Histoire vécue Santé - Maladies > ORL > Asthmes      (680 témoignages)

Préc.

Suiv.

Crise d'asthme à 21 ans

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 1448 lectures | ratingStar_142684_1ratingStar_142684_2ratingStar_142684_3ratingStar_142684_4

Et bien j'ai 29 ans et j'ai eu ma 1ère crise d'asthme à l'âge de 21 ans. Au début je ne savais pas pourquoi j'avais de l'asthme.

Un docteur m'avait dit de faire des tests cutanés : j'ai refusé. Et j'ai bien fais car certaines personnes ont eu des problèmes à cause des tests (ils rajoutent dans les petites fioles qui contiennent l'allergène un métal lourd d'où les problèmes : je l'ai vu sur un site internet).

Donc j'ai fais faire une analyse de sang pour connaître les pneumallergènes : verdict : allergies très fortes aux chats et chiens. Il est vrai que lorsque je suis en contact avec ces bêbêtes (et je les aime pourtant) j'ai des crises.

Je le vis très mal car mes parents ont 3 chats, et je viens tous les week-end chez eux pour me couper de la ville où je fais mes études (malgré mon vieil âge.). Et en plus je n'aime pas trop la ville de mes études. Enfin je ne pouvais pas savoir avant. Maintenant il faut que je fasse avec.

Mon asthme s'est déclenché comme ça, je suis la seule asthmatique de la famille. Et j'ai commencé à avoir mon 1er rhume des foins à 15 ans (juste après le test tuberculinique pour le BCG : pour moi ce n'est pas une coïncidence).

Après à l'âge de 16 ans : vaccin ROR. J'ai pas arrêté d'avoir des problèmes après le vaccin : une parotidite qui n'est pas guérissable, et en plus de nombreux glaires. Je soupçonne ce vaccin de me provoquer des bactéries et champignons, car mes défenses immunitaires sont désorganisées depuis ce vaccin.

Pourtant je n'attrape jamais de grippe et les petits rhumes se soignent bien.

Dernièrement un rhume s'est transformé en bronchite. Là c'était pénible car dur à respirer. Mais sinon la bronchite s'est soignée en 1 semaine.

Je n'ai pas de grosses crises. J'ai trouvé une solution il y a 1 an environ pour stopper mes crises d'asthme : j'inhale une poudre homéo qui doit normalement fondre sous la langue. C'est le seul moyen pour éviter le ventoline et le foradil (et le cortico QVAR que je n'ai pris qu'environ 1 mois : et qui m'avait provoqué une levure dans la bouche : donc forcément cela a tendance à descendre plus bas) qui me rendaient carrément malades : tachycardie, faiblesse.

Mon état, je le supporte mal et j'essais de trouver une solution pour arriver à la guérison : j'essais la méthode Gesret, mais elle n'est normalement efficace que si on n'a pas de bactéries ou champignons dans les bronches. J'ai fais 2 séances : sans résultat. Je suis sous antibio et bientôt fungizone pour supprimer les bactéries et les champignons qui sont logés très loin : pharynx et poumons (du moins il y a de très grandes chances).

Pour moi l'asthme n'est pas quelque chose d'héréditaire : je suis la seule asthmatique de la famille, mais il y a tellement de causes à l'asthme.

Je ne sais pas si je pourrais supporter d'être asthmatique toute ma vie. Pour l'instant mes crises sont très peu fortes. Mais bon cela peut s'empirer. Et je ne vois pas l'avenir sous un très bon oeil à cause de cet asthme.

Moi lorsque l'on n'a pas de crise d'asthme, je ne suis pas pour ce genre de médicaments qui rendent dépendants les gens (asthmatiques et non asthmatiques) car les praticiens ont la facheuse habitude de donner du ventoline à des personnes n'ayant qu'une bronchite. Certes cela permet de mieux respirer (je n'en doute pas) mais le problème c'est que ce genre de médicaments durcis les parois alvéolaires d'où de gros problèmes de santé par la suite (c'est vrai : il faut normalement en prendre beaucoup, mais moi quand j'avais une énorme pharyngite diagnostiquée que par le médecin d'urgence, je prenais au moins 20 fois du ventoline par jour. Heureusement que le médecin d'urgence m'a prescrit des antibio. C'est pour cela que maintenant au lieu d'être gênée 20 fois, je le suis que 1 ou 2 fois).

Pour mes contraintes : étant donnée que je ne suis pas sportive, personnellement je n'ai pas trop de contraintes : sauf peut-être qu'un jour j'irais de moins en moins chez mes parents à cause de ça. Et ça ce n'est pas admissible.

On se dit : pourquoi, qu'est-je fais pour mériter ça ? Pourquoi je suis la seule à souffrir de cette maladie ? Est-ce que j'ai fais quelque chose de mal pour être punie de cette maladie ? Voilà ce que je me pose comme questions.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


142684
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Emphyseme

image

Coucou. Nono. Bienvenue. Oui on ne parle pas que de maladie cela serait trop deprimant. Moi je ne suis pas malade maman a une bcpo de l emphyseme et une tres grosse insufisance respiratoire elle est sous oxygene 24/24 et j ai une fille qui a fait une...Lire la suite

Asthmes, allergies respiratoires: quels traitements? - pathologies

image

Bonjour. J'ai 32ans 2 enfants je suis moi méme asthmatique depuis plus de 30ans et allergique tout pollen et acarien et poussiére … mon fils ainé a 11ans etdemi et est asthmatique depuis c'est 5 mois … j'ai fait l'éreur pour ainé de faire...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages