Histoire vécue Santé - Maladies > Problèmes bucco-dentaires > Problèmes dentaires      (1702 témoignages)

Préc.

Suiv.

Alerte !

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 274 lectures | ratingStar_261731_1ratingStar_261731_2ratingStar_261731_3ratingStar_261731_4
Erreur, le mercure a empoisonné, en son temps, une nuée de personnes. En son temps, quand j'étais encore journaliste, j'ai écrit un article là dessus. Voici, en gros, le texte publié en 2001 : "Le mercure est aujourd'hui accusé, par de nombreux scientifiques, d'être responsable de maladies très graves. Et des troubles du système digestif. De nombreux chirurgiens dentistes soutiennent cette thèse et une émission de télévision a été consacrée à ce sujet, il y a quelques années. Au cours de cette émission, des témoins crédibles ont attesté avoir guéri de leur sclérose en plaques, après s'être fait remplacer leurs "plombages" dentaires, par des amalgames en résine. Certains ont signalé avoir eu des crises plus violentes, après cette intervention, à cause d'une grande absorption de vapeur de mercure, au moment de l'opération, le praticien n'ayant pris aucune des précautions d'usages : défaut d'aspirateur buccal et mauvaise isolation du reste de la bouche. Ce soir là, Didier Florac, technicien chimiste, effectua en public le "t'est de Jérôme", qui consiste à placer un appareil dans la bouche d'un témoin, présentant des "plombages métalliques", après lui avoir fait mâcher un chewing gum. L'appareil révéla alors un score ahurissant : 235 grammes de mercure, contre zéro, selon le t'est effectué dans la bouche d'un second témoin ne présentant aucun amalgame en métal ! Présent sur le plateau, le docteur J. J. Millet, médecin épidémiologique, signala qu'un local comportant plus de 50 micro grammes de vapeur de mercure serait immédiatement interdit au public et que si l'eau potable, servie à Paris, Comportait plus d'un micro gramme au litre de ce produit, on la considérerait comme insalubre à la consommation ! André Picot, Directeur de l'unité de prévention du risque clinique, au CNRS, expliqua aux enquêteurs de la télé venus lui rendre visite, que 80% des vapeurs de mercure, contenues dans la bouche d'un individu possédant des amalgames réalisés avec cette matière dangereuse, passent dans les bronches, de là elles s'infiltrent dans le sang, passent dans le système nerveux et finissent au cerveau, entraînant un risque certain de développer, un jour, une sclérose en plaques et, certainement, d'autres maladies non encore répertoriées… Pour terminer cette sinistre analyse, il faut préciser que ces "plombages" dangereux perdent, en cinq ans, de 30 à 60% de leur teneur en mercure, polluant l'organisme dans les mêmes pourcentages… Peut-on s'étonner, alors, que l'Allemagne est publié, en son temps, un rapport de 77 pages sur ce chapitre et que le gouvernement Suédois, à cette époque, ait invité les citoyens de son pays à faire remplacer leurs plombages par des amalgames en résine synthétique, malgré un petit risque d'allergie à cette matière, pour certains sujets… " Le mercure est une vraie sal. Operie qui m'a personnellement touché. Mais effectivement, Aujourd'hui, je ne crois pas que les dentistes utilisent encore les amalgames métalliques…
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


261731
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Comment soigner reellement une pubalgie? - accidents sportifs

image

Bonjour, j'ai souffert d'une pubalgie depuis presque 6 mois sans savoir comment la guérir, je ne savais plus trop quoi faire après avoir pris de nombreux RDV chez l'ostéo, le médecin traitant et du sport, rien n'y faisait pour guérir un minimum...Lire la suite

23 ans et couronnes ... - beaute des dents

image

[quotemsg. Coucou, J'ai lu tes post, oui tu as quelques caries et une couronne, c'est juste dommage que tes plombs soient gris et du coup pas vraiment esthétiques, mais à ton age, tu sais il y a plein de filles dans ton cas… et c'est pas un...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages