Histoire vécue Santé - Maladies > Maladies neurologiques > Alzheimer      (252 témoignages)

Préc.

Suiv.

Culpabilité

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 732 lectures | ratingStar_122814_1ratingStar_122814_2ratingStar_122814_3ratingStar_122814_4

Une grand-mere de qui j'ai été très proche (elle m'a élevée) et qui un jour m'a complètement reniée (prémisses d'Alzheimer ? ) sur un coup de tête délirant. Suite à cela, j'ai cessé tous contacts avec elle, profondement blessée que j'étais, mais ne sachant pas encore qu'il s'agissait peut-être des signes avant coureurs d'Alzheimer. De plus, ma tante et ma cousine ont tout fait pour l'éloigner de la famille suite a cette serie d'incidents (il y avait de l'argent à prendre) , et elle, s'étant fachée avec beaucoup de monde auparavant (mais pas avec moi) , personne n'a plus tenté que cela de reprendre contact avec elle durant presque 3 ans. Jusqu'à ce que je la recroise dans la rue, méconnaissable, en comprenant au fil de la conversation renouée avec elle, qu'elle avait beaucoup de problèmes de mémoire, et de soin d'elle-même, elle, si coquette auparavant ! J'ai donc alerté le restant de ma famille, puis hospitalisation et confirmation de la maladie (quoique même les médecins ne peuvent en être surs complètement…) Donc ma grand-mère a fini ses jours chez ma mère, (qui a persisté à renier cette maladie, me faisant presque douter moi même ! ) mais voir ma mémé si forte habituellement, alors si affaiblie, et la perspective de sa mort me paraissant insurmontable, surtout après "notre" "dispute", je ne l'ai vue que 5 ou 6 fois durant ces 5 ans au total, par lâcheté de ma part. Je m'en veux de ne pas l'avoir accompagné affectivement, j'ai été si lâche !! Certes elle a eu les soins physiques, mais celle qu'elle, elle a entourée d'affection, n'a pas su/pu la lui rendre au moment où elle en aurait peut être eu le plus besoin. Et je restais surtout persuadée durant tout ce temps, que la maladie d'Alzheimer n'était pas l'unique responsable de son épisode délirant. Les mots étaient si précis… !!! Et elle s'était déjà fachée avec tellement de personnes auparavant… Mais maintenant j'ai un doute terrible et m'en veux de mon silence à moi, car je me dis, "et si ce n'etait vraiment pas de son fait, cette rupture ? … Alors je l'ai lachement abandonnée ? Emmurée dans ma colère si égoiste ? "Je suis une lâche impardonnable à mes yeux. Cependant je n'ai jamais pu revenir avec elle sur sa colère, elle avait apparemment "zappé" cette épisode et a eu des mots si durs pour moi à cette époque, que je n'ai pas pu les lui pardonner. Et je ne savais pas à ce moment là que c'etait Alzheimer, peut-être… Et plus tard, quand je la voyais, seule, dans sa chambre, je n'osais "l'agresser" avec cette histoire de dispute, elle semblait avoir tant oublié… et je me suis mise à sa place, sachant qu'elle ne me reconnaissait plus, et m'imaginais "agressée" par une inconnue qui me demandais des comptes alors que je ne savais rien d'elle ni ce dont elle me parlait. C'est pour la protéger que je me suis tue pendant 5 ans. Et me protéger sans doute, de quoi exactement je ne sais pas trop. 5 ans de silence, et dans le fond de lacheté peut-être.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


122814
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

La maladie d'alzheimer svp

image

Je vais t'expliquer pourquoi vlasova. Voilà, il y a quelques années, à la mort de ma grand-mère (subitement dans son fauteuil) j'ai pris pendant cinq ans, chez moi mon pépé que j'adorais : amour:. Déjà, avant la mort de ma grand-mère sa...Lire la suite

Qui partage le quotidien d'un proche malade?

image

Tu sais ta détresse je la ressens derrière mon ordinateur ! Je n'ai pas de solution miracle à te donner simplement un peu de chaleur humaine à t'offrir. Nous avons vécu pendant cinq années mon mari, mes enfants et moi avec un malade, je...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages