Histoire vécue Santé - Maladies > Mal de dos > Lumbago      (124 témoignages)

Préc.

Suiv.

On m'a diagnostiquée une dorso-lombalgie

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 13/12/10 | Mis en ligne le 29/12/11
Mail  
| 3044 lectures | ratingStar_225539_1ratingStar_225539_2ratingStar_225539_3ratingStar_225539_4
J'ai fais beaucoup de danse étant petite, et après cela j'ai fais 5 ans d'équitation. J'ai arrêté pendant 4 ans, et à ce jour j'ai repris, juste le temps de faire 6 séances environ. Je fais 1m70 pour 67kg, un peu de gras en trop, je n'ai plus aucune condition physique, je m'essouffle vite. Depuis le lycée j'ai mal au dos, particulièrement aux hanches. Je suis très cambrée, propice au stress, et suite à de gros problèmes familiaux, j'ai tendance à grincer des dents la nuit quand j'angoisse beaucoup. J'ai 19 ans, et cela fait maintenant 6 mois que je suis caissière à raison de 30h/semaine, parfois plus. J'ai commencé en juin 2010. En septembre 2010, de violents maux de tête arrivent. C'est supportable, donc je ne dis rien et je prends mon mal en patience. Le 4 novembre 2010, je me fais mal au dos bêtement, en étendant du linge chez moi. Ca fait mal, mais bon c'est supportable. Le lendemain, j'avais 7h de caisse à assurer. Pendant 5h, nickel, rien du tout, mais 2h avant de finir, une douleur vive arrive, mais j'arrive malgré tout à finir ma journée. Le lendemain, donc le 6 novembre, un samedi, je vais au boulot. Et là, dès le réveil, j'ai très mal. Impossible de me laver, je m'habille donc telle quelle pour aller bosser. Même conduire sur une route peu entretenue est une véritable torture. Au bout de 2h de travail, je suis au sens propre complètement coincée. Impossible de bouger le cou latéralement, j'ai mal aux lombaires, entre les omoplates, et j'ai une hanche qui claque sans pour autant être douloureuse. Bref ma direction me renvoie chez moi, impressionnée par ma démarche digne d'une dame de 92 ans . Dans l'après-midi, j'appelle donc SOS médecin, et le gars me diagnostique une dorso-lombalgie. Il me prescrit des anti-douleurs et des décontracturants légers. Sagement, je suis mon traitement, mais par précaution je prends un RDV chez mon généraliste pour le mardi suivant. Le dimanche et le lundi, malgré les cachets, mon état s'aggrave. J'ai mal quelle que soit la position, et pour faire quoi que ce soit, j'en suis incapable. Le mardi donc, RDV chez mon généraliste.C'est ma mère qui a du m'habiller et me laver tellement j'étais coincée. Arrivée dans la salle d'attente, je suis au bord des larmes tellement j'ai mal. Bref, le médoc me reçoit, et apparement, je fais peur à voir. Injection de valium autres substances (dose de cheval) en intra-musculaire histoire de pouvoir faire dodo tranquille toute l'après-midi et de décrisper d'un coup tout ça. J'ai le dos dur comme du bois, je n'arrive pas à enlever mon pull pourtant bien large. Elle me prescrit du décontracturant (myolastan), de l'anti-douleur à base d'opioïdes (ixprim), des anti-inflammatoires et des protecteurs d'estomacs, juste au cas où. Arrêt de travail de 15 jours 11 séances chez un kiné. Je choisis un kiné ostéopathe, grosse bêtise de ma part, il me fait plus mal qu'autre chose. Je ne fais que deux séances chez lui. Mon état s'améliore, tout doucement. Mais les 15 jours passent, le seul RDV que j'arrive à dégotter avec mon Médecin traitant m'oblige à retourner travailler 2 jours. 1er jour, c'est supportable. Je me colle des patchs chauffants (vu à la TV). 2ème jour, cata, je quitte le boulot en pleurs tellement j'ai mal. Je n'arrive plus à lever mon bras droit, ma clavicule me lance très fort et mon bras ne répond plus. Téléphone en urgence au médecin traitant, qui me prend en urgence le lendemain entre deux patients. Nouvel arrêt de travail de 15 jours, prolongation du traitement initial recommandation pour aller voir une relaxologue/sophrologue. Entre temps 2 RDV chez l'ostéopathe car je suis toute de ginguois. Bassin déplacé, vertèbres bloquées. Elle guérit tout ça, ça va un peu mieux. Je me repose donc, mais bon, je m'ennuie aussi, donc je bouge un peu. Nouvelle kiné, avec qui je tchatche bien, et qui ne fais que me masser et me poser des poches chaudes, ça fait du bien. A ce jour j'ai repris le travail jeudi dernier. Ca allait couci-couça. Samedi soir, mes patrons m'ont fait partir en avance car j'ai dis à une collègue que j'avais mal au dos (alors qu'au repos je n'ai rien). Bref ma médecin de famille pense que tout cela est du au stress seulement, moi je veux bien mais en attendant j'ai mal. Depuis dimanche je ne me sens pas bien, voici mes symptômes : vertiges, migraines, envies de vomir, fatigue, mal au dos, mal au dents inférieures et molaires supérieurs, mâchoire engourdie, comme si je m'étais pris un coup de poing. Tout à l'heure je me suis achetée des patchs chauffants et du dafalgan, car je ne peux pas prendre de l'ixprim pendant mon travail vu que je ressens très fort les effets secondaires (vertiges, nausées, sensation de planer). La pharmacienne a eu pitié de mon histoire et m'a donné les coordonnées d'un médecin généraliste/homéopathe/acupuncteur. Je me suis rendue dans un hôpital public et une clinique privée dans l'après-midi, où l'on ma expliqué que sans prescription de mon médecin de famille, ils ne peuvent rien faire pour m'aider. J'aimerais passer des radios et des IRM, mais sans ordonnance, nada... Je suis donc suivie par une relaxologue/sophrologue qui m'apprend à gérer le stress. Cela fait maintenant 3 séances que nous avons faites ensemble. Sur le coup les exercices de respiration me font du bien, mais il suffit que j'arrête pour que toutes mes douleurs reviennent... Je suis actuellement en recherche de ma future orientation (j'aimerais travailler dans le milieu du cheval), et il est vrai que j'angoisse un peu. Mais maintenant que je reconnais être un peu stressée, tout mon entourage (proches et médecins) mettent mes symptômes sur le dos du stress. C'est bien joli, mais on ne déstresse pas sur un claquement de doigts ! Etes-vous dans le même cas ? Avez-vous des conseils, des explications, des solutions ? Merci d'avance pour vos réponses Signé Caroline, qui désespère d'aller mieux !
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


225539
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Vive l'ostéopathie !(suite)

image

Je vais égalment voir un ostéopathe depuis quelques moi. Au départ, c'était pour soigner une lombalgie récalcitrante (lumbagos à répitition) dont je n'ai plus souffert depuis. Je lui ai parlé de mon parcours PMA et il m'a dit que l'un pouvait...Lire la suite

À ceux qui me connaissent ...

image

… je ne sais pas si je t'aide beaucoup, parce que moi même je n'ai pas trop les idées claires… mais une chose est sûre : après la pluie vient le beau temps ; même si c'est dur de devoir renoncer à quelqu'un, que c'est dur d'imaginer sa vie...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages