Histoire vécue Santé - Maladies > Mal de dos > Lumbago      (124 témoignages)

Suiv.

Venir à bout d'une lombosciatique qui dure depuis 4 mois

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 3107 lectures | ratingStar_1214_1ratingStar_1214_2ratingStar_1214_3ratingStar_1214_4

Reprise du message précédent :

Cher Confrère,

J'ai été très heureusement surpris de lire sur votre site ImagerieDu Sport.com la physiopathologie cervicale entraînée par la pratique du sport le Rugby.

J'avais déjà constaté une enquête sur ce sujet sur le site de la fédération de rugby il y a plusieurs mois.

J'avais contacté plusieurs responsables du rugby français au plus haut niveau ainsi que des responsables de joueurs.

Toutes ces démarches sans aucune réponse.

Pourquoi vouloir vous contacter ?

Voyez mon intitulé je me suis très spécialisé dans la rééducation de la colonne cervicale depuis 1973 étant diplômé d'état depuis 1968 avec une formation complémentaire en ostéopathie depuis 1969.

Mon attention se porte depuis 1973 sur les séquelles après coup de fouet cervical, coup du lapin, entorse cervical sportif ou accidentelle de la vie domestique ou sportive.

Vos observations sur les atteintes de la micro circulation osseuse qui peuvent entraîner des retentissements sur le corps vertébral.

Par des micro traumatismes répétés m'interpelle,

Cette altération de la vascularisation vertébrales serait associée à des déformations vertébrales par micro fractures.

Pourriez vous envisager un autre scénario d'une physiopathologie différente ?

Cette contradiction n'est pas personnelle mais dans un but de faire avancer le Savoir.

Les sciatiques et leurs traitements.

Sur le plan anatomique les douleurs sciatiques qui correspondent à une compression de la racine antérieure (motrice) ou postérieure (sensitive) du nerf sciatique.

Ces dernières sciatiques existent mais sont peu fréquentes (voir recherches du Professeur De Sèze).

La plus part des sciatalgies du sportif sont bénignes mais justifient un traitement et pas seulement du repos (ceci est une réponse au modérateur du site DOCTISSIMO).

De nombreuses nombreuses sciatiques semblent guérir en 4 à 5 mois.Déjà ne voyez vous pas qu'une telle durée fait passer le patient dans le handicap selon les références actuelles de la médecine du travail.Puis de telles durées coûtent des sommes importantes à la société selon le nombre très important de personnes touchées par ces affections.

Et très souvent il existe des sciatalgies séquellaires bien présentes et qui se réveillent très souvent.

J'en reviens à l'anatomie : la colonne antérieure est composée de vertèbres et de disques, elle est porteuse, peu mobile.

A l'arrière une colonne mobile composée des surfaces articulaires postérieures mobilisées par des muscles moteurs.

C'est par là que s'installe un très grand nombre de sciatiques L5S1,L4L5,L3L4,de lumbagos par coup de fouet vertébral ou par portage penché en avant jambes tendues (une charge de 10 kg à bout de bras penché en avant jambes tendues imprime une force de 700 kg/cm2.Ce qui dépasse grandement les marges de sécurité de mise en tension musculaire.).

Il existe un traitement empirique mais expérimenté depuis de nombreuses années par les sportifs de toutes disciplines, l'Ostéopathie ou Manipulations vertébrales.

Cette technique est adaptée à tous les cas à plus de 80% même en phase aigües dès que le patient peut se déplacer.Mais j'ai déjà travaillé sur des cas de survenue immédiates.

Ce même incident au niveau cervical provoque une multitude de diagnostics (Cervicalgies, fausse arthrose cervicale, Névralgie Cervico Brachiale, Névralgie Inter Costales, Vertiges de Ménières, certains vertiges Bénins, certaines céphalées post traimatique d'origine cervicale, certaines migraines post traumatiques d'origine cervicales).

Ce que j'entends par physiopathologie nouvelle je verrai assez bien après ces aggressions localisées sur les surfaces articulaires postérieures des réactions physiologiques de vaso constrictions sur les différentes artères qui irriguent toutes ces zones musculaires et osseuses.Par ces coups répétés, ces réactions de constrictions finissent par diminuer l'apport nutritionel aux corps vertébraux ceux-ci s'appauvrissant pourraient "s'effriter" et non pas se fracturer.

Toutes ces questions et ces hypothèses restant à être démontré, mais pouvant servir de base de départ.

Je ne m'appuie pas dans le vide je ne sais si vous avez connaissance des KUATSUS gestes thérapeutiques contre les syncopes.

Dans le Karaté.

J'ai déjà expérimenté d'arrêter des épistaxis chez mes enfants par un choc dirigé de haut en bas ou de bas en haut au niveau de l'occiput.A ne pas faire sans être expert !!!!

Ce qui correspond de toute évidence avec une réaction de vaso constriction.

Serge.liberman@free.fr.

http://www.migraine-cephalee.com
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


1214
b
Moi aussi !
18 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Vive l'ostéopathie !(suite)

image

Je vais égalment voir un ostéopathe depuis quelques moi. Au départ, c'était pour soigner une lombalgie récalcitrante (lumbagos à répitition) dont je n'ai plus souffert depuis. Je lui ai parlé de mon parcours PMA et il m'a dit que l'un pouvait...Lire la suite

À ceux qui me connaissent ...

image

… je ne sais pas si je t'aide beaucoup, parce que moi même je n'ai pas trop les idées claires… mais une chose est sûre : après la pluie vient le beau temps ; même si c'est dur de devoir renoncer à quelqu'un, que c'est dur d'imaginer sa vie...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages