Histoire vécue Santé - Maladies > Ménopause      (168 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ménauposée précoce à 36 ans

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 4598 lectures | ratingStar_10612_1ratingStar_10612_2ratingStar_10612_3ratingStar_10612_4

J'ai appris à 36 ans que j'étais ménopausée précoce. Et mon histoire est sûrement assez curieuse car l'envers de la tienne.

Contrairement à toi, les médecins (gynécos et médecine générale) ont pris des "gants" terribles pour m'annoncer la nouvelle. Je ne comprenais pas leur comportement et leur "tête d'enterrement", vu que j'avais déjà un enfant et que ça ne me semblait pas catastrophique. Le plus dur alors (c'était en 1985) , c'était plutôt de faire comme si j'étais toujours réglée lorsque en réunion entre copains, l'histoire des bonnes femmes ménopausées avec toutes les risées que l'on peut deviner faisaient le tour de la table.

J'ai vu à l'époque un endocrinologue qui a pensé que cette ménopause était peut-être liée à un petit kyste à l'hypophyse détecté mais en fait, non, c'était bien "une ménopause précoce".

En fait, ce n'est que très récemment, il y a à peu près 3 ou 4 ans que j'en parle plus ouvertement, car il faut l'avouer, on ne voit plus la femme ménopausée comme une vieille à reléguer au placard, ça c'est du passé. Les femmes de 50 ans n'ont en leur majorité, rien de repoussant, au contraire.

J'ai très bien vécu cette ménopause dès le début, tant moralement que physiquement. J'ai maintenant 54 ans bientôt, et même si je n'aime pas parler de moi en ces termes, je crois pouvoir dire que je plais toujours. Je n'ai pas pris un gramme et ceux qui l'ignorent ne peuvent pas deviner que je suis ménopausée depuis si longtemps.

Contrairement à toi encore une fois, moi, les toubibs, vu mon jeune âge, m'ont aussitôt proposé un THS (prévention de l'ostéoporose, à 40 ans il faut y penser je crois, et bouffées de chaleur). Pendant plus de 15 ans, ce fut impeccable, jusqu'à l'an dernier où certaines enquêtes ont défrayé la chronique négativement.

J'étais tellement mal à l'arrêt du THS (bouffées notamment) , qu'un an après, avec l'accord sans réserve des médecins qui avaient viré leur cuti je le signale, j'ai repris mon THS et la pêche est revenue.

Ne perds pas le moral Veneta. Pour ce qui est d'un autre enfant, je comprends que tu puisses mal le prendre si cela faisait parti de tes projets. Par contre, pour tout le reste, pas d'inquiétude je t'assure, tu ne vieilliras pas plus vite que les copines, d'autant que dans notre situation, on a tendance à être encore plus prévoyante et faire plus attention aux produits susceptibles de garder notre "fraicheur". C'est efficace, crois-moi.

Franchement, rien, sinon le nom "ménopause" peut de faire peur.

Désolée pour ton problème de grossesse qui apparemment te tenait à coeur, seule raison valable à mon sens pour que tu prennes mal ce qui t'arrive.

Et puis tu sais, aujourd'hui, à 54 ans, je vois mes amies flipper devant ce qu'elle craignent d'être le début de la vieillesse. Et bien l'avantage d'avoir été ménopausée très tôt, c'est que moi, ce phénomène, je ne connais pas du tout.

Bises et bon courage.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


10612
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

<+<+<+<+<+<+ menopause mais la ligne +<+<+<+<+<+<+<

image

Aujourd'hui temps gris mais très doux, on ne se croirait pas en otobre. Josi je serais là pour le petit café, j'espère que ton mal de tête est passé c'est très pénible, je connais ça moi aussi bien qu'un peu d'atténuation est venue avec la...Lire la suite

Prendre de l'age -question existencielle du jour

image

Biensur pour moi c'est d'actualité bien que la ménopause ne soit quand même pas pour demain ! (enfin j'espere ! Qui sait ? ). Je profite d'ailleurs pour vous remercier tous et toutes de m'avoir souhaité un noyeux anniservaire ! Bon alors voila :...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages