Histoire vécue Santé - Maladies > Mal de dos > Hernie discale      (590 témoignages)

Préc.

Suiv.

Hernie discale combien de temps pour les effets d'une infiltration?

Témoignage d'internaute trouvé sur sante-az.aufeminin - 07/10/11 | Mis en ligne le 16/04/12
Mail  
| 1968 lectures | ratingStar_242091_1ratingStar_242091_2ratingStar_242091_3ratingStar_242091_4
Bonjour, Désolé de me présenter en entre-loupe mais je voudrais témoigner mon expérience avec cette affection invalidante. Je suis un homme de 60 ans. Je travail depuis 15 ans comme régisseur pour un grand bailleur proche des chemins de fer et une partie de mon travail consiste à manipuler les bacs ordures. En septembre 2008 j'ai senti un craquement, très fort, dans les lombaires en manipulant un bac sur une pente forte. Je me suis trouvé à terre, plus de puissance dans mes jambes et dans l'incapacité de me relever. Aidé par un de mes locataires je me suis rentré, appelé mon médecin qui m'a diagnostiqué une lombalgie et donné des antalgiques avec repos. Une semaine plus tard la douleur étant telle mes beau parents m'ont emmené en urgence à Lariboisière où l'Urgentiste m'a fait une perfusion et s'est contenté de me renvoyer chez moi. Suite à une radio et un scanneur il paraissait une hernie discale sur le L5/SI. Le temps passé mais pas la douleur. J'ai pris Rdv, encore à Lariboisière, avec un Orthopédiste, qui m'a très franchement avisé qu'à mon age une opération, même étant envisageable, pourrait avoir plusieurs conséquences, dont paralysie ou mort ! Mieux attends 6 mois pour que ces douleurs atroces passent d'elles mêmes ! Ses paroles, pas les miennes. Ce Rdv a eu lieu en fin novembre, deux mois et demi après mon AT. Entre ces deux dates j'avais fais radios, scanneurs, infiltrations, morphine,… tra la la la la !!!! J'ai contacté un professeur, en consultation privée, A mes frais pour an accident du travail parce que je voulais arrêter le mal, mal qui ne semblé créer aucun problème pour personne sauf moi. Et ma femme at mes enfants évidemment lesquels me voyait diminuer en force physique et morale tous les jours. En parlant avec mon professeur il m'a demandé ce que je voulais, tout en décrivant les possibilités et les éventualités. Pas question de mon age, juste ce que j'attendais d'une opération si celle-ci serait possible. Je lui ai dis que je voulais me débarrasser des douleurs et récupérer ma jambe gauche, quasiment paralysée depuis l'accident. Il été d'accord pour m'opérer et celle-ci a été programmé pour le mois de février 2009, soit 5 mois après l'accident. J'ai couru la veille de l'opération (façon de dire) pour ne pas la louper. Elle est très bien passée et quelques heures plus tard je sortais de' l'ombre avec la question "est ce que ma jambe bouge ? "!! Retour à la maison quelques jours plus tard et 3 mois de convalescence. Retour au travail en mai 2009 avec un minimum d'aménagement de mon travail, toujours les bacs à ordures mais avec l'usage d'un tracteur ! Bien ! Sauf que la machine ne rentre pas dans les locaux de stockage et je suis obligé de forcer des bacs de plusieurs centaines de kilos sur le chemins tortueux et des pentes fortes, etc. (Je ne me plains pas de mon travail assurez vous). Malheureusement, en janvier 2010 j'ai encore senti un craquement dans le dos en faisant un effort lié à mon travail. Arrêté depuis je viens de être diagnostiqué avec une deuxième hernie, plus petite c'est vrai, mais non pas moins douleureuse, (quelque chose que mon rhumatologue (encore dans le privé sinon 3 à 4 semaines d'attente en AT) ne comprends pas. D'après lui je ne devrais pas avoir autant de mal pour une si petite lésion. Malgré tout ses testes de jambe relevée, je ne dépasse pas le 20/25 sans sentir une extrême douleur lombaire. Il m'a fait encore une infiltration laquelle m'a engourdit plus ma jambe gauche, et mon chirurgien qui m'appelle pour me dire de faire un IRM parce que lui non plus comprends pas pourquoi j'ai si mal !!! Convoqué par la Sécu, le Médecin Conseil m'a accordé la rechute puisque lésion sur première lésion. Mais cela non plus ne me soulage de la douleur. Je ne suis pas plus avancé et je ne sais plus quoi faire pour me soulager de ce fléau après presque 18 mois pendant lesquels je n'ai jamais eu l'usage promis de ma jambe. Je n'ai jamais été malade de ma vie. (Hors rhumes, grippes, etc.) Je ne suis pas un pleurnichard, je n'aime pas me plaindre pour quoi que ce soit. Mais là, je suis au bout. Est ce que une (ou un) d'entre vous pourrait proposer un parcours efficace, peut-être ayant passé par là ? Sincèrement. Graham Hewstone. Paris.
  Lire la suite de la discussion sur sante-az


242091
b
Moi aussi !
3 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Dilemne: dois je faire piquer mon chien? - medecine veterinaire

image

Bonjour, J'ai vu la date des messages "2006" mais je considère que cette question est éternelle pour toutes personnes détenant des animaux donc je me permets d'y apporter mon témoignage. Je me suis moi-même résigné à prendre cette très...Lire la suite

Neurostimulation medullaire

image

Je le vit comme je peut !!! Ma femme est mes enfants m'aide aussi enormement, sinon de la a dire que une arthrodese est semblable a une chirurgie d hernie discale ben sa na rien avoir, ma premiere operation hernie l5 s1 je n'avait pas eu autant de...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages