Histoire vécue Santé - Maladies > Maladies neurologiques > Parkinson      (174 témoignages)

Préc.

Suiv.

Il faut bien se nourrir pour compenser les pertes d'énergie de l'organisme

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 799 lectures | ratingStar_230455_1ratingStar_230455_2ratingStar_230455_3ratingStar_230455_4
J'ai cotoyé cette maladie parce que mon grand-père en a souffert (parkinson et alzeimer réunient) et que j'ai travaillé en tant qu'aide soignante, et j'ai eu donc l'occasion de soigner des malades de cette maladie. En effet, je travaillait auprès des personnes agées, population très touchée (m^me si elle n'est pas la seule ) par la maladie. Il est vrai que cette maladie est difficile à vivre pour le malade et son entourage de part l'évolution. Il existe aujourd'hui une technique d'opération pour lutter contre la maladie, mais celle-ci n'est réalisé que sur les patients atteints très jeunes parce que c'est une opération délicate (enfin c'était comme ça il y a quelques années). Les traitements sont surtout là pour éviter une évolution trop rapide mais la recherche a encore beaucoup à faire. Les conseils que je vous donnerai, c'est d'essayer de faire garder le plus longtemps possible son autonomie à votre papa, et aussi de préter attention à ce qu'il se nourrisse correctement. En effet, les tremblements et l'activité de l'organisme font que ces personnes dépensent beaucoup énergiquement, et malheureusement les maladies s'accompagnent parfois de perte d'appétit. Alors à un moment où les personnes dépensent plus, elles apportent moins à leur organisme, et cela peut se traduire par une perte de poids à controler chez les personnes atteintes de cette maladie. En effet, une perte de poids importante peu entrainer une perte d'équilibre qui est déjà défallante chez les personnes atteintes. Quoi qu'il en soit il faut essayer de lui faire garder le moral et le plaisir de la vie, et la meilleure façon d'y arriver c'est de partager de bons moments ensemble : bref, d'être heureux. Bon courage, l'évolution de la maladie peut stagner de part les traitements (il faut parfois en essayer plusieurs avant de trouver le bon). Et malgrès tout il faut avoir foie en la recherche qui avance vite dans ces nouveaux domaines.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


230455
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Syndrome de parkinson

image

J'ai lu tous vos messages. J'ai 59 ans. La maladie de Parkinson s'est déclarée fin 1999 et elle me tenait compagnie depuis bien plus longtemps (env. 5 années soit 1994) sans que j'en sois consciente. Pendant cette période "probatoire" j'avais un...Lire la suite

Recherche et maladie de parkinson

image

Je trouve que la présentation de la recherche sur la maladie de parkinson en france lors de l'évocation de la journée mondiale sur cette maladie est très réductrice et criticable. Certes la recherche en général manque en france de moyens. Cela...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages