Histoire vécue Santé - Maladies > Migraines et Maux de tête      (762 témoignages)

Préc.

Suiv.

Sevrage médicamenteux et migraine

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 976 lectures | ratingStar_270651_1ratingStar_270651_2ratingStar_270651_3ratingStar_270651_4
Bonjour à tous, je suis migraineuse depuis un an maintenant (j'en ai 23). Ça a commencé par des migraines tous les deux jours que j'auto-traitais avec du claradol (paracétamol et caféine) et du paracétamol seul (j'en prenais quatre cachets par jour) au bout d'un moment je suis allée voir une neurologue et je me suis fait tuer car je suis étudiante en médecine et c'est elle qui nous avait fait le cours sur la migraine. Elle m'a dit d'arrêter le claradol tout de suite et elle m'a donné un ttt de fond : Laroxyl et Rivotril. Ça ne marchait pas trop, en plus ça m'assomait et j'avais des mouvements anormaux et je marchais comme si j'avais trop bu alors que les doses étaient très faibles. J'ai essayé d'appeler l'hôpital mais personne n'a réagi, finalement j'ai été hospitalisée pour casser la migraine et j'ai changé de neurologue. Depuis j'ai essayé toutes sortes de ttt de fond : deroxat, rivotril seul, cymbalta et j'en passe. En plus je ne réagis pas comme tout le monde aux médicaments : mon neurologue dit que je réagis comme les chats. Le dernier en date cymbalta marchait un peu au début puis on a doublé la posologie et là ça a été la catastrophe : migraine tous les jours depuis la mi-décembre. Je suis tout le temps enfermée chez moi, je ne sais même plus quand j'étais en cours la dernière fois, et je doute de devenir un jour médecin. La migraine me bouffe, elle me guette sans arrêt, dès que je me relâche elle est là, c'est une sacré saloperie. Il y a dix jours je suis allée chez le neurologue et il m'a dit d'arrêter tout ttt de fond car il pensait que la migraine était déséquilibrée par tous les ttt essayés. Et si dans une semaine ça n'allait pas mieux, il faudrait en urgence envisager un sevrage à l'hôpital (sevrage au biprofenid) au bout de trois jours j'ai su que ça ne s'arrangerait pas j'ai appelé complètement paniquée demandant qu'on m'aide mais le neurologue a dit qu'il fallait encore attendre. Ma consommation d'antalgiques est catastrophique depuis le début de l'année : deux biprofenid par jour presque tous les jours dose max) et une dizaine d'injections intra-musculaires de profenid et acupan (antalgique). Après avoir été harcelé par mon conjoit et moi-même, le neurologue s'est décidé a m'hospitaliser : ça commence demain. J'ai lu de nombreux témoignages à ce sujet et je suis morte de trouille, car en plus j'ai les partielles dans deux semaines. C'est trop la galère… Si l'un d'autre vous a une expérience de sevrage positive, ce serait gentil de m'en faire part. Merci d'avance et un petit conseil : ne prenez pas de triptans ! Personnellement je n'en ai jamais pris mais je sais que c'est très tentant, on nous a raconté des horreurs à leur sujet en cours…
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


270651
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Juice fast detox challenge ! qui me suit ??? - dietetique et regimes

image

Tes questions me dérangent pas du tout je te rassure, bien au contraire je suis contente de pouvoir en parler ! Oui les jus je les fais moi-même, ça ne marche que sur des jus de légumes et fruits frais car ceux du supermarché sont hautement...Lire la suite

Petite fille de 8 ans souffre douleur des autres enfants

image

Tout d'abord je m'excuse pour ne pas vous avoir répondu aussi rapidement que prévu ; Et oui, j'ai connu une semaine avec beaucoup de migraines et le + raisonnable pour moi est de venir sur ce sîte le week-end. J'ai bien lu tout ce que vous avez...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages