées que moi de 10ans, ont du caractere, on sentons bien mais faut dire que moi, je suis très facile a vivre et gentille, mais ces derniers temps, elles commencent vraiment à...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages