Histoire vécue Santé - Maladies > Migraines et Maux de tête      (762 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je souffre de céphalées chroniques

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 30/11/10 | Mis en ligne le 27/12/11
Mail  
| 2703 lectures | ratingStar_225415_1ratingStar_225415_2ratingStar_225415_3ratingStar_225415_4
Je suis souffrante de céphalées de tension depuis Septembre 2007. Je vais vous expliquer mon histoire dans les moindres détails. J'ai 34 ans, je suis Assistante Universitaire dans le domaine de la Biologie Végétale et je travaille dans un centre de recherche depuis 5 ans et demi. Je suis passé par des moments difficiles depuis 2003 ou j’ai divorcé et après j’étais recruté dans un poste depuis octobre 2005 ou je ne me sens pas bien dans mon lieu de travail. J’étais sous une tension très importante et je suis tout le temps sur mes nerfs et je me sens en insécurité. J’ai eu également beaucoup de décès successifs dans ma famille. En parallèle j’étais à la fin de préparation de ma Thèse de Doctorat et également la préparation de ma titularisation. JE SUIS ALLE AU DELA DE MES CAPACITES J’ai pensé que échéance !!!! Ma vie jusqu'à présent a été superbe avec ses moments de joie, ses moments de déprime, de coups durs .mais de bonheur aussi. Sincèrement je n’ai pas vu les choses venir. * En Septembre 2007 j’ai eu des céphalées qui ne sont pas soulagé par n’importe qu’elle antalgique (j’en es essayé beaucoup). Après la 3ème semaine j’ai consulté un ophtalmo. Je n’avais rien de particulier sauf une fatigue au niveau des muscles oculaire et un défaut de convergence. Il m’a prescrit des séances (12 séances) de rééducation orthoptique. Aucun effet les céphalées sont toujours la. J'ai des maux de têtes bilatéraux qui partent de la nuque jusqu'au front, avec une barre interne transversale qui part des yeux (et sourcils) jusqu'à la mâchoire. De plus, j'ai beaucoup de craquements à la tête (ou dans la tête) qui m’épuise. La douleur est intense et PERMANENTE avec ses hauts et ses bas, elle bouge aussi, parfois c'est la nuque qui encaisse, parfois le haut du crâne, parfois les yeux et parfois Du coté des oreilles. Ces douleurs de tiraillement dans la tête couplée avec ses sensations de cerveau comprimé sont INVIVABLES ! Des fois je sens des épines dans la tête. C’est le crâne qui me fait mal. Quand la douleur devient très intense je sens des fourmillements dans la bouche. Je ne sais plus rien faire, la TV, la lecture, écrire, discuter, le pc, me demandent trop d'effort. La douleur est moins intense le matin et s’intensifie au fur et à mesure que la journée passe. J’ai des sifflements permanents dans mes oreilles et dans ma tête (comme si j’ai passé qq heure dans une boite de nuit) J’étais sur mes nerfs, je pleurais pour n’importe qu’elle raison, j’ai plus de patiente avec personne. Coté sommeil je n’avais pas de difficulté pour dormir. * Fin Septembre 2007 : du moment que les douleurs persistent j’ai consulté un neurologue. Il m’a dit que c’est la fatigue et le stress il m’a prescrit du nocértone 60 mg (3 comprimés par jours) et du divarius à 20 mg (1/2 comprimé). Aucun effet durant 2 semaines de traitement. * La deuxième semaine d’Octobre 2007 : j’ai consulté alors un psychologue, pour lui il s’agit de céphalée de tension et compte tenu de tout ce que je lui dit il m’a imposé 3 semaines de repos et il m’a prescrit : - Un anxiolytique LEXOMIL pour 5 jours -Apo-Amitriptyline (50 mg) 1 comprimé le soir. - DEROXAT (20 mg) 1 comprimé le matin. Avec ce traitement et surtout avec l’anxiolytique ou je dormais pendant l’après midi et le soir j’ai plus mal a la tête à partir de 5 jours de traitement. *La deuxième semaine de Novembre 2007 : c’étais la période de ma soutenance de Thèse j’étais stressé et j’étais très perturbé ; j’ai eu du mal a dormir. Et me revoilà avec les céphalées. Le psychiatre a essayé de changer l’antidépresseur du matin. Il a essayé alors : EFFEXOR (25 mg) 1 comprimé ; LAROXYL (50 mg) 1 comprimé ; Il m’a ajouté de l’IKARAN LP (5 mg) 3 comprimés par jour (j’ajoute un comprimé quand j’ai une douleur intense) Il m’a ajouté également du DEPAKINE (200 mg) 1 comprimé le soir. Après 2 semaines et suite a ma demande il m’a prescrit un scanner rien d’organique. Aucun effet j’ai toujours mal !!!! Avec ce traitement (lourd) je me réveille trop fatigué, j’ai grossi je me sentais très mal dans ma pot. Je baillé tout au long de la journée. J’ai eu mare du traitement. Le médecin psychiatre ne voulais pas m’écouter et ne voulais pas qu’on modifie et même que j’arrête le traitement. De tout les facons je suis souffrante avec le traitement * Avril 2008 En avril j’ai commencé a dégraissé le traitement (avec l’aide d’une parente médecin) et j’ai tout arrêté. Je faisais du sport pour essayer de surmonter mais aucun effet notable la douleur est toujours la. - J’ai consulté un phytothérapeute et j’ai pris un traitement de fond. - J’ai consulté également un médecin physique il m’a indiqué des séances de kinésithérapie. Car il m’a dit que j’ai une tension importante au niveau des muscles du cou. Je me suis dit je vais essayé de surmonté les douleurs sans traitement. * Fin Août 2008 Mes soucis professionnel sont toujours la; en plus j’ai perdu deux oncles ; deux grand parents à 2 mois d’intervalle. Je n’étais pas bien servi à chaque fois. Me revoilà avec un état de panique, je pleurais, je suis fatigué, je ne dort pas. J’ai mal à l’estomac et j’ai perdu l’appétit. J’étais KO. J’ai consulté un autre psychiatre il m’a dit que je suis en dépression et il m’a prescrit : - TEGRETOL LP (200 mg) 1Comprimé le soir. - ZOLOFT (25 mg) 2 comprimés par jour. - Apo-Amitriptyline (10 mg) 1 comprimé le soir. - RELPAX 40 mg en cas de crise. - LOPRESSOR LP (200 mg) 1/2 Comprimé le soir. Il m’a arrêté pendant 40 jours. J’ai repris la forme petit à petit. Mais j’ai toujours les douleurs. Après 1 semaine quand je ne me suis pas amélioré par rapport à la douleur il m’a prescrit un IRM rien d’organique. Il m’a prescrit également un ionogramme tout va bien. Il m’a demandé des analyses de qq hormones thyroïdienne et de la prolactine que je viens de faire en Juin 2007 tout est normal. Il me disait " Vous faites des céphalées de tensions, Vous faites du surmenage "du surmenage, moi ? Oui pour une période mais actuellement depuis SEPTEMBRE 2008 je me suis stabilisé sentimentalement, Je me suis mariée. Je suis plus stable. Mais c’est vrai j’ai beaucoup de tension au travail. Justement, c'est le syndrome de la soupape, maintenant que vous vous sentez bien dans votre peau, de vielles séquelles non résolues ressort ! C’est d'ordre psychologique" C'est vrai qu'à l'époque je dépassais mes limites. Maintenant c'est fini tout ça. J’essais de ne plus me mettre la pression. De toutes les façons ma santé ne me le permette plus. Je suis désemparé CAR j’ai toujours mal. Tout va de paire : tu as mal, tu angoisses, tu angoisses, tu as mal. Au travail, je galère, je suis bcp moins efficace, j'ai du mal à lire, à écrire, à me concentrer, à discuter, à être tout simplement la femme que j'étais avant. De plus, ne pas pouvoir assurer au boulot entraîne aussi de l'angoisse. Surtout que j’ai un patron qui n’est pas compréhensive. Je sais que la solution n'est pas forcément d'ordre médicale mais d'ordre psychologique. J’ai mal, je souffre, je n'ai plus envie de rien faire, mais je le ferai pour moi, mes amis, ma famille et mon mari qui vit mon calvaire et qui s'occupe de BEACOUPS DE CHOSES à la maison depuis que je suis dans cet état. Actuellement je suis avec le traitement suivant : - Apo-Amitriptyline (10 mg) 1 comprimé le soir. - LOPRESSOR LP (200 mg) 1/2 Comprimé le soir. Mon message est long et pourtant tellement résumé. JE SUIS désemparée et j’ai tellement envi que j’aurais moins mal. J’ai pensée consulter en France car au moins la douleur en France est considérée comme une vraie maladie. J’ai donné également la même lettre a un parent médecin résident en France. Il a parlé avec un médecin réanimateur qui est spécialisés dans les douleurs chronique il m’a conseillée : le repos, la relaxation, l’acupuncture, d’évité la sur médication et le changement du traitement il m’a conseillé une nouvelles molécule Cymbalta. Actuellement je suis suivi depuis 2 mois par le centre de traitement de la douleur. Je suis sous Zoloft 1 comprimé (50 mg) et Avrocardyl 2 comprimés (40 mg). Je fais également de la mésothérapie et de la kinéthérapie antalgique.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


225415
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Juice fast detox challenge ! qui me suit ??? - dietetique et regimes

image

Tes questions me dérangent pas du tout je te rassure, bien au contraire je suis contente de pouvoir en parler ! Oui les jus je les fais moi-même, ça ne marche que sur des jus de légumes et fruits frais car ceux du supermarché sont hautement...Lire la suite

Petite fille de 8 ans souffre douleur des autres enfants

image

Tout d'abord je m'excuse pour ne pas vous avoir répondu aussi rapidement que prévu ; Et oui, j'ai connu une semaine avec beaucoup de migraines et le + raisonnable pour moi est de venir sur ce sîte le week-end. J'ai bien lu tout ce que vous avez...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages