Histoire vécue Santé - Maladies > Maladies neurologiques > Alzheimer      (252 témoignages)

Préc.

Suiv.

Alzheimer ou pas ?

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 844 lectures | ratingStar_452183_1ratingStar_452183_2ratingStar_452183_3ratingStar_452183_4
Citation : Bonne année à tous les seniors, J'aimerais avoir votre avis sur la dégradation psychique et mentale de ma mère, qui n'a pourtant que 66 ans. Je l'ai pas mal vue pendant les fêtes, et mon mari et moi sommes un peu atterrés. Je vais essayer de faire court, tout me vient un peu en désordre. Son profil, autrefois : femme active, enseignante, un peu en avance et anticonformiste pour son époque (enceinte étudiante en 1966 alors qu'elle ne s'entendait déjà plus avec mon père, elle a refusé un mariage de convention qui aurait été voué à l'échec, et m'a élevée seule) , ayant toujours beaucoup d'amis. Là elle vit seule, mais voit souvent des amis. Depuis qques années, le déclin est frappant. Passe encore qu'elle ait arrêté de conduire, elle vit en plein centre d'une ville moyenne. Mais : Tout pose problème : écrire les cartes de voeux à la famille devient une affaire d'Etat, elle en parle 1 mois à l'avance. Quand elle vient chez moi ou que je vais chez elle, le moindre incident, la moindre tâche à accomplir avec mes enfants (genre : tiens c'est l'heure de leur donner la douche) et elle nous regarde en roulant des yeux affolés, alors que c'est mon mari et moi qui faisons absolument tout. Elle pose sans arrêt les mêmes questions, d'un jour à l'autre. Elle ne sait plus rien faire de concret. C'est une employée des Impôts qui a la gentillesse de lui remplir sa déclaration chaque année, sinon, "oh je ne saurais pas le faire". C'est vrai qu'additionner 2 chiffres (retraite de base + complémentaire) , c'est dur… Elle ne s'achète que des trucs tout prêts à bouffer, quand je vais chez elle c'est moi qui fais tout. Pourquoi pas, mais l'autre jour alors que j'avais annoncé que je faisais des pas^tes, elle m'a regardé d'un air étonné en me voyant faire bouillir de l'eau. Elle ne se souvenait plus que les pates cuisent ds l'eau… Bon elle n'a jamais été bonne cuisinière, mais quand même… Surtout, je trouve qu'elle mélange tout. Ma tante lui a téléphoné pour annoncer qu'une de mes cousines se faisait opérer, elle n'a pas su me dire de quoi (c'était l'utérus). Lorsque je me suis étonnée qu'elle ne sache pas ds quelle partie du corps se situait le problème, elle m'a répondu : "Oh, G. (ma tante) parlait, parlait… " !!! Un de mes fils est suivi pour un léger retard psychomoteur dont la conséquence la + dommageable est qu'il pourrait avoir du mal à apprendre à écrire. J'ai réalisé l'autre jour (alors que ns en parlons souvent) qu'elle ne savait pas pourquoi il était suivi… Je lui ai demandé : "pourquoi crois-tu donc qu'on fait tout ça, visites à la neuropédiatre, psychomotricienne… ?" "Ben chais pas… " C'est moi qui lui rappelle plein de trucs sur des amis à elle (événements de leur vie, etc.). Une anecdote qui me semble inquiètante : chez moi, se trouve une photo de moi avec un de mes jeunes cousins. Elle croit toujours (bien que je l'ai démenti au moins 5 fois) que c'est un cousin de SA génération à elle, alors que sur la photo le type a visiblement 25 ans et moi 35. Ce qui est inquiètant la-dedans, c'est que c'est complètement illogique : qu'elle confonde 2 jeunes cousins, OK. Mais là, il est IMPOSSIBLE pour des questions de génération que le type en question ait eu 25 ans alors que sur la même photo j'en ai 35… (il en a 60…). Le positif, c'est qu'elle continue quand même à voir pas mal de monde et à aller à des concerts ou sorties. J'ajoute que mon grand-père (son père) , à qui elle ressemble beaucoup, a eu Alzheimer en fin de vie. Cela vous semble-t-il être les prémices de la maladie d'Alzheimer ? Elle est allée se faire dépister ds un centre, d'après eux elle n'a pas de pbme, j'ai quand même un doute. Entre autres ils lui ont dit : "si vous vous posez la question c'est bon signe, qqu'un qui a la maladie ne se rend compte de rien… " Plus généralement, est-il normal d'avoir autant décliné à seulement 66 ans ? Ma tante et mes oncles, qui ont entre 63 et 70 ans, raisonnent très bien et ne sont pas en train de tout oublier ou confondre… Quand je la vois comme ça, je n'ai qu'une envie, c'est mourir jeune… Merci de votre avis ! Juste mon expérience… Bonjour, J'ai lu quelques interventions et il me semble qu'on généralise. Un alzheimer n'est pas égal à un autre. Ce n'est pas parce qu'un alzheimer qu'on connait se comporte de telle manière que tous le font. De même, un alzheimer débutant, c'est discret. Nos "parents" se rendent bien compte que quelquechose ne tourne pas rond et ils s'attachent à le cacher. Aux autres, mais aussi parfois à eux. Ma mère a la maladie d'alzheimer et rentre dans une maison de retraite ces temps ci. Je suis en plein dedans : -S. Tout ce que je peux t'apporter, Thealamenthe, c'est mon témoignage, mon expérience. Ma mère avait parfois des trous de mémoire. Souvent même. Elle imputait ça, au choix, à la fatigue, sa dépression, etc… Alors qu'elle avait 67/68 ans, nous sommes parties en vacances toutes les deux. Nous étions à l'étranger, et elle qui était excellente en calcul mental n'était pas capable de convertir ; une opération complexe ne lui était pas possible. 3*10+1, elle n'y arrivait pas. Ça faisait quelques temps que je me doutais de quelquechose ; je l'ai donc forcée à aller chez un neurologue. Un verdict est tombé : démence stade 1. Coup de poing dans la poitrine. Elle a ensuite changé de neurologue, et le terme alzheimer est apparu. Je précise qu'elle fait partie d'un protocole de tests ; j'ose donc espérer qu'elle n'est pas suivie par des charlatans !! Je ne sais plus qui dit dans un post que quand on a alzheimer, on fait n'importe quoi. Faux. Pendant un bon bout de temps, faux. Quand on a alzheimer, tout s'en va lentement, inexorablement, petit à petit. Ma mère a commencé par ne plus trouver certains mots. Les mots complexes. Elle n'a plus conduit. Elle n'a plus voulu répondre au téléphone. Elle a commencé à faire des fautes d'orthographe (impensable ! ). Elle n'a plus écrit. Elle n'a plus su jouer au rami. Elle n'a plus su cuisiner (une ex-prof de cuisine ! ). Elle n'a plus lu. Elle ne feuillette même plus les magazines, ne fait que fixer la couverture. Bref… C'est une longue descente aux enfers. Qui dure, en ce qui concerne ma mère, depuis 5 ans environs. Et qu'on ne vienne pas me dire qu'il suffit d'être gai et d'avoir une bonne hygiène de vie pour que tout aille bien ! Et le malade se voit décliner. Il sait comment il "finira". C'est horrible. Mon père étant presque à bout, nous avons pris la décision de la mettre dans une maison de retraite. Où de toute façon elle sera elle aussi mieux. Elle mange avec son couteau ou ses doigts, lèche son assiette, mais aussi parfois mange normalement. Elle ne va plus aux toilettes seule. Se réveille la nuit en croyant que les allemands attaquent, qu'il faut vite s'enfuir. Elle me vouvoie en me disant que je suis une fermière. Mais d'autres fois, de plus en plus rares, elle est presque normale. Souriante, arrive à faire de petites phrases… Comme par un mauvais hasard, en ce moment elle n'est pas trop mal. C'eut été tellement plus facile qu'elle soit insupportable ! Aujourd'hui, mon père l'a emmenée faire la galette dans sa future résidence. Il semblerait qu'elle aie plus ou moins compris ce qui se passe : elle fait la gueule à mon père. C'est dur. C'est très dur… Mais je rejoins je ne sais plus qui (encore ! ) : quel que soit le nom qu'on donne à la pathologie, que ce soit alzheimer, une dégénérescence quelconque, de la démence… Qu'importe ? Le résultat est le même… Bises et courage.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


452183
b
Moi aussi !
2 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

La maladie d'alzheimer svp

image

Je vais t'expliquer pourquoi vlasova. Voilà, il y a quelques années, à la mort de ma grand-mère (subitement dans son fauteuil) j'ai pris pendant cinq ans, chez moi mon pépé que j'adorais : amour:. Déjà, avant la mort de ma grand-mère sa...Lire la suite

Qui partage le quotidien d'un proche malade?

image

Tu sais ta détresse je la ressens derrière mon ordinateur ! Je n'ai pas de solution miracle à te donner simplement un peu de chaleur humaine à t'offrir. Nous avons vécu pendant cinq années mon mari, mes enfants et moi avec un malade, je...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages