Histoire vécue Santé - Maladies > MST > Sida      (1270 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai la phobie du sida après avoir eu un rapport sans lendemain

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 05/08/10 | Mis en ligne le 15/12/11
Mail  
| 4334 lectures | ratingStar_224876_1ratingStar_224876_2ratingStar_224876_3ratingStar_224876_4
Quelques mois de ça, soirée célibataire (je suis marié), humeur coquine et envie d'aller dans un club échangiste pour la première fois. Très sympa ma foi, jolies femmes, alcool, belle ambiance... 3 rapports ce soir là avec capotes, avec 3 partenaires (tombeur và), , cunni et doigté vaginal et rectal (pas sur moi hein que j'ai fais), bref retour à la maison à 3 heures content... La nuit, et là ,amis flippés, on va se retrouver tout plein de petits symptomes de "primo infection" (de notre cerveau si j'ose dire) à savoir suées nocturnes, puis très froid d'un coup, le lendemain au pipi matinal, une sorte de gêne, pas une brulure mais un truc qui "bloque", ho ho panique, je file à la douche en me disant que non je me suis protégé c'est pas possible, puis je pense à mes doigts rongés, forcement je suis contaminé à cause de ça !! appel SIS "mais non monsieur c'est pas possible" oui mais je vais pas bien et je me ronge beaucoup les doigts, "non non monsieur aucun risque au revoir". Bon on se calme, puis tout à coup une autre idée, forcement je suis contaminé avec le cunni, rappel SIS (bon je détaille pas la conversation ça va être lourd . Bon si c'est pas les ongles, ni le cunni, c'est le préso qui était poreux ou qui a claqué je sais pas, ou alors j'ai oublié de le mettre avec l'alcool peut être!(là amis lecteurs j'essaye de restituer la panique d'alors et mec de Prague tu te reconnais non?) 10-15 jours passent, je suis pas bien, tout le temps, j'ai mal dans les muscles et, mais oui j'ai des douleurs sous les bras, à la base du cou mais on dirait des ganglions, idem à l'aine, j'ai des montées de température (enfin dans ma tête véridique j'avais un thermomètre avec moi au bureau). Sur d'avoir chopé le HIV, impossible de me raisonner, impossible de me dire "voilà les moyens de contamination et tu n'as pas pris de risque", je vois un médecin qui me dit pareil,je vais à un CDAG qui me dit forcement pareil, fais des test, tous négatifs (IST HIV on était J 17), j'appelle SIS des dizaines de fois, la panique totale.. le cerveau "logique" en panne totale, la peur, la trouille prend le dessus et on devient sûr d'être le cas unique au monde du mec contaminé sans prise de risque. 2 semaines après, je vois ma femme, j'ai beaucoup maigri,j'ai des nausées, je suis déprimé, on fait un calin et...le préso pête (j'avais avancé des petits boutons pour en mettre un) et là méga panique, mais la crise, crise de larmes j 'avoue tout... belle scène de ménage(méritée) mais qq'un de sensé en face avec un raisonnement logique, tu t'es protégé, il n'y a pas de risques. Bn je la finis mon histoire, j'ai tout eu, nausée, diarrhée (je suis poli j'aurai pu dire chiasse), ganglions (en fait des tensions dans les muscles et tendons) et ensuite vu que je tripote bin le ganglion il aime pas, des démangeaisons sans boutons, mais aussi des boutons, le pipi qui gêne c'est le stress (il y a un nom savant qui m'échappe), migraines, vertiges, toux etc... Truc con aussi, l'impression de voir des signes partout, Drogba qui fait de la pub contre le sida, je prends un rdv sur mon calendrier et je tombe sur la Ste IDA (ce qui fait S IDA faut le faire quand même, c'est le 03/11 pour info). Ensuite c'est le cercle vicieux, alimenté aussi par l'internetose, et des pages datant de plusieurs années et parlant de séroconversion à 1 an, de pages de cathos "ultra" et leurs présos qui laissent passer le virus, les rumeurs, avis de mecs dont on ne sait rien... Perso pour m'en sortir, et je le conseille à tous les flippés (le mec avec la fille de Prague et bien d'autre) j'ai été voir un psy car tout les signes que j'ai eu, c'est mon cerveau qui me disait: "c'est pas bien t'as trompé ta femme, c'est mal et tu doit être puni", le cerveau a déclenché tout ça mais sans le dire au corps quelque part (moi je me comprends je sais pas si c'est bien clair cette notion), et que cette histoire reflète une anxiété autre souvent. Amis angoissés (ceux sans raisons logiques, tout mon soutien pour ceux qui ont pris des risques réels) lisez mon post, couper internet, vous ne garderez de toutes façons que ce qui vous conforte dans votre délire (enfin garder Docti quand même). Enfin, et pour aider j'ai effectivement (6sem et 2 jours car ça tombait un samedi lol) fait un test (payé de ma poche!) négatif bien entendu, pour faire le lien avec ce que me disait la psy (car il faut du temps pour remettre le cerveau et le corps en phase). Et que tromper ma femme bin non, je ne juge pas les autres mais certains esprits le supportent mal (sans compter la gueule et 2 mois de wend chez les beaux parents en échange)...
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


224876
b
Moi aussi !
3 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Temoignage vih - sida et prevention

image

Bonjour à toutes et à tous, Je viens ici livrer mon témoignage par rapport à l'angoisse que j'ai vécu face au VIH. Je met immédiatement un terme au suspense, j'ai eu les résultats aujourd'hui et je suis négatif (Technique de 4ème...Lire la suite

S+ , ma vie, mes difficultes - homosexualite et bi-sexualite

image

Tu veux dire de l´éradication du sujet oui. Mais t´as raison, je me suis un peu égarée en réagissant á TON message… Sorry Vinceremu. Aussi pour revenir á ton sujet : Je crois que tu n´es juste pas encore tombé sur LA bonne personne… Je...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Séropositivité
Voir tous les  autres témoignages