Histoire vécue Santé - Maladies > Maladies neurologiques > Sclérose en plaques      (238 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon mari présente les symptômes d'une SEP

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 03/06/10 | Mis en ligne le 23/12/11
Mail  
| 741 lectures | ratingStar_225228_1ratingStar_225228_2ratingStar_225228_3ratingStar_225228_4
J'ai 34 ans et mon chéri aussi...il s'appelle Ludo et c'est un homme formidable, plein d'amour et d'énergie pour les autres!!! Je l'aime de la plus belle et la plus pure des manières. Depuis quelques semaines, à l'occasion de gros travaux à la maison, j'ai remarqué qu'il était de plus en plus fatigué, voire même déprimé.....j'ai mis ça sur le compte du travail assez difficile qu'il fait. Au détour de nos conversations, il a commencé à se plaindre de légers maux de tête, un peu plus tard, il s'est mis à avoir une "gêne" dans l'extrémité de l'oeil droit, une sorte de tâche noire, verticale... Plus récemment, il s'est mis à sentir des fourmillements dans les doigts de la main droite, puis dans la jambe droite et ces "symptômes" se baladaient un peu, puis disparaissaient. Son grand frère a connu il y a quelques mois un épisode (que nous sommes désormais officiellement autorisés à appeler "poussée"...le diagnostic a été posé, il s'agit bien de la sclérose en plaques pour le frère de mon homme. J'ai amené Ludovic aux urgences, l'histoire d'être tous les deux rassurés : "ce n'est pas possible que cette maladie frappe deux fois, surtout des hommes"...vous admettrez que les statistiques étaient plutôt de notre côté. L'hôpital décide une hospitalisation. Mon chéri n'est pas du tout d'accord, il dit qu'il n'a rien, je me fais trop de souci.....et blablabla!! Il signe donc sa pancarte, contre avis médical, pour retourner travailler dur!!!! C'est sur, les médecins s'interdisent de prononcer les mots qui fâchent : sclérose en plaques. Au fond de moi, je sais que quelque chose cloche, je n'ai pas pour habitude de m'inquiéter pour rien! Je me débrouille pour lui trouver un rdv pour une IRM cérébrale : lésion temporale interne droite, en plus d'une très grosse masse sur le cervelet. Chaque toubib regardant par le tout petit trou de sa lorgnette, dans sa seule spécialité, l'équipe neuro chirurgicale refuse d'intervenir sur sa masse cérébelleuse, mais ne disent toujours rien non plus sur ses symptômes, sa lésion temporale....ils parlent donc dans un langage barbare avec des mots comme hypersignal de type lacunaire, parésthésie de l'hémicorps droit, cisterna magna, 4ème ventricule..... et j'en passe!!!! Pourtant, ce matin, Ludovic baille encore, lutte à ouvrir les yeux après quelques 10 heures de sommeil. Il n'entend plus très bien non plus de l'oreille gauche, sa jambe droite lui semble peser une tonne..... Comment dois je faire pour me préparer, le préparer....lui dire que quoi qu'il arrive, je serai toujours là pour lui? Toute votre sagesse de sépiens est sollicitée, ici. Je redoute le diagnostic, l'attente interminable et le déni systématique de mon homme qui restait le seul en bonne santé dans sa famille!!!
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


225228
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Ma mere est dependante affective et je vais virer folle !!!

image

J'adore ton truc Couper net à son négativisme sans aucune transition ; bang ! J'aime ça tel chose ; c'est vraiment beau ce que tu porte ; hey ! Tu as refais ta céramique ? Magnifique ! Voici un texte que j'ai écrit à une amie il y a quelques...Lire la suite

Une sclérose en plaques à 20 ans

image

C'est devenu ma vie, mon secret depuis maintenant un an. Bon aujourd'hui la recherche a progressé, la médicamentation aussi, mais ça reste une sclérose en plaques. Je dirai que le gros gros inconvénient reste psychologique. Peu de gens sont au...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages