Histoire vécue Santé - Maladies > MST > Sida      (1270 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je pensais que j'étais séropositif mais je me suis trompé

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 6329 lectures | ratingStar_200117_1ratingStar_200117_2ratingStar_200117_3ratingStar_200117_4

POUR CEUX QUI FLIPENT.

Voici mon témoignage sur la fellation reçu d'une fille probablement séropositive. Je ne me suis jamais manifesté sur ce forum parce que toutes mes questions et mes inquiétudes avaient deja eu leurs reponses sur ce même forum je suis intervenus une fois sur le forum ist et hépatite pour demander si on pouvait avoir l ? Hépatite B sans avoir les yeux jaunes.

Je suis un mec, j'ai 21 ans et j'habite en Afrique dans un pays où le taux de gens atteints par le sida est parmi les plus élevé d'afrique.

Mon histoire la voici : le 21 janvier 2007 la fille que je croyais être ma petite amie me fait une fellation c'était ma première expérience sexuelle parce que issus d'une famille Chrétienne très conservatrice les vertus chrétienne comme la continence ou la virginité sont de rigueur et très jeune je m'intéressais beaucoup à la réligion et à tout ce qui touche au domaine de la spiritualité et je n'avais pas beaucoup le temps pour les femmes donc jusqu'a mes 21 ans je n'avais jamais connu de filles de cette façon (j'ai eu 2 petite amies avant elle mais on s'était arrêté juste à s'embrasser).

2 jours après la fellation je me suis surpris entrain de me gratter le penis c'est alors que j'ai commencé à me poser des questions car jusque là j'avais toujours cru que la fellation ne comportait pas de risque- la salive étant non contaminante - alors comme je doutais de plus en plus je suis allé sur internet et je suis tombé sur doctissimo et je suis tombé sur un debat sur la fellation reçu finalement après lecture j'ai été completement rassuré (pour le sida) et j'ai trés bien dormis cette nuit là.

15 jours plus tard j'avais mal au ventre avec une diarrhée mais je savais que c'était une digestion mais bizarement j'avais mal à la tete et je me sentais trés fatigué je savais que c t normal car je préparais des examens et que je ne dormais pas beaucoup. Jusque là je ne flippais pas puis quelque jours après 2 petite pointe de la couleur de ma peau sont apparu juste en dessous de mon cou donc au debut du torse comme je n'ai jamais eu de ganglions de ma vie j'ai pris ça pour des ganglions aie aie aie ça en était fini de ma trankilité, j'ai été pris d'une mortel angoisse je me suis dit ça y est je l'ai chopé j'ai chopé la maladie du siècle, j'était complètement tétanisé à l'idée que j'avais cette maladie je me disais c'était un paradoxe la fellation n'est pas contaminante mais j'ai tout les symptômes (soit disant) , plus j'avais mal à la tête puis je pensais que j'avais le sida plus j'allais aux toilletes plus je flipais c'était terrible, je venais tous les jours sur doctissimo mais toutes mes questions avaient déjà été posé et après quelques heures de lecture de tous les messages se rapportant à la fellation je retrouvais un semblant de tranquillité me permettant d'étudier.

Le stress était omniprésent, j'avais du mal à respirer, j'avais mal à l'estomac surtout le matin au reveil et le soir avant de me coucher à chaque fois que le stress devenait insuportable je venais sur doctissimo et je retrouvais un petit calme. Ce qui me faisait le plus mal c'était quand je pensais au jour ou j'allais annoncer à mes parents que j'avais le sida j'imaginai leur tristesse, leur douleur en effet mon père est Medecin directeur d'une clinique, professeur d'université, Responsable d'une étude sur le sida dans mon pays pour le compte de l'OMS cette etude est une réference dans mon pays, mon père a animé des centaines de conferences de prevention sur le sida, j'ai participé à la plupart d'entre elle et parfois c'était moi qui à l'aide de son ordinateur portable, projetais les images sur un écran géant ou une draps géant combien de fois ne m'avait il pas mis en garde contre cette maladie ? Combien de fois ne m'avait t'il pas fait part des chiffres hallucinant de mon pays ? Il surnommait le sida l'épidémie dans l'ombre !

Donc j'étais très informé sur le sida (pas assez je crois) mais jamais mon père n'avait fait allusion à la fellation (parce que sujet tabou dans mon pays) quand je pensais à tout ça… le ciel s'effondrait sur moi j'avais terriblement mal tout espoir s'envolait mon coeur battait tellement vite qu'il allait lacher 1 mois après ma prise de risque je me decidais d'en parler à un médecin specialiste, j'ai chercher un hopital le plus loin possible de la maison et de 'lhopital de mon père mais partout ou j'allais je voyais des figures familière finalement on ma parlé d'une ONG se trouvant sur mon campus universitaire et j'y suis allé et même là le docteur qui ma reçu ma demandé si j'était le fils de mon père ce que j'ai nié avec la dernière energie (il ma dit pour conclure : pourtant tu le ressemble beaucoup) il m'a beaucoup rassuré, il m'a fait rire, j'ai passé le meilleur moment depuis ce p***** de 21 janvier et surtout il m'a convaincu que je n'avais rien, il s'est moqué de mes 2 petits boutons et il ma convaincu que le Sida de toute façons était une maladie comme les autres et que de toutes façons même dans le pire des cas ce que j'ai fait je l'ai fait et qu'il ne fallait pas en faire un drame les médicaments sont là c'est vrai qu'on guérit pas mais quand même (… par exemple la malaria tue plus en afrique que le sida entre mourir de la malaria et mourir du sida ? Ou de la tuberculose) et pour terminer il ma conseiller de parler avec la fille j'en ai parler avec ma soit disant petite amie (on ne se voyait plus mé on s'appelait trés fréquement) qui sur le coup m'a rassuré en mais rentrant chez moi j'ai remarqué trop de zone d'ombre dans ses propos : - au début de notre relation elle m'avais dit qu'elle n'avais jamais connu d'homme or elle m'avouera qu'elle était sorti avec un mec qu'elle avait plaqué parce que il allait voir les putes - elle me dit qu'elle est vierge mais qu'elle a toujours voulu faire un depistage mais elle n'a jamais eu le courage : quelle contadiction, moi je n'avais jamais touché de fille et j'avais toujours fé attention aux objet tranchant mais jamais l'idée ne m'avait efleuré d'allé faire un test de depistage - et puis le jours ou elle ma fait la fellation donc ce maudit 21 janvier elle voulait que l'on fasse l'amour elle s'était même dejà mise toute nue heureusement que j'ai resisté en pretextant que je n'avais pas de préservatif et que c'était trop pour un debut bien qu'elle ait insisté sur sa virginité et sa fiabilité en dernier ressort j'invoquais le fait de ne pas vouloir la mettre enceinte et que de toute façons on aurait le temps.

Quand je lui ait fait remarquer que son attitude était un peu bizarre pour une pucelle elle n'a pas su répondre. Le pire était à venir Quelque temps après j'apprenais qu'elle me trompait pas avec un homme mais plusieurs hommes parmi lesquelles 1 hommes marié (elle était avec lui avant qu'on se mettent ensemble) , un ami à un ami et 2 ou 3 garçons de mon campus a qui elle faisait la cour (de source sur on l'avait vu entrer dans la chambre de ces garçons et de n'être sorti que tard dans la nuit ou seulement le lendemain) si avant j'espérait qu'elle n'avais pas le sida là j'était vraiment dans la mer** j'était KO c'etait trop la chienne !!! Et les stress ont recommencer de plus belles j'étais en pleine session j'étais mal j'ai réussi par miracle car j'était incapable de me concentrer j'y pensais tout l' temps comment avait elle pu me mentir à ce point !!! Comment ? C'était incroyable !! Cette fille voulait elle me tuer ? En tout cas j'en était sur parce que pour m'avoir menti comme ça alors que vierge elle n'était pas et qu'elle ma proposé de coucher sans préservatif et si j'avais accepter ? Je n'osais pas y penser ! Finalement le 21 avril est arrivé (3 mois plus tard) et devinez quoi ? J'avais une grippe et devinez encore quoi ? Un ganglions inguinal imaginé l'état dans lequelle j'était moi qui n'avais jamais eu de ganglions de ma vie, le docteur s'etait moquer de moi quand je lui ai montré mes 2 petit boutons sur mon torse mais là j'avais réellement un ganglions dans l'aine j'avais encore plus mal à la tete et j'était tous les jours fatigué quoique je fasse. Il fallait que je fasse un dépistage pour me rassurer car bien que j'avais tous les symptomes sauf la fievre (j'ai jamais fait de fièvre pdt tout ce temps) mes symptomes avait une cause logique : - Pour les maux de tete c'était le stress, la peur, l'angoisse avec pour conséquence la fatigue -le ganglion : une bestiole ma piké au genoux gauche et ça a fait un boutons qui me chatouillai beaucoup, conséquence : un ganglion dans l'aine gauche -la grippe : 2 personnes dans ma maison l'avait donc il me l'avait filé mais je flipais quand même un bien que je savais au fond que ce n'était pas le sida c'était comme si mon esprit savait que je n'avais pas le sida mais mon cerveau me disait que j'avais le sida ou dans le meilleur des cas l ? Hépatite B. Finalement je suis allez faire le test mais vous ne devinerez jamais ce qui m'arrivait à chaque fois : soit il pleuvait donc je ne pouvais pas sortir, soit je reconaissant un medecin ou une infirmière ou une connaisance et je faisais demi tour. Finalement je suis retourné à l'ong de mon campus MAIS les medecin étaient en greve. C'est seulement le 14 mai qu'ils ont reprit le service (L'ONG était le seul endroit eloigné de chez moi ou je n'avais reconnu personne à part le docteur qui ma demandé si j'était le fils de mon père) et le lundi 21 mai on me faisait la prise de sang. Normalement les résultats sont disponible après 3 heures mais vue qu"il y avait beaucoup de monde on ma dit de repasser mercredi. Mercredi 23 mai 2007 jour béni, jour de ma libération d'un fardeau inutile et injustifié (presque) , jour de profonde gratitude envers le Seigneur, après 3 heures d'attente dans le couloir (de 12h à 15h) on a appelé les gens venu pour les resultats (les docteurs étaient deborder par les consulatations) on était que 4 pourr les résultats, personne n'a voulu le premier entrer dans le cabinet mais comme j'était confiant (bien que ce matin j'ai fait un cauchemar ou j'avais le sida) et la dame qui ma reçu le jours de ma prise de sang c permis d'ouvrir l'enveloppe et de me dire que j'était NEGATIF elle ma donner mes resultats :

RECHERCHE D'ANTI CORP ANTI-VIH PAR LA STRATEGIE II ET III DU PNMLS AVEC LES TEST RAPIDES (DETERMINE, UNIGOLE, CAPULUS, ORAQUICK).

Dans ma grande détresse ce qui ma aider à tenir le coup c'est la croyance en DIEU, je me rapelais toujours cette phrase "Quand la détresse est à son comble, le secours de Dieu est le plus proche de vous" je me disais que même dans le pire des cas si je suis infecté hé bah ce ne serait pas grave car les miracles ça existent toujours !! , il y a des gens qui ont attrapé le sida mais qui ne l'ont jamais developé d'autres encore ont mis 20 et même 25 ans sans le moindre symptômes et d'autres encore l'ont eu mais à un moment donnée ont été guérit soit par miracle ou médecine naturelle ou par divers procédé alors pourquoi pas moi ? Et c'est tout ça qui ma permis de me calmer, de retrouver des forces pour réussir tous mes examens. Je priai beaucoup et à chaque fois que je priai je ressentais clairement que je n'avais pas le sida.

Mon témoignage est trop long je vais m'arreter là merci de l'avoir lu j'espère qu'il va aider beaucoup de gens qui vivent l'angoisse mortel et insupportable que j'ai vécu pendant des semaines.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


200117
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Temoignage vih - sida et prevention

image

Bonjour à toutes et à tous, Je viens ici livrer mon témoignage par rapport à l'angoisse que j'ai vécu face au VIH. Je met immédiatement un terme au suspense, j'ai eu les résultats aujourd'hui et je suis négatif (Technique de 4ème...Lire la suite

S+ , ma vie, mes difficultes - homosexualite et bi-sexualite

image

Tu veux dire de l´éradication du sujet oui. Mais t´as raison, je me suis un peu égarée en réagissant á TON message… Sorry Vinceremu. Aussi pour revenir á ton sujet : Je crois que tu n´es juste pas encore tombé sur LA bonne personne… Je...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Séropositivité
Voir tous les  autres témoignages