Histoire vécue Santé - Maladies > Problèmes bucco-dentaires > Problèmes dentaires      (1702 témoignages)

Préc.

Suiv.

Douleurs machoires

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 1150 lectures | ratingStar_148568_1ratingStar_148568_2ratingStar_148568_3ratingStar_148568_4

J'ai 2 gouttières, 1 rigide le jour qui est en 2 parties sur les pré-molaires et molaires du bas et 1 souple la nuit qui apaise mes tensions musculaires (visage, nuque et un peu le dos). Le port des gouttières est effectivement difficiles à supporter. L'épaisseur de la gouttière est là pour recréer un espace au niveau de l'ATM, mes dents du haut était en permanence en pression avec mes gouttières au début. Donc au bout de seulement 2 semaines on a dû me les réparer. Et j'y suis retournée 2 autres fois en 2 mois. C'est vrai, c'est douloureux, c'est long, c'est déprimant et je pourrais en rajouter mais ça vaut vraiment le coup. Les premiers jours je ne pouvais plus rien faire et petits à petits le corps s'y fait, ma posture se rééquilibre et les problèmes (repère dans l'espace, vertiges, hyperacousie, sciatique à répétition, contractions musculaires involontaires) disparaissent petit à petit. Je vois également un ostéopathe (pour le moment il a surtout travaillé sur mon visage). Après la première séance j'ai une grande sensation de bien-être (ça faisait plus de 10 ans que je ressentais mon corps comme un poids et là c'était fini). Ce bien-être n'a pas duré longtemps 2-3 jours seulement, à la 2ème séance je ne pouvais plus me tenir debout (l'horizon basculait) et cet état a duré 2-3 jours. Au final, c'est 2 séances m'ont permis d'augmenter l'épaisseur de ma gouttière et d'avancer encore vers la guérison. Je ne sais pas à quels niveaux de la maladie vous en êtes. Pour ma part, je supporte les souffrances du traitement aisément car malgré elles, ma qualité de vie s'en trouve améliorée. J'ai également décider de consulter un psy pour m'aider à gérer la désociabilisation dû à la maladie, et à gérer mes problèmes de limites. Comme beaucoup d'entre vous, j'ai voyagé d'un service médical à un autre et à chaque fois la réponse était psychologique, avant de trouver le SADAM. De ce fait, j'ai énormément de mal aujourd'hui à me faire confiance et à savoir si mes limites sont physiques ou psychiques. Mon bilan après 3 mois et demi : ma mâchoire s'est enfin relâchée et je peux ouvrir la bouche normalement, elle craque de moins en moins, les contractions involontaires de l'hémi-face ont totalement disparu, tous les troubles d'équilibre, de vision et de sciatiques ont presque disparu. Il me reste l'hyperacousie qui est le plus gênant car pour le moment fini les soirées trop bruyantes, les concerts même les repas de famille me demande un effort. Et il me reste les douleurs physiques. Maintenant que ma mâchoire s'ouvre, je vais commencer la rééducation et me reconstruire physiquement psychologiquement pour au final je l'espère repartir d'un pied tout neuf dans la vie. Je sais que c'est encore loin d'être fini et je peux même vous dire que la semaine dernière était une semaine noire vu que ma mâchoire à bouger je dois à nouveau faire rectifier ma gouttière et en attendant je souffre mais en écrivant je me suis fait du bien et j'espère à vous aussi.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


148568
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Comment soigner reellement une pubalgie? - accidents sportifs

image

Bonjour, j'ai souffert d'une pubalgie depuis presque 6 mois sans savoir comment la guérir, je ne savais plus trop quoi faire après avoir pris de nombreux RDV chez l'ostéo, le médecin traitant et du sport, rien n'y faisait pour guérir un minimum...Lire la suite

23 ans et couronnes ... - beaute des dents

image

[quotemsg. Coucou, J'ai lu tes post, oui tu as quelques caries et une couronne, c'est juste dommage que tes plombs soient gris et du coup pas vraiment esthétiques, mais à ton age, tu sais il y a plein de filles dans ton cas… et c'est pas un...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages