Histoire vécue Santé - Maladies > Problèmes bucco-dentaires > Autres      (266 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ma chirurgie maxillo-faciale s'est très bien passée !

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 3814 lectures | ratingStar_154475_1ratingStar_154475_2ratingStar_154475_3ratingStar_154475_4

La veille Alors arrivée à paris, périphe bouché, GPS à l'ouest, on sort au pif porte je sais pas laquelle et moi je dégaine mon super plan de paris ! Heureusement le GPS reprend vite le relais, bon on aura fait un petit détour mais du coup j'arrive par les champs élyzées, grande classe Comme le hall de la clinique, sauf que j'ai voulu faire un petit pipi à l'accueil et là quand je vois l'état des toilettes, je rigole ! Pedro n'exagérait pas (d'ailleurs c'est pas son genre) : T**** c'est un décor carton pâte et derrière c'est tout moche, voire pas très propre ! Une gentille black vient me chercher, elle se dandine en chantant, une rihanna bis, me montre LA douche en passant, et après j'ai l'impression de faire encore 3km avant d'arriver dans ma chambre. Je ne croise que des blacks, ambiance martinique, cool, et surtout pas de blonde à bandanas en vue : tout va bien ! Je teste tout de suite les wc parce que vraiment en bas j'avais pas pu. Je suis quand même un petit peu stressée et confonds le bouton de chasse d'eau avec celui pour appeler les infirmières. Un éclair d'intelligence et je me ressaisis. Pourtant quand je ressors, une blouse blanche est là : c'est mon mari qui jouait avec le bip sur mon lit ! Ahaha !!! Les ploucs de moselle débarquent ! Bon bref, la chambre est pas trop mal, rihanna revient me faire un tit coucou juste pour me souhaiter mon anniversaire, puis mon mari m'abandonne, je prends mon dernier repas, mme rx vient m'annoncer que je serai opérée la première à 8H : tout va bien ! Je vais prendre ma douche, bien sûr c'est occupé ? Par une infirmière (blonde) qui ressort de là sans même dire bonjour ! Incroyable ça : une douche pour tout le service et le personnel qui squate Je trouve ça vraiment limite, sans parler de l'état de la douche ! Mais bon, passons ! Je le savais donc là encore ça passe bien, j'en rigole : merci à mes maxillo-potes turinistes pour leurs précieuses infos ! Voilà je suis propre, je sens bon la bétadine, dernière prise de tension par une petite aide-soignante très sympa : "ça va ? " moi : "ben oui ? " elle : "demain ce sera pas pareil ! (avec le sourire et l'accent de babette) alors bonsoir, et profitez bien de vos derniers bons moments ! " hihi oui oui chipie !! Un lexo, quelques textos et dodo, merci, ça ira ! Jour J Lever 5H30 pour la douche (ben oui ! Comme y ? En n'a qu) L'infirmière repart se coucher, il y a un campement dans le couloir, c'est un peu bizarre, je prends ma belle blouse bleue que je distingue à peine dans la pénombre, posée sur un meuble, je loupe la salle de douche au passage et me dirige vers la sortie du service : ce sera mon dernier bel acte manqué ! Je me douche, me recouche et regarde les clips sur M6 en attendant mon beau brancardier, aziz je crois, oui très beau gosse, gentil et tonique : genre je me prends pour alonzo dans les couloirs ! Là les plafonniers défilent et je me prends une bouffée de stress, les bouilles de mes enfants qui s'imposent à moi, mes angoisses de maman qui pourrait les abandonner, c'est horrible, il faut que je pense à autre chose, et là je dis "vive docti et les doctinautes, vive les smilies débiles", je me fixe sur des et la dernière mocheté en date : Mes larmes cessent. Je poireaute un peu en salle de "réveil" , j'écoute les conversations du personnel qui regarde le planning de la journée, un "ça c'est pour moi" qui désigne mon lit ? Bon c'est la psychologie des blocs opératoires ? Mais je m'en fiche, tout ce que je veux c'est que ça aille vite maintenant. Ce n'est pas le cas ! Alors je me remémore les longues discussions avec loutre, pedro et kaby, ces petites oreilles attentives et réconfortantes de ces dernières semaines et tous mes autres petits dinos qui ont eu la bonne idée, un jour, de se pointer sur docti et d'y rester même si leurs problèmes dentaires ne sont plus d'actualité : ma chichipounette, rozie, krin, plouf je vais pas tous vous citer au risque de faire vieille liste de doctiamis. Et puis ceux qui passeront encore après moi : robichou, peurdudentiste, flo, tchoun ? MERCI A TOUS. C'était la séquence émotion, hum, désolée on ne se refait pas… Allez ! La suite : la gentille mme rx est enfin venue s'occuper de moi, petite tension mais ça va, puis direction "la glacière" , je suis transie de froid, dfr arrive, son regard franc et assuré dans le mien, il me tâte une dernière fois la peau entre ma lèvre et mon nez, et moi dans ma tête "non tu ne touches pas à ma gencive ! " et lui "bon, on s'en tient à ce qu'on a dit, on y va ! " et puis plus rien ? Cool ! Après j'entends une voix "allez, on se réveille, je vous enlève la sonde, ça ne va pas être agréable mais ça va vite" bof, aucune notion de temps, aucune gêne. On me dit qu'on va me remonter dans ma chambre. Déjà ? Alonso me reprend en charge, avec toujours la même vigueur (quelle santé ces jeunes ! ). Mais alors là mon c'ur ne résiste pas à cette conduite décidément trop sportive, et arrivé devant ma chambre aziz anticipe : positionnement parfait du haricot contre mon cou, ajustement idéal de mon inclinaison de tête, et blurpss (c'est comme ça qu'on dit ? ) , libérée, sans une seule tâche sur mon pansement de génio, parfait cet homme-là ! Et quand il m'essuie délicatement la bouche je me dis : mais je sens ma lèvre et mon menton là !!! Trop contente ! Il devait être 11H30, mon mari est venu à midi. On m'a demandé d'évaluer ma douleur, j'ai dit 6 pour être sûre d'avoir de la morphine mais c'était peut-être moins, j'étais vraiment dans le gaz ! J'ai dormi tout l'aprem, quasiment, je faisais des textos de temps en temps, mon mari téléphonait. En fait il a appelé tous ses amis, sa famille et même ses collaborateurs proches : c'est là que j'ai compris que malgré son attitude hyper confiante vis à vis de l'opé, il avait eu une sacrée trouille ! Le soir j'ai pas encore eu le droit de me lever, trop faible (je pense que j'étais shootée oui ! ) mais je me suis quand même levée en cachette hihi pour faire pipi parce que le bassin, ben, rien à faire je peux pas ! Mme rx est repassée, juste avant la starac, j'ai regardé la tv jusqu ? 1h puis dodo. Niveau douleur, j'ai pas boudé les suppo de lamaline ! J 1 J'ai vu dfr : tout s'est bien passé lors de l'opé. Il me propose de sortir demain, vu ma bonne forme, mais moi je veux pas louper la scène d'anthologie quoi ! La radiiiioooo !!! Demain c'est fermé et je ne veux pas prendre un rv moi-même le jour du rv post-op : je sens que c'est pas le bon plan : encore un coup à attendre 2h !! Donc je reste comme prévu jusque lundi, d'autant que là on m'a changé de chambre, ouaaaah la classe : 20m2, plancher, boiseries, lit électrique, douche ? . Ce devait être la chambre de Ségolène Je vais bien, ça y est j'ai fait le plus dur. Je bois au bol sans problème, la bouffe n'est pas mauvaise. Je suis toute moche, toute carrée mais je sais que ça va dégonfler. Je n'aurai pas le profil de rihanna mais des petites dents bien à moi pendant encore longtemps ? J 3 Les radios avant la sortie ! Le hall de la clinique est désert : personne pour voir ma tête de bob l'éponge ! Dfr et Rx repassent me voir : ras pour eux donc je peux rentrer chez moi. J 5 Je récupère mes enfants cet aprem : les pauvres me harcèlent avec leurs petits sms, ils n'en peuvent plus ! Je vais remettre un peu d'ordre dans ma maison et ranger cette valise qui semble avoir implosé devant ma chambre ! Une tite douche, un beau brushing et je devrais être présentable ! Ce serait bien que je mange aussi : là j'ai toujours rien dans l'estomac, vraiment pas faim, mais on va dire que c'est parce que je viens de me réveiller (10h42!!) j'ai jamais aussi peu bougé depuis mes lendemains de soirées hippies (Pedro, un détail : l'époque des hippies, c'était celle de mes parents hein ! En mai 68 j'étais ENCORE dans le ventre de ma mère, sal'gosse ! ) Donc, en résumé : très fatiguée, un peu mal : je prends efferalgan advil à titre systématique 3x/ jours (je sens que ça tire si j'oublie) , j'ai la LEVRE DU BAS EN CHARPIE, je pense que c'est aussi ça qui ne me donne pas envie de manger. J'ai laissé tomber la vaseline et j'essaie l'homéoplasmine, on verra… Je continue arnica et autres petits remèdes homéo prescrits par mon médecin traitant. Niveau enflure : ça va, c'est stable. Mais j'ai vraiment un méga bleu qui descend bien bas… J 6 Toujours pas faim ! J'ai essayé d'un peu plus diluer mes mixtures avec du bouillon, c'est mieux, moins écoeurant. Je suis étonnée de mon manque d'appétit, moi qui suis si gourmande d'habitude… peut-être à cause des médocs, ou de ma lèvre inf qui me fait toujours mal. Niveau douleur, hier ça me tiraillait jusque dans les oreilles, j'ai repris un suppo de lamaline. Aujourd'hui ça va mais j'ai je reste à advil et efferalgan 3x/jour Sensibilité : je suis peut-être un peu maso mais j'adore sentir ces petites décharges électriques sur mes lèvres j'ai le menton bien "cartonné" mais je le sens bien… Enflement et hématome : pas d'évolution mais je ne suis pas à plaindre. Mes enfants n'ont pas l'air choqué, par contre ma belle-mère et la nounou ont lâché un grand "wahou !!! Ça change, c'est bien ! " Perso je me sens bizarre bien sûr, avec cette tête carrée, moi qui étais toute "pointue", j'ai pas du tout envie de sortir car comme mes bas-joues ne sont pas très choquantes, je voudrais quand même pas qu'on pense que c'est ma tête définitive forcément j'ai un peu le doute, alors la fatigue là-desssus, le manque d'appétit, quelques nausées, quelques douleurs, bon… il faut que je garde le cap, hein ! J 11 Je devais voir mon chir demain mais avec les grèves, j'ai préféré reporter à lundi… J'ai un peu plus d'appétit, j'ai envie de mâcher du PAIN ! Hummm du bon PAIN !! -2kg sur la balance, bof ça m'inquiète pas car je mange de tout, équilibré, et je me sens en forme. La sensibilité des lèvres est presque complètement revenue, encore un peu limite à droite (j'ai pas mal si je pince) , celle du menton progresse de jour en jour : c'est déjà moins désagréable quand je le touche, moins "électrique". Gonflement encore au niveau des plaques sur le côté menton lèvres mais rien de choquant, au contraire : ça "masque" un peu l'amaigrissement ! Hématome moins voyant, virant sur le jaune… Esthétiquement : je suis juste RAVIE ! J 17 Visite post-op chez le chir ! Je commence par râter mon train le matin ahaha !! Vive mon mari qui avait fait la réservation avec une e-card : impossible de recupérer les billets à la borne de retrait Bon c'est pas grave, on a pris le tgv suivant et hop metz-paris en 1h25 c'est le pied ! Seul petit souci pour une récente ostéotomisée avec plein d'élastiques dans la bouche : que manger quand on est en déplacement ? J'avais emporté une petite bouteille de repas protéiné, genre slim fast, je ne dirai pas la marque, mais c'était INFECTE ! Je me suis forcée parce qu'il fallait que je tienne le coup jusque 17H… Heureusement, on a eu un peu de temps pour se ballader en ville et faire une halte au café de la paix, rue des capucines : là je fais de la pub parce qu'ils font le meilleur chocolat viennois du monde et que c'est du pur bonheur, bien reconstituant (2000 cal la tasse) ! Je vais proposer qu'il soit remboursé par la sécu. Bref ! Je raconte ma vie comme d'habitude… Passons aux choses sérieuses ! Arrivée chez dfr : salle d'attente bondée mais je passe à 16h59 et là attention ! Heureusement que j'avais bien révisé ma leçon, que j'avais tout noté