Histoire vécue Santé - Maladies > Maladies neurologiques > Epilepsie      (338 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai eu des absences jusqu'à 12 ans, et des crises d'épilepsie à 14 ans

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 531 lectures | ratingStar_53046_1ratingStar_53046_2ratingStar_53046_3ratingStar_53046_4

Bonjour, je suis epileptique depuis toujours. Jusqu'a 12 ans, j'avais seulement des abscences. Je n'ai rien eut pendant 2 ans et a 14 ans ma premiere crise. J'ai decouvert l epilepsie a l adolescence ce qui a ete dur.

 

Mes amis savait que je ne pouvait pas boire et faisaient tout pour m'en dissuader. A 16 ans, mes crises etait frequentes alors l'alcool et les soiree jusqu'a 6h du mat m etait deconseillee.  

 

Evidement 16 ans, c est l'age ou on commence ces experiences et malgres des super copines je pouvais pas les empecher de sortir tard et de boire.  Plusieurs fois j'ai invente des excuses bidons pour ne pas sortir parce que je savais que tout le monde allait boire ou fumer. J'ai toujours su qu on pouvait s'amuser sans l alcool mais ça m'embetais d'avoir des interdis et j'avais tres envie de faire le contraire.  

 

Quand t'en a deja marre de ta maladie et que les autres en rajoute avec des fais pas si, fais pas ça, tu veut leur montrer que c est pas leur probleme, et que tu peut le faire quand meme.

 

Par contre j'ai choisi de ne pas boire car j'avais tres peur d'avoir des crise et de gacher la soiree.

Je me suis beaucoup referme sur moi meme a ce moment.

 

 Maintenant ça va mieux (je suis stabilise depuis 2 ans) , je bois mais avec moderation (quoique j'ai deja eut quelques geule de bois   mais pas avant 20 ans). Je n'ai jamais eut de crises liees a l alcool mais j'ai toujours un peu peur si je boit beaucoup  

 

Attention, je teint a preciser que ne pas boire d'alchool n' pas gacher mon adolescence, j'essaye juste de faire part de mon experience sur l alcool.  

 

J'ai eut une grosse baisse de morale a cause de la maladie pour des raisons que la la plupart des epileptiques connaissent. Pour moi l alcool n etait qu un detail et je pouvaits parfaitement faire sans. Le truc difficile c'est que a l adolescence, qu on le veuille ou non il y a toujour  une soiree qui est bien arrose ou tout le monde va être un peu bourre. Il y a aussi le desir de connaitre quelque chose de nouveau particulierement quand tout le monde a deja essaye.

 
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


53046
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Aiiiide plizzz , mon york est epileptique - medecine veterinaire

image

Pourquoi tu dis ça ? Moi aussi j'ai un chien épileptique, et je sais à quel point c'est difficile de voir notre toutou en crise. Il y a 2 types d'épilepsie, l'épilepsie essentielle et l'épilepsie qui découle d'un problème de santé. - Pour...Lire la suite

Des resultats de sismotherapie (synthese du forum) - antidepresseurs, anxiolytiques

image

EN CONSTRUCTION. Josica. En 1984 alors que j'étais déjà sous AD et autres psychotropes je ne sortais pas du tout de ma dépression… Je suis dépressive chronique… Mon médecin voyant s'aggraver mon état m'a proposé les électrochocs… J'ai...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages