Histoire vécue Santé - Maladies > Mal de dos > Autres      (426 témoignages)

Préc.

Suiv.

Les verres à ventouses ont soigné mon mal de dos

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 1440 lectures | ratingStar_239605_1ratingStar_239605_2ratingStar_239605_3ratingStar_239605_4
Je l'ai personnellement essayé pour une douleur au dos, c'est une musulmane qui me l'avait fait, tout ce que je peux te dire c'est que ça se passe très bien et surtout ça fait du bien! C'est une méthode encore énormément répandue dans les pays musulmans, voici ce que j'ai trouvé également sur un site islamique:un peu long désolée! mais complet Le messager d'Allah dit: "Les meilleurs traitements de maladies que vous pouvez utiliser sont les verres a ventouses et l'encens indien" hadith Boukhari 1967. LA HIJAMA est une medecine prophetique sahih qu' on extrait le mauvais sang derriere le dos a l aide de verres a ventouses. Débarrasser le corps du sang impur La "hijama" dont l'appellation en arabe provient du mot "hajm" (sucer, absorber, aspirer, extraire) a été longtemps pratiqué par nos coiffeurs à la place "hajamine du temps où ils ont été de véritables "hajam" (extracteur de sang) et "tahar" (praticien de circoncision) et non "hallak".(coiffeur) se consacrant exclusivement à la coupe de cheveux. C'est une technique ancestrale datant de l'époque pharaonique qui consiste à soulager le patient du mauvais sang agglutiné au dos entravant la circulation ce qui peut engendrer de nombreuses maladies. Le Prophète Mohamed recommanda de nombreuses fois la pratique de cette thérapeutique aux musulmans. De nos jours peut être par négligence ou simple abandon à cause du progrès de la médecine, les règles d'extraction du sang ont été graduellement oubliées et perdues. Il y a aussi le fait que des gens mal intentionnés ont refilé beaucoup de mensonges qui ont poussé les gens à s'abstenir de l'utiliser . Les effets curatifs: D'éminentes sommités médicales et cliniques arabes installées en Syrie et en Europe réunies sous la houlette du Professeur Abdul-Kadir John Alias Al-Dairan ont entrepris des recherches scientifiques sur la "hijama" et abouti à des résultats époustouflants dans la guérison de nombreuses maladies incurables comme le cancer, la paralysie, la migraine,. l'hémophilie, les maladies cardio-vasculaires, la stérilité, l'impotence et l'incapacité de procréer, l'asthme, le rhumatisme et les maladies ophtalmiques après avoir fait des essais sur de nombreux patients. Le savant Arabe Syrien, Mohammad Ameen Sheikho a ranimé aussi cette pratique (sunna) dans ses règles orthodoxes. Le Mécanisme: D'abord lorsque le patient entre chez le "hajam", il dira dans le jargon populaire "nahili zouz dam" (enlève moi deux sangs). De même lorsque quelqu'un s'énerve il dira "bach tnahili zouz dam" (tu vas m'enlever zouz dam). Le mécanisme consiste à faire sucer du sang extrait de la partie supérieure du dos (les omoplates) ou de la nuque en utilisant des tasses spéciales "Mghaïeth" soit en cuivre ou en verre pour le dos avec une petite ouverture ronde d'un diamètre inférieur à celui du milieu. Le "hajam" commence à brûler un petit morceau de papier coupé d'un journal sous la forme d'un entonnoir. Après avoir au préalable fait une incision à l'aide d'un bistouri ou d'une lame de rasoir le "hajam" insére le cône brûlant dans la tasse et plante immédiatement l'ouverture de la tasse sous l'omoplate ; une grande quantité d'air brule à l'intérieur des tasses et émet de la pression sur le corps pour en extraire le sang impur.Quant c'est fini les deux tasses sont retirées. Le "tachlitt" et le "baghtane": Le "tachlitt" est également une vieille tradition thérapeutique utilisée pour soulager les gens essentiellement de la migraine lorsque le "tabaâ phil" (cahet Elephant) où le "ghalfane" (hydrothérapie) ne donnent pas les résultats escomptés. Contrairement à la "hijama" qui se pratiquait exclusivement par le "hajam" le "tachlitt" de moindre complexité peut se faire par Monsieur tout le monde. Il suffit de disposer d'un petite lame de rasoir imbibée d'alcool à bruler pour se faire des petites incisions le long du front ou pour les plus modernes des micro-incisions latérales au front vraiment invisibles. On termine la séance par un badigennage d'une écorche d'oignon "bsal" comme antiseptique. certains en gardent des cicatrices jusqu'à aujourd'hui et ont le look assez ringard "goôr barcha".
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


239605
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

☼ reprise du sport en aout 2013...objectif en vu ! ☼

image

Oui tu m'étonnes… une de mes amies m'a déjà parlé des frais médicaux aux Etats-Unis (elle y a vécu 2 ans) , c'est ahurissant ! J'espère que ça va aller quand même pour toi et que cette mauvaise période va prendre fin. Citation : Tu as...Lire la suite

Aux pro des observatrices de l'ovulation

image

Coucou. J'ai suivi ton parcours il y a quelque temps et tu as une force incroyable. Je t'ai copié une partie d'un autre post que je fais également remonter le post complet… Bon courage. Biz. Caro. Comment analyser mes glaires cervicales pour...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages