Histoire vécue Santé - Maladies > Maladies neurologiques > Parkinson      (174 témoignages)

Préc.

Suiv.

Maladie de Parkinson à 40 ans

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante 9 ans
Mail  
| 2545 lectures | ratingStar_123564_1ratingStar_123564_2ratingStar_123564_3ratingStar_123564_4

Je viens de revoir un ancien client. Il y a 3 ans, il m'avait confié ses probl de santé, des coups de pompes terribles, des douleurs telles des tendinites dans le bras ou les jambes, des tremblements en dormant, ou assis. Après bien des mois, il fut reconnu atteint de la Maladie de Lymes (il est bûcheron et chasseur). Moultes tentatives de soins plus tard, il eut un AVC, et une longue période de parlysie. Aujourd'hui, il est "sous contrôle". Mais lors de son hospitalisation, l'an dernier, il partageait une chambre avec un Parkinsonien reconnu comme tel, puisque neurostimulé. Son voisin donc était là pour "réglage" mais en vain, il était autant paralysé que mon client, et lui a conté tous ses symptômes, ses traîtements etc… avant l'opération qui malheureusement ne fonctionna pas. On lui enleva donc ses "options", si je peux me permettre, et à présent il reprend des médocs comme avant, plus ou moins dosés, ou carrément changés réguliérement et les symptômes évoluent toujours. Mon client n'a plus de nouvelles, mais il a semblé très inquiét en apprenant que Jo aussi avait été diagnostiqué comme son ancien voisin de lit, et m'a troublé sérieusement en faisant cette co-relation avec Sa propre maladie de Lymes, son voisin et les symptômes de Jo. Que faut-il penser ? Nombreux documents révèlent des similitudes de symptômes, sans pour autant de la même origine, et comme par hasard, Tous les 3 sont des chasseurs, tous du même âge ou presque. Ma belle-mère, elle, connait la maladie de Lymes pour avoir été soignée juste à temps, car elle avait eu (par chance) des plaques rouges et douloureuses sur les cuisses, c'est ainsi qu'une prise de sang fut révélatrice et lui fit prendre un traitement qui la guérit rapidement. Est-ce normal, tous ces doutes ? Notre neurologue, et tant d'autres, semblent être très louvoyants dans leur constat relatif à chacun des malades et de leur protocole de médocs, mais comment pouvons-nous être confiants ? Gerhard me semble bien courageux dans son combat et j'aurais bien besoin de son aptitude à en découdre. Malheureusement, je ne suis pas Jo, mais je voudrais pouvoir l'aider au mieux. Je suis là, avec vous, vous confiant notre vie, mes soleils comme mes idées noires, selon le moment, mais rien ne me rassure ni me renforce. Je ne peux plus m'endormir avant des heures de plus en plus tardives, je me jette dans plein de boulot ou d'autres activités pour rester là, pour ne pas me sauver lâchement et espérer d'autres soleils pour le lendemain. Pourquoi doutons-nous ? Y a des tonnes de questions qui se bousculent, je ne comprends pas comment un phénomène aussi énorme que Parkinson puisse-t-il rester aussi vague chez nos grands spécialistes ! 100 000 et bien plus encore de personnes vivent cela, et on nous bassine avec la coupe du monde, ou encore avec nos politiciens qui se font la guéguerre des mots dans les médias.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


123564
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Syndrome de parkinson

image

J'ai lu tous vos messages. J'ai 59 ans. La maladie de Parkinson s'est déclarée fin 1999 et elle me tenait compagnie depuis bien plus longtemps (env. 5 années soit 1994) sans que j'en sois consciente. Pendant cette période "probatoire" j'avais un...Lire la suite

Recherche et maladie de parkinson

image

Je trouve que la présentation de la recherche sur la maladie de parkinson en france lors de l'évocation de la journée mondiale sur cette maladie est très réductrice et criticable. Certes la recherche en général manque en france de moyens. Cela...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages