Histoire vécue Santé - Maladies > ORL > Asthmes      (680 témoignages)

Préc.

Suiv.

Traitement de l'asthme: mon expérience

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 5775 lectures | ratingStar_2422_1ratingStar_2422_2ratingStar_2422_3ratingStar_2422_4

Nouveau sur ce forum voici mon histoire et ce que j'ai trouvé pour améliorer mon état.

Je suis devenu asthmatique sans raison au cours de l'année 2000. Mon traitement depuis 4 ans : Seretide 500 2 bouffées matin et soir (c'est la dose maxi). En plus depuis 2000, c'est en moyenne 2 à 4 infections pulmonaires par an nécessitant un traitement antibio et, au long cours, expectorations 20 fois dans la journée. C'est l'hyper sécrétion bronchique qui finit par s'infecter.

Je suis chercheur, je travaille sur les aliments fonctionnels et les compléments alimentaires pour une toute petite PME (je ne suis pas le messager d'une multinationale). J'en ai eu marre de mon état qui se dégradait et j'ai fait une recherche biblio approfondie sur les recherches sur l'asthme.

J'ai trouvé, en résumé, que certains aspects et effets de l'asthme sont considérés par les chercheurs comme étant un stress oxydatif très important à tel point que les cellules de la paroie des alvéoles pulmonaires des asthmatiques est dramatiquement carencée en arsenal classique anti-oxydant, c'est à dire vitamine c, vitamine E, glutathion peroxydase (enzyme anti-radicaux libres contenant du sélénium incorporé dans un de ses acides aminés). Comme je travaille (entre autres) sur l'incorporation de sélénium par des spirulines au cours de leurs croissance en bassin, j'ai décidé de prendre 150 microgrammes (c'est deux fois l'AJR mais il n'y a aucun danger) par jour de sélénium "bio-disponible" sous forme de poudre de spiruline. J'ai commencé en Avril 2003 et, ô joie ! , en quelques semaines, l'hypersécrétion bronchique a très fortement diminué et je n'ai eu aucune infection pulmonaire en 1 an !

Les très nombreuses études et essais cliniques sur le sélénium sous forme sélénométhionine (voir sur internet) ont montré une forte augmentation de la glutathion peroxydase dans le sang, une augmentation des défenses immunitaires et un effet anti-cancer avéré (prostate, sein). Je ne saurais trop vous conseiller ce genre de traitement même s'il la spiruline séléniée n'est distribuée pour l'instant qu'en région PACA. Essayez la levure séléniée en complément alimentaire, c'est moins bien que la spiruline car la fabrication est plus sujette à caution mais c'est beaucoup mieux que du sélénium minéral très peu absorbé par l'intestin. Pour prouver cet effet de façon plus "scientifique" , le service de pneumologie de l'hopital Arnaud de Villeuneuve à Montpellier Villeneuve va essayer cette spiruline séléniée sur des malades atteints de bronchopneumonie obstructive.

Depuis 2 mois j'ai complété l'arsenal en prenant le matin :

1 comprimé Vitamine C 1000.

200mg de VitE.

1 sachet de solumag (magnésium sous forme organique beaucoup mieux absorbé que la forme minérale).

Résultat : mon état s'est encore amélioré et en plus je me réveille en superforme le matin ce qui pour un asthmatique est une bonne nouvelle !

Je continue le Seretide 500, mais seulement 2 bouffées le matin et une le soir. L'asthme n'est pas guéri mais les problèmes "annexes" sont pratiquement résolus.

Reste l'asthme lui même et je rejoins le sujet de cette discussion, la méthode Gesret. Je suis chercheur et je dis pourquoi pas ? Les symptômes de l'asthme sont un spasme des muscles qui entourent les alvéoles pulmonaires et une inflammation importante des poumons. Alors si je réfléchis, je me dis que les muscles des bronches ne se contractent pas tous seuls mais qu'ils en ont reçu l'ordre par le système nerveux. Alors pourquoi pas des nerfs "coincés" que la méthode Gesret décoincerait ? C'est pas si bête, même si ça paraît empirique. C'est d'ailleurs pourquoi j'ai pris rendez-vous demain avec un des kinés qui la pratique près de Montpellier (un hasard). Je veux essayer par moi-même et voir.

Le deuxième symptôme de l'asthme c'est l'inflammation. Là aussi, si je réfléchis, pour les médecins l'inflammation de n'importe quelle partie du corps est un symptôme, une réaction à une cause X (infection, coup, etc…). Or pour l'asthme bizzarement, l'inflammation est la maladie par elle même ! Par contre les chercheurs disent : baisse de l'arsenal anti-oxydant des cellules pulmonaires D'OU inflammation. C'est déjà plus logique et on commence à voir plus clair. Maintenant, pourquoi ces "défenses" contre le stress oxydatif diminuent ? A suivre.

Je vous tiendrai au courant pour l'essai de la méthode Gesret.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


2422
b
Moi aussi !
19 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Emphyseme

image

Coucou. Nono. Bienvenue. Oui on ne parle pas que de maladie cela serait trop deprimant. Moi je ne suis pas malade maman a une bcpo de l emphyseme et une tres grosse insufisance respiratoire elle est sous oxygene 24/24 et j ai une fille qui a fait une...Lire la suite

Asthmes, allergies respiratoires: quels traitements? - pathologies

image

Bonjour. J'ai 32ans 2 enfants je suis moi méme asthmatique depuis plus de 30ans et allergique tout pollen et acarien et poussiére … mon fils ainé a 11ans etdemi et est asthmatique depuis c'est 5 mois … j'ai fait l'éreur pour ainé de faire...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages