Histoire vécue Santé - Maladies > Maladies neurologiques > Parkinson      (174 témoignages)

Préc.

Suiv.

Syndrome de parkinson

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 5761 lectures | ratingStar_458007_1ratingStar_458007_2ratingStar_458007_3ratingStar_458007_4
J'ai lu tous vos messages. J'ai 59 ans. La maladie de Parkinson s'est déclarée fin 1999 et elle me tenait compagnie depuis bien plus longtemps (env. 5 années soit 1994) sans que j'en sois consciente. Pendant cette période "probatoire" j'avais un manque de fer. L'hématologue consulté m'a fait faire tous les contrôles possibles sans que rien ne puisse être décisif. Lorsque j'ai appris ma maladie, j'ai décidé de me battre contre elle. Alors je marche beaucoup, je bricole (peinture au tampon, peinture sur soie, pose de parquet…) Je voyage et ne me dis jamais "ceci n'est pas pour moi". D'ailleurs je suis des cours d'arabe pour apprendre cette langue. En un mot je pense qu'il faut stimuler toutes les facultés physiques et intellectuelles. Outre la kiné 2 fois par semaine et orthophonie 1 fois par semaine. A la maison, je fais chaque jour des exercices d'assouplissement, de respiration et des grimaces et massage des joues pour la mobilité du visage. J'ai le traitement suivant depuis maintenant 4 ans (modopar 125, requip 1mg requip 0.5mg (3 fois par jour) et mantadix (2 fois par jour). Bien sûr, il y a des jours où je suis plus fatiguée mais j'essaie de résister. J'ai un bon moral mais suis bien consciente que je dois me battre chaque minute pour retarder au maximum les effets de cette maladie. Ayez du courage, gardez des activités pour vous forcer à sortir chaque jour. Si je peux vous aider… n'hésitez pas.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


458007
b
Moi aussi !
20 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Recherche et maladie de parkinson

image

Je trouve que la présentation de la recherche sur la maladie de parkinson en france lors de l'évocation de la journée mondiale sur cette maladie est très réductrice et criticable. Certes la recherche en général manque en france de moyens. Cela...Lire la suite

C'est un appel à l'aide. je ne pourrai pas vivre sans elle.

image

La mienne, ma mère, ma grand-mère, la seule, l'unique, est partie, à cause d'une maladie, qui vous ramolie le cerveau, Alzeihmer, elle n'avait jamais été soignée pour cela, car pas certain, je raconte tous les jours, mon histoire, ça me fait...Lire la suite