Histoire vécue Santé - Maladies > Maladies neurologiques > Autres      (162 témoignages)

Préc.

Suiv.

Une nevralgie pudendale est une maladie invalidante

Témoignage d'internaute trouvé sur femina
Mail  
| 3609 lectures | ratingStar_229523_1ratingStar_229523_2ratingStar_229523_3ratingStar_229523_4
Je suis atteinte d'une maladie douloureuse et taboue qui met à mal mon couple ! Je souffre d'une névralgie pudendale ou maladie du nerf honteux . Cette maladie touche les femmes comme les hommes (environ 2/3 de femmes pour 1/3 d'hommes) .Elle est caractérisée par une irritation ou compression du nerf pudendal , qui, à la sortie du sacrum , innerve tous les organes du petit bassin . Cette maladie chronique est très invalidante car excessivement douloureuse et elle n'est malheureusement pas soulagée par les antalgiques habituels , y compris la morphine . Elle se manifeste par des sensations de brûlures insoutenables , de déchirures , qui irradient dans les organes génitaux , la vessie , le rectum , le coccyx et le sacrum . Ces violentes douleurs sont déclenchées par la position assise . Impossible de faire un repas assise , de se déplacer en voiture , de travailler Il ne reste plus alors que la position allongée' Des problèmes urinaires , anaux s'ajoutent , ainsi que l'impossibilité d'avoir une vie sexuelle . En effet , pas de chance , les organes du plaisir deviennent source de souffrance physique et psychique . Alors , le désir Insupportable de , peut-être , ne pas se sentir désiré(e) , mais comment désirer cet autre qui souffre tant Comme de plaire et de ne pas avoir de désir . Oui , notre identité de femme (homme) en prend un sale coup . Que ça se sache : de la même manière que nous pouvons avoir sans arrêt envie d'uriner ou au contraire , nous n'y parvenons pas , les troubles de la fonction sexuelle peuvent se manifester par une baisse de la sensibilité , de l'excitation ou le contraire : état d'excitation permanent et fort désagréable pour les femmes comme pour les hommes avec érection quasi permanente , que l'atteinte d'un « orgasme » ne soulage qu'imparfaitement . Le diagnostic est difficile : cette maladie touche une zone taboue , il est difficile d'en parler . Par ailleurs , elle est inconnue de la plupart des médecins , qui parlent alors de troubles psychosomatiques , voire de dépression , et refusent souvent d'en entendre parler. Les patients se retrouvent seuls face à cette maladie méconnue mais pas rare (1 à 2% de la population) .Ainsi , à la souffrance physique s'ajoute la souffrance morale . Deux associations de malades se sont créées pour faire connaître la maladie auprès du grand public et des médecins , et orienter les patients , car cette maladie se soigne .
  Lire la suite de la discussion sur femina.fr


229523
b
Moi aussi !
8 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Séjours en hopital psychiatrique

image

Et bien voilà… je viens moi aussi vous faire part de mon expérience non pas en HP, mais dans un hopital avec un étage réservé aux maladies neurologiques dont la dépression. Je suis arrivée là dans un état pitoyable, envoyée d'urgence par...Lire la suite

Le vélo est un bon antalgique contre la SDRC

image

J'ai subi 3 ans d'algo 1 an où c'est moi qui contrôle avec ma petite télécommande, mais tout au long de ces 3 années j'ai trouvé des médecins disant "c'est une algo" et d'autres disant "ce n'est pas une algo". J'espère donc pour toi que, si...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages