Histoire vécue Santé - Maladies > Hémorroïdes      (108 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je souffre d'un problème d'hémorroïdes depuis plusieurs années

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 25/06/10 | Mis en ligne le 05/08/11
Mail  
| 4492 lectures | ratingStar_218152_1ratingStar_218152_2ratingStar_218152_3ratingStar_218152_4

Depuis quelques années, il m'arrivait d'avoir des hémorroïdes de temps en temps mais rien de bien méchant ni rien de bien long dans le temps, donc aucune raison de s'alarmer, tout ça ne me gênait pas trop et disparaissait après quelque jours ou quelque semaines au pire. Mais en décembre dernier, avant les fêtes, j'ai eu des symptômes un peu bizarres, après être allé à la selle (grosse commission) , très peu de sang en m'essuyant mais quelques minutes plus tard, une sensation de brulures diffuse s'installait dans la zone rectale et durait assez longtemps 30' à 1h.

Après avoir attendu quelque jours, je vais consulter mon généraliste. Sans m'examiner, il me prescrit une pommade (titanoreine) et un antalgique léger. Je passe les fêtes tant bien que mal et le janvier, je vais à la selle le soir avant de me coucher et pendant la nuit, l'horreur : impossible de dormir, la brulure ne passe pas et pire même quand je met les crèmes prescrites la brulure s'intensifie. Le lendemain, je reviens voir mon généraliste, il m'examine (sans touché rectal) et ne vois pas grand chose. Il me prescrit donc des anti-flammatoires oraux et locaux une autre crème (proctolog) , et si ça passe pas au bout de 2-3j je dois revenir le voir. Le nouveau traitement me soulage un peu mais rien n'y fait désormais, c'est réglé comme une horloge :

1- Je vais la selle, douleur vive mais brève lors de l'expulsion.

2- Après la selle, le calme avant la tempête 3- 30 minutes montre en main après début de la brulûre pour 2-3 heures Devant ces symptômes, mon généraliste finit par m'orienter vers un spécialiste qui me reçoit rapidement.

Le proctologue m'examine, en écartant l'anus et en effectuant un toucher rectal et là ouille ! C'est pas super agréable Diagnostic : Fissure anale. Merci à mon gentil généraliste d'avoir essayé de jouer aux apprentis sorcier pendant presque 1 mois. Traitement : Laxatif (attention il s'agit généralement d'une sorte de gelée qui ramollit les selle plus que de dragées fuca) Crème antalgique pendant 3 semaines Après 3 semaines, le traitement a été efficace et lors de la 2d visite chez le proctologue, la fissure a été complètement cicatrisée. Ouf, j'avais vraiment aucune envie d'une opération chirurgicale de cette partie de mon anatomie. Surtout après avoir parcouru les forums remplis de récit mauvaises expériences et de récidives. Avec le feu vert du spécialiste, je reprend donc le sport que je pratique intensivement (vélo, footing et natation) et malheur après 1 mois 1/2 rechute. Les douleurs sont de retour, plus intenses et plus longues : maintenant je suis à 3-4h de douleurs après la selle. Au même moment, je choppe une sorte de gastro, donc on me donne des medocs contre la diarrhée, ce qui n'arrange rien. Mes astuces pour calmer la douleur : marcher, sautiller sur place et prendre des bains. Mais la douleur n'est calmée que temporairement. Après 1 semaine, je reviens donc voir le spécialiste et ce coup-ci le diagnostic est plus sévère fissure profonde mais heureusement sans infection. L'opération m'est très fortement conseillée et devant le calvaire quotidien, je décide d'en finir (avec la fissure). Je rentre quelque jours plus tard en clinique admission à 11h, opération à 15h et sortie le lendemain matin. L'opération consistera en une fissurectomie et anoplastie.

En gros, on supprime au bistouri la partie de peau qui ne cicatrise pas, on entaille l'anus pour diminuer sa tension et on recoût tout ça. Avant l'opération, les classiques douches à la bétadine et lavement. Pas si terrible le lavement, je redoutais que ce soit une brute qui le fasse, mais on final, on fait ça tout seul avec une sorte de poire. C'est pas spécialement douloureux. Je vais au bloc, on me prépare et plouf dodo. Au réveil, ça va à peu près, de toute façon avec les restes de l'anesthésie générale, je suis dans le brouillard. Le chirurgien passe me voir en fin de journée pour vérifier que le pansement (sorte de couche qu'on a scotchée aux fesses) ne coule pas. C'ets bien le cas, donc tout va bien. Je prend un repas que j'avale avec plaisir car avec rien dans le ventre depuis le matin 7h, je commence a avoir un peu faim. Pendant la nuit, la douleur et des lancement assez forts me réveillent. Les inirmières me donnent un premier antalgiques puis un peu plus tard un antalgique plus fort (à base de morphine). J'arrive à me rendormir, mais j'ai la sensation bizarre d'avoir un truc assez long coincé dans le c… Le matin, petit déjeuner', puis le chirurgien passe. Il m'annonce qu'il va regarder la plaie et me retirer une mèche (tien tien, je savais bien qu'il y avait quelque chose) et que ça sera le moment le plus désagréable. Et en effet ! C'ets un peu comme si on vous retirait un fil de fer barbelé, la douleur est assez forte et dure bien 1h mais comme j'ai déjà pris un antalgique fort, on peut rien me donner d'autres, en gros "serez les dents, ça va passer". Heureusement, la douleur finit par diminuer et je quitterais bien la clinique dans la matinée. Retour à la maison avec les medocs et les conseils du médecin (boire beaucoup, manger des fibres et faire des bains de siège 2x par jour). A partir de ce moment là, je sais que le compte à rebours est déclenché avant les premières selles et que ce sera pas un moment très agréable non plus. Dans mon cas, il aura fallu que j'attende plus de 3j et que j'utilise des supos laxatif/déclencheurs.

Le grosses difficulté c'est qu'après l'opération, les sensations dans la zone opérée et au dessus (rectum) sont complètement chamboulées et il est très difficile de savoir si on a envie ou pas… Pour arranger le tout, on n'ose pas trop forcer car dès qu'on force, s'est douloureux, donc j'ai attendu, essayé, attendu puis j'ai utilisé le premier supo laxatif qui en 5-10' vous provque une grosse envie et là rien, je ne fais que rejetter le supos. Grrrrrr Le lendemain matin, soit 4j après l'opération, fin des antalgiques niveau 2 et retour a des antalgiques niveau 1 genre paracétamol. Je refais une opération suppo laxatif et cette fois est la bonne. Je fais mes premières selles, c'est douloureux au passage, puis ça va, puis Aïïïïïïïïïïïïïeeeee, forte contraction de l'anus et douleur super intense, je fonce faire mon bain de siège (poire de la douche avec de l'eau froide) et je serre les dents pendant 5-10 minutes car la douleur est vraiment très forte ! Plus forte même que les crises avant l'opération. Après ces 10' la douleur redescend petit à petit à un seuil plus tolérable. A ce moment, je me dis que le plus dur est passé et que c'est seulement la première selle qui est douloureuse (comme je l'avais lu ailleurs). Mais, c'est pas du tout le cas et la deuxième et troisième fois sont tout aussi douloureuses ce qui me ruine le moral : l'opération s'est-elle mal passée ? , dois-je être réopéré ? Ca va durer combien de temps comme ça ? Vu l'importance des douleurs, je reviens voir le médecin, il m'examine, pour lui tout va bien, par contre, il me refait prendre les antalgiques de niveau 1. Et là ouf ! A partir de ce moment, les choses reviennent dans l'ordre, après chaque jours, je vais mieux, la cicatrice me tire de moins en moins, plus de sang sur les pansements (juste des suintement normaux) et j'arrive à aller à la selle sans trop stresser. Ca fait maintenant 3 semaines que j'ai été opéré, je viens de revoir le chirurgien pour la visite de contrôle et tout va bien. La plaie est quasi cicatrisée, seule la couche d'épiderme doit finir de se renforcer mais dans 15j tout devrait aller, je ne prend plus d'antalgique, je vais à la selle normalement et je peux même reprendre le sport doucement. Sinon, quelques conseils que j'aurais aimé avoir : - Après l'opération, concernant les laxatif, le chirurgien m'avait conseillé de moduler les doses en fonction de mon transit, j'ai donc commencé doucement. Erreur, croyez-moi, il vaut que ce soit très très mou la première fois.

De toute façon, si c'est pas le cas, vous serez obligé comme moi d'utiliser des supos laxatifs. -Concernant l'alimentation, pour moi, pour avoir des selles molles, le plus efficace aura été épinard et melon. Les jus de fruits, pruneaux secs et figues n'étaient pas assez efficaces (attention ça doit dépendre des individus). - Les douleurs dépendent des individus et des opérations, il est donc tout à fait possible d'avoir très mal alors que d'autres pourront arrêter les antalgiques forts après quelque jours -La convalescence dure dans le meilleur des cas 3-4 semaines et il faut plutôt en prévoir 4-6 pour que tout soit cicatrisé. Il peut y avoir une petite infection après l'opération et dans ce cas, ça peut durer un peu plus longtemps. Donc, il faut se mettre en tête que ça va durer un peu de temps.

Je suis quand prudent et je ne fanfaronne pas de suite, on verra comment ça se passe dans le temps. Mais vu les épreuves passée, il me semblait intéressant de partager cette expérience avec tout ceux qui hésitent ou vont se faire opérer. Car outre la douleur, ce qui est le plus dur c'est de ne pas savoir à quoi s'attendre car les chirurgiens ne sont pas forcement bavards.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


218152
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Rapports avec les belles soeures

image

Quand je me suis marié, j'ai remarqué que mes belles soeures plus agées que moi de 10ans, ont du caractere, on sentons bien mais faut dire que moi, je suis très facile a vivre et gentille, mais ces derniers temps, elles commencent vraiment à...Lire la suite

Parler moi de vos rapports avec vos belles soeure!!

image

Quand je me suis mariée, j'ai remarqué que mes belles soeures plus agées que moi de 10ans, ont du caractere, on sentons bien mais faut dire que moi, je suis très facile a vivre et gentille, mais ces derniers temps, elles commencent vraiment à...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages