Histoire vécue Santé - Maladies > Médecines douces > Homéopathie      (790 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon expérience homéopathique

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 403 lectures | ratingStar_47719_1ratingStar_47719_2ratingStar_47719_3ratingStar_47719_4

"Effectivement : il s'agit d'études. Afin de voir si un nouveau médicament est plus efficace qu'un simple placebo : si oui, il passe à l'étape suivante ; si non, il est abandonné.  

 

Rien à voir avec la pratique clinique quotidienne où, bien au contraire, la déontologie impose la loyauté… Le texte de loi est très clair, non ?  

 

Informer, éduquer le patient, les parents tout particulièrement."  

 

Oseriez vous prétendre que dans leur exercice clinique, les généralistes divulguent à leurs patients qu'ils prescrivent un placebo, car ça arrive aussi dans la pratique.

 

Prétendez vous que les médecins qui ont prescrits les 221 médicaments jugés d'utilité réduite en ont informé leurs patients ?

 

Il y a ainsi plus de 2000 médicaments qui vont être réévalués.

 

L'aspirine est l'un des plus vieux remèdes et encore aujourd'hui, on lui trouve de nouvelles propriétés et des nouvelles contre indications !!!

 

Pensez vous que les médecins informent leurs patients sur les effets secondaires d'un traitement ?

 

Moi, ce n'est que si je regarde la notice que j'en suis informé, chose que je fais depuis peu et que je ne faisais jamais auparant, j'étais trop confiante en la médecine…

 

Il ne joue pas avec la part anxieuse.  

Bien au contraire, avec l'homéopathie, on dédramatise la maladie.

 

J'ai eu toute mon enfance et mon adolescence des "traitements de fond" homéopathiques divers. J'ai beaucoup travaillé sur ça et discuter avec ma mère à l'âge adulte.  

Il est clair pour nous désormais qu'il y avait un phénomène anxieux : "maman me soigne tous les jours, je suis très malade, elle pense que je vais mourrir", pour faire bref : une transmission de l'angoisse de mort.  

Tout ça pour des bobos hyperclassiques qui aurait dû être traités ponctuellement et rationnalisés dès le début par un pédiatre…  

 

 

Mon expérience est tout à fait différente.

Là où chaque consultation chez un généraliste aboutissait systématiquement sur une prescription d'antibiotique, pour la même pathologie en homéo, des granules de sucre avait le même résultat, voir mieux.

Mon dernier sujet à cette même pathologie n'a jamais pris le moindre antibiotique, n'a jamais subit la moindre opération ce qui n'a pas été le cas de ses ainés.

 

Entre avant et après l'homéo, il n'y a pas photo, c'est l'homéo qui est apte à juger si un antibiotique est nécessaire, chose finalement très exceptionnelle.

 
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


47719
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Je n'en peux plus. aidez moi. - jalousie

image

Je pense que faire un travail sur soi avec l'aide d'une thérapeute serait une bonne idée Du moins si tu sens prête à le faire et surtout si tu en ressens le besoin. Moi aussi je suis un peu dans ta situation (pas au point d'en vomir mais au point...Lire la suite

Que faire ? (journal de bordel) - depression, deprime, stress

image

Je sais que ça n'aide personne de venir trainer ses problèmes sur ce forum, mais à l'aide putain de bordel de merde. On fait comment pour être heureux au juste ? Au secours… Note, ça a peut-être fais quelque chose son truc au final....Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Soigner la grippe par l'homéopathie
Voir tous les  autres témoignages