Histoire vécue Santé - Maladies > Hémorroïdes      (108 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je me suis fait opérer à Montpellier

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 03/03/11 | Mis en ligne le 18/03/12
Mail  
| 4197 lectures | ratingStar_230230_1ratingStar_230230_2ratingStar_230230_3ratingStar_230230_4
Alors voila. il y a quelques mois de ça, j'ai pas tous les moyens cherché des réponses aux questions que je me posais concernant l'opération des hémorroïdes. je n'ai pas toujours trouvé des réponses alors je me propose, maintenant que je ss passée sur le billard, de raconter du mieux possible Déja la première fois que je ss allée chez le médecin, il ne m'a pas diagnostiqué une obligation d'opération car je les avais trop bien remis en place manuellement la seconde fois, j'avais laissé tout apparent, la réponse du médecin fut nette "on opère" Pour décrire mon cas je dirais que je n'avais pas vraiment mal, c'était plutôt une gène au quotidien, pour des questions d'hygiène. elles étaient tous le temps apparente et je devais continuellement les remettre manuellement. Une gène aussi vis à vis de mon homme car je craignais qu'il puisse les voir. Opération programmée au 28 février 2011 à Montpellier en clinique. arrivée à 10h30, grand stress forcément, et l'opération est à midi. par chance je suis passée à l'heure et je n'ai pas eu le temps de trop me monter la pression. Bien sur avant l'opération on enfile la jolie tunique bleue et on prend la douche à la bétadine rouge petit conseil: pour les cheveux je l'avais fait le matin même, c'était moins handicapant comme ca. bon, donc le brancardier viens me prendre, grande montée d'angoisse, arrivée au bloc je vois les anesthésistes et bien sur je fond en larme Je ne suis pas une petite nature mais j'ai une phobie des piqures Donc ils m'endorment au gaz et me place le cathéter une fois que je ss endormie. Dans le bras gauche, sur la pliure, c'est peut être pas le meilleure endroit. Une fois l'opération finie, je suis placée dans une salle de réveil où je reste à peu près 40 mn (enfin je dis ca, mais j'étais endormie) Je suis partie à 12h au bloc, à 14h 30 j'étais dans la chambre Bien sur, madame phobie des piqures ne peut pas plier le bras pendant toute la durée de l'hospitalisation et j'avoue que l'aide d'un proche me fut nécessaire: pour manger, s'habiller, se laver, aller au WC, etc Arrivée à la chambre, j'ai un beau gros pansement épais compressif sur l'anus, pour éviter que cela saigne et permettre une meilleure cicatrisation. je ss mise sous perfusion. l'hospitalisation est initialement prévue jusqu'au jeudi (je me suis fais opérer le lundi) DOnc le lundi après-midi, je commate dans ma chambre, les infirmières passent régulièrement prendre la tension et la température. les effets du gaz (pour endormir) ne tarde pas, je me sens un peu nauséeuse mais rien de bien grave, c'est inconfortable. Bon le gros pansement c'est gênant pour les filles, et voui, si on ne peut pas se lever pour aller au wc, on fait pipi dessus et il absorbe tout. du coup on trempe le lit. super heureusement j'avais prévu plein de serviette que j'ai pu mettre entre mes jambes pour éviter de sentir cet effet mouillé. c'est vraiment pas agréable, ca sent l'urine, et on ne peux pas enlever le pansement avant le lendemain de l'opération. comme à chaque fois que je me lève je me sens mal (malaise vagal), je suis obligée de faire au bassin, et obligé de rester dans ce mouillé. Mis à part ca, pas encore de douleur. première nuit: peu dormis entre l'impossibilité de me placer comme je veux car j'ai le cathéter, et les envies de faire pipi. Le lendemain, stop les perfusions, on passe aux cachets. héhé, mais on a pas le droit d'enlever le cathéter... l'anesthésie donne des gaz que le pansement empêche d'expulser. heureusement le médecin passe et enlève le pansement tout va bien une 'mèche' est tout de même restée (un gros morceau de papier sécher, un peu entré dans l'anus) et c'est désagréable à enlever. heureusement l'infirmière prend le temps de bien le mouiller pour éviter de me faire le moins mal possible. ça ne fais pas si mal que ca, sur une échelle de 1 à 10 où 10 est le pire, je dirai 6/10 pour enlever la mèche le reste du temps la douleur est à 2/10, elle apparait surtout quand on se déplace dans le lit, mais bon c'est vraiment une douleur supportable DOnc le deuxième jour, c'est le jour de la purge 1 L d'eau ,avec du produit, à avaler en 2heures, pour nettoyer les intestins le produit n'est pas si infect que ça, un peu salé. pour ceux qui ont fait des coloscopie, le produit n'a rien à voir, très loin d'être aussi infect une fois le produit avalé, on attend. on ne doit pas forcé pour aller au WC alors faut patienter. après 7 rdv au wc dans l'après midi, les intestins sont tout propres. Pour pas faire gore, mais donner le plus d'infos possibles, les scelles sont très liquides, de l'eau colorée. ce n'est pas réellement douloureux, un peu certes mais supportable. ce qui est le plus gênant c'est d'être assis au WC et que ça "écarte" les fesses. sinon c'est douloureux juste au moment où le "liquide arrive" même pas quand il coule. bref pas plus de douleur que ca le reste du temps deuxième nuit un peu agitée, et je vois le médecin le troisième jour (soit le mercredi) bonne nouvelle, je peux sortir avec un jour d'avance car je n'ai pas des douleurs à me taper la tête contre les murs et parce que j'ai commencé mes premiers "scelles" dans la nuit alors j'entends par "scelle" ici, de petits morceaux mous rien de bien méchant Me voila donc avec une longue liste de médicament et avec mes touchers rectaux à faire (sauf entre le 6 et 14 jours post-opératoire pour éviter hémorragie) voila depuis je suis chez moi, quoi dire de plus j'ai mis mes premiers suppositoires, c'est pas super amusant mais en 30s c'est fait et apres pas de souci mais encore une fois c'est pas la grande douleur grande fille que je suis j'ai pris qu'un qui ramollit les scelles ce matin alors que je devais en prendre deux, du coup mes scelles sont pas assez ramollit, un peu douloureux au WC, m'enfin c'est l'espace de qqs minutes après c finit qqs douleurs à l'estomac, je pense que c'est le nombre important de médicament qui me déglingue, mais bon je me suis un peu inspectée, plus hémorroïdes internet, quand je rentre mon doigt pour le toucher rectal, c'est plus aussi sur qu'avant et j'ai un gros bleu tout autour de l'anus j'ai une petite boule, comme une sorte hémorroïde, et j'espère que ca va désenfler. je cherche des infos sur le net mais je ne trouve pas s'essuyer proprement c'est pas facile, je prend une douche quasiment à chaque fois. mais j'avoue qu'une lingette humidifiée me facile réellement la vie car ca n'accroche pas et ca ne me fait pas mal
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


230230
b
Moi aussi !
6 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par lanselodulac | le 06/12/13 à 11:48

bjr pourriez vous me donner l'adresse de votre medecin qui vous a opéré a Montpellier
merci bcp

Histoires vécues sur le même thème

Rapports avec les belles soeures

image

Quand je me suis marié, j'ai remarqué que mes belles soeures plus agées que moi de 10ans, ont du caractere, on sentons bien mais faut dire que moi, je suis très facile a vivre et gentille, mais ces derniers temps, elles commencent vraiment à...Lire la suite

Parler moi de vos rapports avec vos belles soeure!!

image

Quand je me suis mariée, j'ai remarqué que mes belles soeures plus agées que moi de 10ans, ont du caractere, on sentons bien mais faut dire que moi, je suis très facile a vivre et gentille, mais ces derniers temps, elles commencent vraiment à...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages