Histoire vécue Santé - Maladies > Mal de dos > Hernie discale      (590 témoignages)

Préc.

Suiv.

j'ai été opéré à Paris le 6 janvier dernier sous laser Holmium

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 3337 lectures | ratingStar_59316_1ratingStar_59316_2ratingStar_59316_3ratingStar_59316_4

Bonjour, Voici le fruit de mon expérience en la matière, récente puisque j'ai été opéré à Paris le 6 janvier dernier sous laser Holmium.

1) Le 14 août 2005, je m'écroule par terre victime d'une terrible crise de sciatique qui me paralyse à peu près complètement, avec une douleur très forte et une perte de sensibilité presque immédiate au niveau du mollet gauche et du pied gauche.

2) Après des injections diverses de calmant, début septembre, il est diagnostiqué après IRM une volumineuse hernie discale.Je ne souffre plus du dos de manière bizarre, mais surtout de tiraillements et tensions fortes dans la jambe, ce qui fait que je ne peux faire plus de quelques centaines de mètres sans m'écrouler de douleur, celle ci commençant par une véritable brulure au mollet.

3) Là commence un insupportable parcours du combattant que je résume.

A) malgré le volume de la hernie, l'importance de l'insensibilité, il faut parait il d'abord en passer avant toute opération par des anti-inflammatoires, puis des infiltrations qui devraient faire passer cette sciatique. On me dit aussi qu'il faut patienter plusieurs mois avant de se résoudre à l'opération. Ni les anti inflammatoires, ni les infiltrations n'y font quoique ce soit, de sorte que pratiquement 3 mois après la crise d'août, je me décide à songer à l'opération.

B) là, je me heurte soit à des médecins qui malgré les douleurs et l'insensibilité croissante continuent à nier la nécessité de l'opération, soit à des médecins qui ne sont pas contre, mais considèrent que soit la chirurgie par laser n'est pas au point, soit qu'elle l'est mais n'est pas adaptée à mon type de hernie !

C) heureusement, je rencontre le Docteur G. Et il est le seul à m'assurer que, d'une part, la technique laser marche parfaitement et bien mieux que les techniques traditionnelles, d'autre part qu'en raison des progrès techniques en matière de laser, il peut opérer ce type de hernie, qui ne l'était pas il y a quelques années : je décide de lui faire confiance, contre il faut bien le dire l'avis de pratiquement tous les médecins, dont certains très connus, et très chers ! , rencontrés auparavant…

4) Le Docteur G. M'opère 6 janvier 2006. Qu'en dire ?

A) comme il me l'avait assuré, opération sans aucune douleur, même moindre que celle ressentie pour une infiltration, malgré une simple anesthésie locale, courte, presque agréable du fait de dérivés probablement morphiniques injectés. J'ai été opéré à 17 heures, je suis sorti le lendemain de clinique à 13 heures. Chapeau !

B) Après une première semaine de repos, allongé à peu près toute la journée mais avec très peu de douleur, j'ai pu retravailler ensuite quasi normalement. Je ne ressens aucune douleur dans le bas du dos, même si j'ai l'impression d'une grande fragilité. Normal très probablement. Il faut certainement quelques mois pour se sentir consolidé.

C) Après 3 semaines, je peux marcher des km sans douleur, et c'est formidable !

D) en revanche, et c'est là où le bât blesse, mon insensibilité du mollet et du dessous du pied est restée pratiquement équivalente !

5) Conclusion personnelle :

A) je suis peut être béotien, mais il me parait évident que contrairement à ce qui se dit, si on a une grosse insensibilité du fait de la sciatique, cela veut dire que le nerf est fortement comprimé. Il ne faut pas trop attendre pour l'opération sous peine de rester des années, voire toute sa vie, avec une insensibilité certes supportable par rapport aux souffrances antérieures, mais dont on se passerait bien ! J'en impute la responsabilité à certains médecins qui d'une part ne connaissent rien à ces techniques, d'autre part n'appréhendent pas vraiment le risque de laisser un nerf coincé trop longtemps. Sans leur attentistme, ou leur incompétence, j'aurais été opéré plus vite et le nerf aurait été certainement moins lésé.

B) Cette technique est formidable à l'évidence, mais il n'est non moins évident qu'elle est encore très peu connue, voire rejetée par de nombreux médecins, qui sont ainsi directement responsables de ne pas conseiller à leurs clients le meilleur traitement actuel : c'est grave !

Voilà. J'espère que ce témoignage vous servira. Je suis tout de même prudent pour juger d'une consolidation définitive qui à mon sens va prendre quelques mois. Mais enfin, cela me parait bien parti. Je reviendrai vous dire ce qu'il en est. Bon courage !
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


59316
b
Moi aussi !
3 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Dilemne: dois je faire piquer mon chien? - medecine veterinaire

image

Bonjour, J'ai vu la date des messages "2006" mais je considère que cette question est éternelle pour toutes personnes détenant des animaux donc je me permets d'y apporter mon témoignage. Je me suis moi-même résigné à prendre cette très...Lire la suite

Neurostimulation medullaire

image

Je le vit comme je peut !!! Ma femme est mes enfants m'aide aussi enormement, sinon de la a dire que une arthrodese est semblable a une chirurgie d hernie discale ben sa na rien avoir, ma premiere operation hernie l5 s1 je n'avait pas eu autant de...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages