Histoire vécue Santé - Maladies > Mal de dos > Autres      (426 témoignages)

Préc.

Suiv.

Arthropathie

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 1004 lectures | ratingStar_45005_1ratingStar_45005_2ratingStar_45005_3ratingStar_45005_4

Dernière hospitalisation le 26 décembre 2006, Au matin…

Un réveil des plus atroces que je ne souhaite à personne : paralysie total des membres inférieurs.

Hospitalisation d'urgence, et rapatriement sur la France via Perpignan puis Pompidou ;

Je sui entrer en urgence le 26 décembre 2007 au matin pour ressortir et rentrer chez moi à la mi-janvier 2007.

Au menu : cortisone, & morphine (130 mg par jours jusqu'en mars).

J'ai stoppé de moi même les prescriptions, parce que la morphine me rendais amnésique par moment, et trop flagada !!

Malgré des douleurs lombaires omniprésentes, j'ai pris sur moi…

--------------------------

Mars/Avril/mai 2007 :

J'ai rencontré un praticien à Pompidou, puisque j'y avait passée un séjour je me suis renseigner sur la façon la plus rapide qui existait (compte tenu de ma candidature à une arthroplastie discale en L5-S1) , et de ce surpoids qui faisait BARAGE, selon les protocoles des fabriquant de la prothèse (propos retenu lors d'une 1ere & dernière consult. Avec le Docteur Lazennec) , qui ne me touchera jamais (j'ai mes raisons).

J'ai été opéré (by pass) fin avril, après une ribambelle d'examens, j'ai manqué de ne pas être opéré, car j'ai rechuté entre temps (énième sciatique envers laquelle, les énièmes infiltrations  prescrites avaient été contourné de mon propre chef, pas parce que je commence à aimer souffrir, mais simplement parce que je suis épuisé de tout ça, je ne veux plus de liquide étranger dans mon dos).

Je pesais 122 kilos, mon poids maximal, cause de cette prise de poids : pffff c un tout inracontable, stress, douleurs, médications, mal être, douleurs, vie sociale en chute libre, etc…

------------------------------------

Juin/juillet/aout :  

J'ai perdu 24 kilos, en douceur, mon corps est mieux !

Je ne prends plus de morphine depuis longtemps maintenant, je retrouve un bien être mental, un bien être tout court.

J'ai moins de douleurs, je marche plus longtemps, plus longuement, je reste assise et debout plus de 20 min de façon moins douloureuses.

Je le sens bien que depuis ces -24 kilos, mon dos souffre moins, mais pas, plus du tout.

La poitrine maigris aussi, et je supporte de moins en moins le poids de celle-ci, cela provoque des tensions désagréable au milieu du dos, la descente/affaissement des vertèbres jouerait  t'elle un rôle ?

Je me sens mieux c'est vrai, mieux que tous ce que j'ai traversé depuis juillet 2004, date ou ma vie c'était Arrêter, comme on stop la lecture d'une vidéo !!

-----------------------------------

Septembre/octobre/ aujourd'hui :

Mon statut sociale est au plus bas je suis RMIste, vivre avec 380€ et des brouettes, continuer a payer ce que je payai lorsque j'avais un salaire 4 fois plus important !!

Devoir se refaire une garde robe dans la fouler, manger !!

Comment je fais…

Il  faut que je retravaille d'urgence, mais j'ai peur physiquement de ne pas être à la hauteur, alors je recherche un mi-temps comment justifier que depuis 2005 je ne bosse pas parce que j'ai mon dos qui me fait défaut, que j'ai vu plus de 15 praticiens, que j'ai fait la navette entre mes cries, ma douleurs, le désespoir de mon entourage, les médicaments qui me dévoraient la peau, les cheveux, le moral, et mon dos, qui m'invalide tout autant que le port de corsets j'en ais eu deux, un rigide et un plus moderne, mais qui ressemble à une cage !!

 

Pas de mi-temps dans ma profession (assistante dentaire) qui permettrait de remettre mon expérience en route, tout en ménageant mon  dos.  

Alors me voilà partie à la recherche d'un plein temps, depuis septembre je cherche, je rencontre, et plus le temps passe, plus l'automne s'installe et plus je recommence à souffrir.

L'activité (trajets, entretiens, courses, ménage…)  les nombreux pas, les escaliers du métro les allers, puis les retours, les recherches sur le pc…

J'ai mal au non j'ai mal de nouveau, non pas ça… Pas de nouveau… Pas de sciatiques aigues, non, je vous en supplie…

Pas de médicaments qui me font dormir et me réveiller dans un état second, anéanti, non je ne veux pas… J'ai peur, j'ai peur à en pleurer de crainte… Et j'ai mal en haut de plus en plus,  mais plus seulement en bas (L5-S1).

De plus en plus,  en haut.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


45005
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

☼ reprise du sport en aout 2013...objectif en vu ! ☼

image

Oui tu m'étonnes… une de mes amies m'a déjà parlé des frais médicaux aux Etats-Unis (elle y a vécu 2 ans) , c'est ahurissant ! J'espère que ça va aller quand même pour toi et que cette mauvaise période va prendre fin. Citation : Tu as...Lire la suite

Aux pro des observatrices de l'ovulation

image

Coucou. J'ai suivi ton parcours il y a quelque temps et tu as une force incroyable. Je t'ai copié une partie d'un autre post que je fais également remonter le post complet… Bon courage. Biz. Caro. Comment analyser mes glaires cervicales pour...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages