Histoire vécue Santé - Maladies > Médecines douces > Homéopathie      (790 témoignages)

Préc.

Suiv.

Coup de gueule contre ceux qui préfèrent l'homéopathie aux médicaments

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 469 lectures | ratingStar_50831_1ratingStar_50831_2ratingStar_50831_3ratingStar_50831_4

Les effets iatrogenes, même si la medecine n'insiste pas trop la-dessus on comprend pourquoi, ne sont pas rares. Comment reagiriez-vous si vous faisiez partie de ces milliers de femmes qui ont développé un cancer du sein à la suite de la prise d'hormones dans le traitement contre les effets de la menopause ?

 

La médecine n'a aucune peur de parler de tout cela. Elle le fait même couramment, il est dommage que peu de personnes ne s'en rendent compte.

 

Sur la question que vous posez (il est dommage que vous ne répondiez pas au miennes d'ailleurs) , je dirais simplement que l'on ne peut savoir ce qui a donné précisément un cancer du sein, et que statistiquement, même si on a pris la pilule toute sa vie, le plus probable, c'est quand même que la pilule n'y soit pour rien. Et que s'il est possible que la pilule augmente légèrement le risque du cancer du sein qui se soignent plutôt bien, il est probable qu'elle diminue le risque d'autres (ovaire par ex) qui se soignent très mal.

 

La médecine n'a rien à cacher. Un chercheur est prêt à discuter de tout, parce que c'est son métier, mais pas avec n'importe qui. Certainement pas avec des personnes qui font ds caricatures grossières pour faire croire à n'importe quoi.

 

On ne discute pas cuisine avec des cannibales.

 

Et je remettais en question la validité de ces tests dans la mesure ou beaucoup de medicaments qui en ont fait l'objet ont recemment été déclaré inefficaces.

 

Ce que vous écrivez n'a aucun sens. Les médicaments retirés du marché récemment (comme le Vioxx) ne l'ont pas été car les tests qui ont montré leur bénéfice ont été infirmés. Ils l'ont été parce des risques auparavant inconnus ont été mis en évidence. L'évaluation de leurs bénéfices n'a pas diminué pour autant, c'est l'avaluation de leurs risques qui a été à la hausse. Et comme on raisonne par rapport au rapport bénéfice/risque, il est normal qu'ils ait été retirés.

 

Pour l'homéopathie, la rapport bénéfice/risque est simple à calculer : c'est 0/0.

 

Il n'est pas question d'amalgamme, c'est un fait ; certains medocs qui ont montré leur efficacité lors de ces tests, se revelent ulterieurement ne pas en avoir ou être dangereux. Reconnaissez-le quand même ! Le propos ; les tests ne font pas tout, on le constate regulierement dans la pratique.

 

Donc ce que vous écrivez ici n'a aucun sens.

 

Et oh, vous n'exaggerez pas un peu la ? Abjecte, lamentable ? Vous ne semblez pas suivre le fil ; une des raisons pour lesquelles j'ai recours a l'homeo c'est la possibilité qu'elle peut m'offrir dans certains cas de ne pas avoir recours a un traitement lourd et potentiellement mauvais pour mon corps a long terme.

 

Je n'exagère pas, cette attitude est en effet très malsaine. Vous n'avez pas le droit de faire croire qu'il faut fuir la médecine et les médicaments "potentiellement mauvais" comme la peste. C'est complètement inconscient.

 

Vous ne comprenez pas bien ce que je veux dire décidément. Pêtre n'avez-vous jamais cherché a savoir vous-même pourquoi vous aviez eu tel ou tel souci de santé a tel moment de votre vie ? Je vous recommande ce livre ; la mort intime de marie de hennezel.  vous y verrez plus clair dans ce que je veux de dire.

 

Je n'ai pas eu de problème de santé particulier. Il m'est arrivé d'être malheureux dans m vie, mais je ne suis pas allé voir un médecin pour cela.

 

J'ai déjà accompagné des gens à mourir, et j'avoue que je n'ai jamais pensé à leur proposer l'homéopathie dans ces moments là…

 

Encore une fois, si la cause de la maladie est psy, vous pouvez toujours matraquer cette derniere a coup de medocs, vous ne soignerez pas la cause reelle, et donc la personne dans sa globalité. Les homepathes l'ont compris. Et c'est personnellement l'aspect de cette medecine que je trouve la plus interessante.

 

Les homéopathes n'ont rien compris du tout, au delà d'un vaste blabla dénué de fondements, je suis désolé. La cause réelle des souffrance psychologiques n'est en aucun cas relié à la consommation de sucre…

 

C'est sur, ne remboursons plus l'homeo (c'est deja le cas du reste pour ce qui est des medocs non ?! ) et le probleme sera resolu. Par contre continuons a soigner les gens a outrance, accessoirement rendons les plus malades en leur prescrivant des traitements dont ils pourraient se passer. Mauvaise foi là !

 

Non non… Caricature grossière de votre part !

 

La surconsommation médicale est un problème global qui ne peut être compris que s'il s'accompagne d'un démarche de vérité.

 

Ben oui… je n'arrete pas de vous en parler !! Ça fait un moment que je l'ai comprise je vous rassure.

 

Vous n'avez pas compris. Je veux supprimer la consommation de toutes les prescriptions inutiles, les homéopathiques comme les autres. C'est le réflexe conditionné qu'il faut supprimer.

 

Le placebo ; son effet est scientifiquement prouvé, mais son fonctionnement l'est-il ? Comment marche le pouvoir de suggestion, sur qui et pourquoi ? Par extension, pourquoi certaines personnes von-elles faire une remission et pas d'autres ?

 

Cf la réf que j'ai cité. En fait il apparait que les dernières études ont plutôt montré que l'effet placebo n'était pas si important que cela et qu'il s'agissait souvent d'un simple effet d'autosuggestion.

 

Pour Charpak and co, on sort du sujet… ce que je voulais dire c'est qu'il y a le scientifiques comme Reeves, ouvert, genereux, attentif et humble et celui, a l'instar de charpak, qui est certainement un puits de sciences mais qui humainement parlant est une catastrophe ; suffisant, antipathique, arrogant, insultant, ne souffrant pas la critique etc, et c'est aussi l'avis de beaucoup de… scientifiques. J'espere juste que ce genre de personnage n'est pas la visage de la sciences d'aujourd'hui…

 

Vous essayez un petit peu tous les trucs, là. Quitte à récupérer tout ce qui se présente pour vous soutenir. Les travaux de Reeves ne me semblent pas aller tellement en faveur de l'homéopathie…

 

 

Dr.Sc.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


50831
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Je n'en peux plus. aidez moi. - jalousie

image

Je pense que faire un travail sur soi avec l'aide d'une thérapeute serait une bonne idée Du moins si tu sens prête à le faire et surtout si tu en ressens le besoin. Moi aussi je suis un peu dans ta situation (pas au point d'en vomir mais au point...Lire la suite

Que faire ? (journal de bordel) - depression, deprime, stress

image

Je sais que ça n'aide personne de venir trainer ses problèmes sur ce forum, mais à l'aide putain de bordel de merde. On fait comment pour être heureux au juste ? Au secours… Note, ça a peut-être fais quelque chose son truc au final....Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Soigner la grippe par l'homéopathie
Voir tous les  autres témoignages