sur un carnet (que j'ai pas eu le temps de sortir) parce que ça va vite ! J'ai eu l'impression d'être essoufflée en sortant de la consult, mais j'ai réussi à poser toutes mes questions : yes ! Pour le chir, tout est nickel : - je peux enlever les élastiques la journée par contre bien sûr je ne mâche pas pendant encore 4 semaines, mais purée, poissons, riz et autres aliments mous : ok ! - les plaies sont "propres", les fils partiront tout seuls… - je dois faire des exercices d'ouverture des mâchoires/propulsion de la mandibule. Actuellement j'ouvre à seulement 2 petits doigts (les miens ! ) - la poursuite du traitement ortho = pas avant 4 semaines également. Il l'estime à environ 6 mois encore, mais clairement : c'est plus trop son problème Lui m'a avancé la mandibule de 8mm, il est content du bon engrènement des dents "à la radio" et il m'attend quand j'en aurai fini avec l'ortho : "… on prendra des photos" a-t-il conclu en regardant mon mari, avec son petit sourire, qu'on sait jamais s'il est sérieux Voilà ! Donc à 17h07 on était dehors et on courrait pour capter le tgv de 17h39, un peu serrés dans le métro à barbès, ça m'a rappelé l'alpe d'huez quand t'as la mauvaise idée de monter au pic blanc à l'heure où faut pas, j'avais un peu peur de me prendre un coup de coude dans ma mâchoire toute neuve mais non. A 19h31 j'étais dans la chambre de mon fils aîné et je commençais la tournée des bisous En conclusion : je suis SUPER CONTENTE de mon opération. Je rappelle qu'il s'agissait d'une ostéotomie d'avancée mandibulaire (ONE-max) génioplastie : j'étais rétrognathe classe II division 2 Physiquement : - je suis en forme malgré mes 3 kg en moins - je suis toujours enflée au niveau des plaques, des lèvres et du menton mais il n'y a plus que moi (et le chir) pour le voir - mon cou est encore jaune/vert pâle… - j'ai toujours l'intérieur des lèvres un peu douloureux, la forme des bagues en incrustation… - j'ai de l'acné sur le menton, c'est bof, mais comme là aussi j'étais prévenue du risque : ça passe mieux ! - si j'étais une chercheuse géniale et solitaire dans un laboratoire je pourrais reprendre le travail sans problème ! Ce n'est pas le cas : dans mon boulot je parle toute la journée Donc je reste en arrêt encore 2 semaines, car question articulation et expressivité du visage c'est encore pas top (mais c'est normal) ! - j'ai une insensibilité (à la douleur mais pas au toucher) menton/lèvre à droite. Le soir ça piquotte (peut-être du fait que je n'ai que ça à penser ? ) alors je prends du paracétamol sinon ça m'agace et j'ai du mal à m'endormir… Esthétiquement (et psychologiquement) : le fait qu'on ne me touche que le bas m'a juste enlevé ce petit air triste qu'on retrouve systématiquement chez les rétrognathes après 35 ans ! Alors qu'ado j'avais l'air d'une gamine, genre il fallait toujours que j'aie ma carte d'identité sur moi pour pas me faire refouler aux entrées de boîtes !! Trop injuste la vie d'une rétrognathe ! Donc voilà, j'aime bien ma bouille : c'est toujours la mienne, avec mon grand nez, mon petit sourire gingival : le chir a juste changé ce qui était franchement anormal. Tout le monde me dit que ça me va bien, je pense que je peux me fier à l'avis de mes proches, je ne les sens pas "perturbés". Avec mes enfants je n'ai pas abordé franchement cette question du changement "extérieur" mais je vais le faire car il y a quand même quelques réflexions de mes aînés qui m'ont mis la puce à l'oreille comme on dit… J 21 Première "vraie" sortie ! J'habite dans un petit bled où tout le monde se regarde, où la voisine sait que tu te couches à telle heure parce qu'en allant aux toilettes elle a vu les lumières s'éteindre chez toi… bref ! Depuis mon opé et mon absence notoire à la sortie de l'école, mon retour est attendu !! Or j'ai fait durer le plaisir et les cancans : seuls les anonymes des villes voisines ainsi que ma famille ont pu voir mes gonflements, mes hématomes et ces élastiques qui m'empêchaient de parler distinctement. Bon, mais là il était temps que je me jette à l'eau : donc petit bain de "foule" ce matin devant l'école ! Franchement, j'étais pas fière, j'avais la trouille, mais voilà : c'est fait ! J'ai eu beaucoup de commentaires, ça m'a troublée parce que les gens étaient vraiment scotchés (en bien, ouf ! ) alors que moi je me suis très vite faite aux modifications de mon visage. Ce n'est qu'en regardant mon album que je me rappelle ? Côté médical et fonctionnel : rien de neuf. Je rêve juste d'un bon détartrage ! J'ai du mal à bien brosser la face externe des dents du bas car c'est un peu douloureux avec ma lèvre encore enflée et j'ai peur de titiller les fils. Plus que jamais : j'aime mon hydrojet ! Pour mes exercices d'avancée mandibulaire : c'est laborieux et je ne suis pas très assidue. Je sens bien que l'engrènement des dents à droite n'est pas bon : y ? En a une qui est trop haute. Je suis soulagée d'enlever les élastiques le matin parce que ce serrage forcé exerce une pression désagréable à cet endroit. J 2 mois Aujourd'hui tout va bien, je suis vraiment super contente d'être passée entre les mains de mon petit chirurgien maxillo-facial - Alimentation : je remange quasi normalement en évitant simplement les trucs trop durs ou trop collant genre caramel… - Ouverture de bouche : je suis passée de 2 petits doigts à 2 gros doigts ! Bon c'est pas terrible, mais avant l'opé j'ouvrais à peine à 3, donc on va dire que c'est presque normal pour moi. En tous cas je baille sans complexe… et sans douleurs ! Des fois ça craque un peu à gauche, je ne me rappelle plus si c'est de ce côté-là que j'avais (et dois toujours avoir) le ménisque sub-luxé. J'arrive aussi à avancer ma mandibule (à force d'exercices… et c'est venu d'un coup ! ) , et la déplacer de gauche à droite. - Occlusion : je revois mon ortho le 18. Il avait l'air déjà content du résultat juste après l'opé, on verra… Je ne ressens plus l'asymétrie : je mâche aussi bien à gauche qu'à droite. Je porte toujours des élastiques de guidage la nuit : c'est léger et ça ne me gêne pas. - Sensibilité : petite évolution mais la partie droite du menton et de la lèvre reste insensible à la douleur. Par contre, à certains endroits, il y a au contraire comme une hypersensibilité, désagréable… Je suis désolée, c'est un peu difficile à expliquer, je peux pas faire mieux - Aphtes et acnée : les bagues de mes incisives du bas continue à bien frotter sur ma lèvre, alors soit je me tais toute la journée, soit je mets un peu de cire… sinon c'est les aphtes ! Ma peau au niveau du menton a repris un aspect à peu près normal : encore quelques spots d'ado de temps en temps mais ce n'est plus 10 en même temps - Esthétiquement : je suis toujours ravie ! J'ai tellement intégré le changement que lorsqu'on me fait une remarque je suis surprise : "hein quoi ? De quoi ? J'ai changé moi ? " Ben le chir m'a juste "déplissé" le visage, c'est vraiment la sensation que j'ai. Je trouve simplement que j'ai meilleure mine, voilà ! Donc en conclusion, si c'était à refaire ? Tout de suite !!
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


154475
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Commission de recours amiable - assurance maladie

image

Bonjour, j'ai eu une grosse opération de la mâchoire il y a quelques années, pour cela j'ai du mettre des bagues, mais comme il y avait une opération j'avais le droit à 1 semestre de remboursé. N'étant pas au courant des procédures j'ai...Lire la suite

Des operees aux usa ? - chirurgie esthetique

image

Bonjour à toutes, Je viens de m'inscrire sur Docti et j'aimerais savoir si d'autres femmes comme moi s'étaient faites opérées aux USA ? Si c'est le cas, ce serait intéressant de partager nos expériences. Pour ma part, j'ai vécue 3 années en...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages