Histoire vécue Santé - Maladies > MST > Autres      (278 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je croyais avoir le sida, mais le test s’avère négatif

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 1955 lectures | ratingStar_219109_1ratingStar_219109_2ratingStar_219109_3ratingStar_219109_4

Cela fait maintenant un an en arrière que je soufrai d'un mal intérieur. Voilà mon histoire, en février 2007 je suis tombée malade, j'avais des douleurs au colomb et au ventre. J'ai passé des radios rien Nikel ensuite j'ai eu un traitement qui ma fait de l'effet au début après toujours mal. Comme j'avais pris des riques dans le passer, je me suis dis que j'avais le sida et que j'allais mourir. J'avais plus envie de vivre et après sa je suis entré dans un cercle infernal. J'allais de médecin en médecin de service en service pour trouver d'ou vener mes douleurs. J'ai fais mon 1 er test Hiv avec résultat négatif ; j'aurai du être rassuré mais non même pas un papier écrit négatif pouvait me rassurer. Mon inconscient était entrer dans se système. Je cherchais le moindre symptome du hiv. Je regardais sur internet. Si je lisais éruption ops !!! Le lendemain j'avais plein de bouton. Je lisais la diarhée ops lendemain j'avais la diarhrée ainsi de suite j'ai crée tout les symptomes du hiv. Mon cerveau a crée une maladie que j'avais pas tout simplement. Je vais vous dire franchement j'ai beaucoup souffert de sa j'arrivai plus à vivre je me voyais malade et morte. En tout en 2007 j'ai passsé 10 test hiv, j'ai honte de moi. Maintenant j'en suis à 13 test mon médecin ma engeuler. Je me suis dis qu'en 2008 je devrais arreter tout sa car je me fais du mal pour rien. Et pourtant j'essaie mais c'est dur. J'ai eu une grosse grosse grippe en février 2008 avec douleur musculaire énorme angine blanche mycose vaginale etc etc sans compter d'autre symptôme… J'ai refais mon test qui s'est avéré négatif bien sur j'ai pas pris de risque. Ce que j'ai compris de tout cela c'est que notre cerveau et avec du stress peu créer d'énorme symptome. Le corps suit le cerveau. J'ai perdu du temps sur sa, mais j'ai appris beaucoup. Que même si j'avais cette maladie ou autre. Cela n'empeche pas de vivre le bonheur présent à l'instant même et qu'il fallait profiter de la vie ainsi avec chacun son épreuve. Ce n'es qu'une maladie et quoi d'autre… On est pas eternel notre corps sabime avec le temps. Et puis qui a le remede ou le vaccin contre la mort "PERSONNE". Alors vous prenez pas la tête de suite dés que vous avez une grippe, un bouton etc… Cela ne veut rien dire. Passer votre test à 6 semaines certain. Et profiter de la vie, des instants simples de la nature. Aujourd'hui j'ai avancée grâce à Dieu. Je me prends plus la tête pour un bouton car je sais que je vais partir un jour ou l'autre je m'en fou. La seule chose que je veux s'être avec les personnes que j'aime. Je vous avoue que depuis se choc dans ma vie et dans ma tête je ne peux pas avoir de rapports sexuel pour le moment. Je me suis convertie à l'islam se qui me permets de pas faire de chose ainsi à chacun son choix si l'on trouve du bonheur dans se que l'on fait. Et pour toute les personnes malade peu importe laquelle maladie, il faut qui sache que s'es le corps qui est malade et pas leur âme et qu'on vous aime ainsi.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


219109
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Ist : uretrite, prostatite et complications interminables ... - infections sexuellement transmissibles

image

Bonjour, Je vais vous raconter mon histoire parce que je commence a désespérer de découvrir ce que j'ai eut voir ce que j'ai toujours… J'ai attrapé il y a un peu moins d'un an ce que je pensais être des chlamydias bref une simple urétrite. Je...Lire la suite

Billet d'humeur (2??)

image

Quand au "spécialiste" qui nous annonçait la fin des grands tours et la toute puissance de l'uci qui était seule à décider dans le cyclisme et que les petites fédé genre FFC et les organismes nationaux de lutte contre le dopage pouvaient aller...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages