Histoire vécue Santé - Maladies > Mal de dos      (1152 témoignages)

Préc.

Suiv.

Les conséquences d'une forte Scoliose

Témoignage d'internaute trouvé sur teemix
Mail  
| 6900 lectures | ratingStar_27330_1ratingStar_27330_2ratingStar_27330_3ratingStar_27330_4

J'ai 18 ans maintenant et comme toi j'ai eu ce problème.

Un jour, je suis allée faire une radio et on a vu que ma colonne n'était pas droite, loin de là. On a été consulter avec mes parents pour qu'on nous disent que j'avais une scoliose assez importante. Pour éviter que ça s'aggrave et que je "guérisse" ils m'ont donné un corset. Je devais le porter le jour et la nuit. Je n'avais le droit de le retirer que pour le sport et la douche c'est à dire 4h20 par semaine. Bien sur c'est arrivé pendant l'adolescence, alors à l'école ça le fait pas trop : les moqueries et les amies qui vous promettent de vous aider et qui vous lachent. Le corset allait au bas des fesses jusque sous les aisselles. Un seul trou derrière pour si je voulais me gratter et pour ne pas avoir trop chaud. J'ai eu le même corset pendant 2.5 ans pour finalement entendre que ma scoliose s'aggraver et qu'ils envisageaient de m'opérer.Seulement le seul moyen pour qu'ils m'opèrent c'est que je finissent par avoir mes règles. Malheureusement pour moi, le corset était tellement serrè que j'avais du mal à manger. Sachant que je n'était déjà pas grosse, ça n'arrangé pas mes affaires. Alors je me suis dit, si c'est pour me faire opérer, je vais tricher. Tous les jours je partais à l'écoleavec mon corset mais je le retirait à l'infirmerie dès que j'y arrivait. Le soir avant de dormir je retirait également mon corset. Un jour que je bénit, j'ai eu enfin ce que j'attendait depuis un an.C'est arrivé quand j'était en première.Ils ont commencé à organiser l'opération. Des radios, des rendez vous avec les spécialistes (l'anesthésiste, le chirurgien…). Puis le 15 juillet 2004, je suis entrée à l'hopital de Berck. Mon opération étant prévues le 18, je ne comprenait pas pourquoi ils m'avaient fait venir aussi tôt sachant que je n'avais pas beaucoup de chose à faire, ils voulaient même pas que je sortent… Alors je me baladais dans l'hôpital, appris à connaître les autres enfants qui étaient dans le service. J'ai rencontré une fille qui s'était fait également opérer. Elle m'a raconté ce qu'ils faisaient. Tout à coup, je me suis dit c'est peut être pas aussi cool que ça.^^ Mais bon je ne pouvais pas reculer. Le 17, les infirmières m'ont emmené dans la chambre que j'allais occuper 1 semaine (en chirurgie). Mes parents sont partis et je suis restée seule. Bon ben dans ces cas là, on allume la télé.Puis, je me suis détendue. Le repas est arrivé et heureusement qu'il y avait une nounou d'enfer pour le faire passé car là ça craignait.^^. Je me suis couchée normalement. Le lendemain, le jour J, On me réveille, on me dit de tout bien ranger dans ma chambre et qu'ils allaient m'emmener là bas. J'y vais en lit bien sur (sinon c'est pas drôle) et on me laisse dans une salle. Une dame vient me voir et dit qu'elle va me mettre une perfusion et faire passer le produit anesthésiant. En 10 minutes, je dormais. Je me suis réveillais le soir, il parait. Je ne m'en souviens plus. Le 20, je me réveille et je me sens un peu étouffée… J'avais en tuyau dans la bouche, mon frère étant là, a vu que je m'était réveillai et a appelé l'infirmier. Ils m'ont retiré le tuyau, je leur dit que j'ai soif mais ils ne pouvaient pas m'en donner. Je devais rester sans rien dans l'estomac pour le moment. Donc j'ai attendu jusqu'au soir où là j'avais les lèvres sèches, mon frère m'a mis un coton imbibé d'eau sur les lèvres. Mais chiante comme je suis j'ai réussi à avoir de l'eau par l'infirmier. Et bon voilà, le endemain est arrivé avec mes parents. Ma mère m'a expliqué ce qu'avait dit l'équipe. Ils m'ont dit qu'il y avait eu un problème pendant l'opération qu'une machine s'était arréter en plein milieu de l'opération. (celle qui disait si on avait touché la moelle épinière) Alors, ils m'avaient réveillé pour voir si je pouvais bouger (c'était le cas). Après, l'anesthséiste qui a dit à ma mère que je n'était pas coopérative parce que lorsque j'étais dans la salle de réveille, j'ai voulu m'en allait. J'avais, paraît-il commencé à retirer tous les fils et à vouloir me lever. (j'étais dans le gaz, coment voulez vous que je comprenne ce qu'on me dise ? ) Bon les jours sont passés. J'avais une pompe à morphine au cas où j'avais mal. Au début, je l'ai utilisé normalement puis un jour je me suis dit qu'il fallait que j'essaye de m'en passer car si je continuer à en prendre plus mon séjour s'allongerait. J'ai commencé à avoir mes habitudes. Le matin levé a 7h pour les prises de sang et les gaz de sang. Mes bras étaient couvert de bleu à cause des perfusions mais je n'avais même pas mal. Puis, je regardais la télé : les dessin animés, puis KD2A, après une série allemande, malcom, une nounou d'enfer… J'avais mon programme de télé. Une semaine passe, une deuxième. Je me suis demandée pourquoi je restai aussi longtemps. J'ai appris que j'avais eu quelque complications pendant l'intervention au niveau respiratoire (je fais de l'asthme) et reinaux. Quand j'ai appris ça je me suis dit pourquoi on me l'avait pas dit avant et que j'en avait marre d'être là.Vers la fin de la deuxième semaine (toujours dans le service de chirurgie) , on me dit que je vais commencer la kiné. Une femme arrive et dit allais on va se lever. Cela faisait 15 jours que je n'avait pas marcher, imaginez le désastre. Je me suis dit elle est folle. Et finalement, avec trois personnes qui m'aidaient, j'ai fait mes premier pas dans le couloir. J'étais fière… Tous les jours, je faisait mes pas dans le couloir. On envisage de me mettre enfin dans le service pédiatrie (j'allai revoir mes amis) mais je devai attendre le lundi d'après car le médecin en pédiatrie était en vacances. ^^'.La kiné me dit à la fin de semaine, c'est bon tu peux te lever toute seule et marcher dans ta chambre. Enfin je pouvais aller aux toilettes.mdr. Un jour, j'ai demandé à ma grand mère de photographier mon dos pour voir comment ça faisait. Elle prit la photo et j'ai vu mon dos tout bleu. On aurait cru que j'était un schtroumph.lol. Puis, le lundi est enfin arrivé et je suis déscendue en pédiatrie. C'était cool. Le mardi était le jour où le chirurgien voyait les enfants. Alors je suis allé au rendez vous. Il a dit : ça à l'air d'aller, tu peux partir vendredi en ambulance. Je n'aurai même pas passé une semaine en pédiatrie. Le vendredi est vite arrivé et je suis partie de l'hôpital. Je suis rentrée, ma mère m'attendait. Elle m'a dit qu'elle trouvait que je sortait trop tôt. D'un coté, elle avait pas tort mais bon on est toujours mieux chez soi. Chez moi, il y a un escalier, j'avais du mal à le monter alors j'ai dormi en bas pendant un mois environ. Mes parents doutaient que je fasse la rentrée comme les autres mais j'en avais marre de me sécher chez moi. Et je l'ai fait.

En conclusion, cette expérience a été enrichissante pour moi car j'ai vu jusqu'où je pouvais aller. Cela va faire 3 ans et je me porte très bien, toujours un peu trop mince mais bon. Si vous devez vous faire opérer n'ayez pas peur car vous ne sentirez presque rien. Ça tire un peu mais au début vous avez la pompe à morphine et après c'est bon vous ne sentez rien. Si vous allez à Berck, vous ne courrez aucun risques car c'est le meilleur hôpital pour les scolioses, le personnel est super sympa et compétent. J'espère que mon expérience vous aura permis de ne pas avoir peur de l'opération et de ne pas vous sentir les seul à avoir cette "maladie". On trouve malheureusement de plus en plus. Pourquoi ? Parce que les profs nous demandent souvent de prendre chacun un livre et comme ça se passe pendant notre adolescence, ça aggrave la petite déviation qu'il y a depuis un bout de temps.

Si vous avez envie de parler de ça avec moi, vous pourrez me contacter sur : lala.bo@caramail.com.

Ça ne me dérange pas du tout. Et c'est mieux d'entendre ça de quelqu'un qui ne vous parlera pas dans une langue inconnu. Bonne chance à toutes et à tous et bon courage.
  Lire la suite de la discussion sur teemix


27330
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par CaroElynne | le 03/08/14 à 15:06

Bjr, je tenais a temoigner de ce gd témoignage de la jeune fille de 18ans qui parle de son opération en disant quil ne faut pas avoir peur que ca ne fait pas mal, on parle quand meme d'une lourde opération du dos, dune scoliose, de tige que lon met de chaque côté de la colonne pour la maintenir av des vis et tt ce qui va avec, alors j'aimerai comprendre comment elle peux dire que ca fait pas peur et quelle na pas eu mal, ba faudrai quelle me dise quelle morphine on lui a donné... Jai porté un corcet de 8 ans a 14ans pour (comme elle dit) soigner la scoliose, sauf que le port du corset na fait que faire patienter avant l'opération (car une forte scoliose ne se guéri pas sans opération.. Ducou jme suis faite opérer comme la jeune fille a 15ans moi parcontre et sans vouloir faire peur au personne ayant une forte scoliose, ce nes pas une petite opération donc forcément il y a des douleurs au réveil et je peu vous dire qui pourtant moi qui ne suis pas spécialement douillette, je ne me plaint jamais et jai une tolérance a la douleur asses forte, ba aujourd a 30 je me souviens comme ci c'était hier de la douleur du réveil et apres, pour une gamine de 15ans qui ne comprend pas forcément ce qu'il se passe ba c lorreur... Donc svp n'écrivait pas que ca fait pas mal on parle quand même d'une grosse opération du dos et non d'une ptite coupure au doigt...

Histoires vécues sur le même thème

Dilemne: dois je faire piquer mon chien? - medecine veterinaire

image

Bonjour, J'ai vu la date des messages "2006" mais je considère que cette question est éternelle pour toutes personnes détenant des animaux donc je me permets d'y apporter mon témoignage. Je me suis moi-même résigné à prendre cette très...Lire la suite

Neurostimulation medullaire

image

Je le vit comme je peut !!! Ma femme est mes enfants m'aide aussi enormement, sinon de la a dire que une arthrodese est semblable a une chirurgie d hernie discale ben sa na rien avoir, ma premiere operation hernie l5 s1 je n'avait pas eu autant de...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages