Histoire vécue Santé - Maladies > Mal de dos > Hernie discale      (590 témoignages)

Préc.

Suiv.

Hernie discale : ce qu'il faut éviter

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante 51 ans
Mail  
| 2187 lectures | ratingStar_130828_1ratingStar_130828_2ratingStar_130828_3ratingStar_130828_4

En juillet 2004, j'ai commencé à avoir une sciatique récurrente (depuis de nombreuses années, je souffrais du dos : lumbagos, sciatiques, torticolis…) mais cette fois-là, une hernie discale a été diagnostiquée par IRM en octobre de la même année. J'ai consulté 3 chirurgiens et tous m'ont dit que je devais me faire opérer. Un de ces chirurgiens m'a même écrit noir sur blanc que cela ne passerait pas sans une opération. Mon kiné était contre et j'ai suivi son conseil. Je ne me suis pas faite opérer et j'ai fait pendant 4 mois "la planche", c'est à dire que comme c'était l'hiver et que j'étais au chômage à l'époque, je suis restée chez moi bien tranquillement, le plus souvent allongée, plus de voiture, plus de courses, plus de ménage etc. D'ailleurs je ne pouvais presque plus marcher et même soulever mon sac à main ! Mon kiné, que j'allais voir une fois par semaine en bus, me faisait juste des appositions de main car il ne pouvait absolument pas me manipuler. Je prenais des médicaments assez forts contre la douleur à base de morphine, des somnifères car je me réveillais sans cesse à cause de la douleur la nuit quand je me tournais, n'étant bien ni debout, ni assise, ni couchée, ni sur le ventre, ni sur le dos, ni sur un côté, ni sur l'autre… Fin janvier 2005, la douleur a disparu du jour au lendemain exactement comme elle était venue. Depuis, j'ai fait un régime pour perdre du poids (je pesais 60 kg pour 1,60m et maintenant j'en fais 52) , je pratique de l'aquagym, du yoga et 15 mn de gymnastique abdos très lentement chaque matin en me levant. J'évite les talons trop hauts, les motos, la course à pied et tout ce qui pourrait faire des vibrations dans le bas de mon dos. J'ai aussi repris un travail de psychothérapie car je pense que mon hernie est due en partie à mon psychique : j'en avais "plein le dos" des soucis dus à mon licenciement, des problèmes affectifs etc. Je remercie grandement mon kiné que je consulte encore une fois par mois. Le dos est le siège de bien des maladies psychosomatiques. J'ai 51 ans et je ne me suis jamais sentie aussi bien depuis des années.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


130828
b
Moi aussi !
3 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Dilemne: dois je faire piquer mon chien? - medecine veterinaire

image

Bonjour, J'ai vu la date des messages "2006" mais je considère que cette question est éternelle pour toutes personnes détenant des animaux donc je me permets d'y apporter mon témoignage. Je me suis moi-même résigné à prendre cette très...Lire la suite

Neurostimulation medullaire

image

Je le vit comme je peut !!! Ma femme est mes enfants m'aide aussi enormement, sinon de la a dire que une arthrodese est semblable a une chirurgie d hernie discale ben sa na rien avoir, ma premiere operation hernie l5 s1 je n'avait pas eu autant de...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages