Histoire vécue Santé - Maladies > Problèmes bucco-dentaires > Problèmes dentaires      (1702 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je souffre d'un syndrome SADAM, et je me sens bizarre dans les espaces clos !

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 3218 lectures | ratingStar_150263_1ratingStar_150263_2ratingStar_150263_3ratingStar_150263_4

-Sensation de tanguage : pas en permanence. Présente lors de fatigues. Mes vertiges s'en vont graduellement et mon acouphène est disparu.-Ces sensations -car ce ne sont que des sensations ne l'oublions pas- m'ont déjà empêché de travailler dans des endroits clos comme des hôpitaux. Maintenant je fais des visites à domicile. J'ai eu énormément de chance de pouvoir me trouver un emploi qui me permette d'être la plupart du temps à l'extérieur. Je suis infirmière visiteuse ce qui convient à mon tempérament qui aime bouger.-Mes premieres consultations ont été pour la douleur suite à une visite chez le dentiste. D'ailleurs comme tu sembles t'y intéresser, je joins une copie succinte de mon histoire SADAM : --Je sais depuis au moins 10 ans que je bruxe. Le dentiste d'alors m'a fait une gouttière qui a finie par être totalement désajustée et qui a finelement pu me causer des problèmes avec l'ATM ; 1ière hypothèse ! --En juin 2004, je consulte une dentiste à Toulouse alors que j'y demeurais temporairement. Celle-ci me dit qu'une molaire sup. Doit être dévitalisée. Je passe alors 90 mns le cou en hyperextension et lorsque j'arrive dehors, 1er étourdissement. 2 autres TX seront nécessaires. Le sentiment de lourdeur à la tête s'installe progressivement et fini par me quitter de moins en moins souvent. Je consulte un ORL qui me dit que tout va bien de ce côté. Plus tard, je vais voir un toubib qui me dit que je suis surmenée. C vrai que nous étions en plein déménagement pour revenir au Québec. Je fais donc moins attention à ce symptômes qui se manifeste plus intensément dans les moments de fatigue… --En août 2005, re RV chez mon dentiste habituel. Il m'obture une molaire et une prémolaire en même temps. Re cou en hyperextension et cette fois-ci, comme il trouve que ma bouche n'ouvre pas assez grand, il prend appuis sur la mâchoîre pour en forcer l'ouverture. Jusque-là pas de problèmes ! Au déjeuner, j'éprouve comme un courant électrique lorsque je mastique de ce côté, le droit. Je sais que l'obturation était mal meulée. Je prends RV pour le lendemain. C en me réveillant que les choses se sont mises à mal tourner. Dlr aux tempes, au niveau des sinus, des irradiations de dlr à drte, des fois à gche, à la mâchoire, dans les oreilles. Je n'arrivais jamais à savoir où la dlr allait se manifester d'une minute à l'autre. C'était fou ! Donc, re meulage ! Les dlrs restaient toujours. Suis allée en accupuncture. Les dlrs se sont un peu aténuées mais n'ont pas disparues ce que voyant, le dentiste a décidé, comme je te le disais, de me dévitaliser la molaire récemment obturée avec la suite que tu connais soit la non disparition des dlrs. Je suis allée consulter une ododontiste qui voulait tout me refaire. J'ai refusé. Je sentais que ce n'était pas ça. --Comme il est indiqué dans mon profil, je suis infirmière. Une collègue à qui je parlais de mes symptômes notamment un engourdissement au niveau des sinus faciaux me fît alors part de son expérience. Elle m'a alors montré une région de son visage sous l'oreille me disant que son engourdissement était permanent suite à une chirurgie concernant un ménisque de l'ATM. Elle avait souffert d'une luxation franche et avait le ménisque perforé. C à la suite de cette confidence que j'ai commencé mes recherches sur le web et suis tombée sur le site de M Landouzy. -- De retour chez le dentiste, celui-ci convint que celà devait être la cause de mes ennuis. Ici, nous avons des hygiénistes dentaires qui après une Bac 3, sont habiletés à faire des nettoyages et même des obturations. Une des hygiéniste du cabinet qui me nettoyait les dents et à qui je confiais mes misères, me suggéra un chiro qu'elle-même consultait et qui traitait les ATM.--Les résultats ont été mitigés car faute d'un suivi parallèle en occluso, ce qu'il arrangeait lors d'une séance, il le dérangeait lors de la suivante. J'en suis venue à cette conclusion après ma prise en charge en occluso.--Consultation en posturo. Le chiro m'avait dit après RX que mon cou avait une déviation antérieure d'un cm et demi avec un début d'arthrose en C1 due à l'antéro position cervicale selon lui. Donc, le posturo m'a donné des exercices orthoptiques à faire 2 fois/jour et celà semble efficace. C lui qui m'a référé à ce dentiste qui potine sa maîtrise en occluso et qui fait des formations mensuelles à Cologne. Celui-ci est particulièrement convaincu de son approche ayant lui-même des ennuis avec son ATM -il me l'a confirmé aujourd'hui. Il a la bouche pleine de "bagues" car il est suivi en ortho. [B]T'en a pas marre de me lire ? --N'empêche qu'un morceau de résine s'était détaché de ma gouttière sans que je m'en apperçoive et que les dlrs étaient revenues, plus barbantes qu'handicapantes. Mais bien présentes ! Après l'ajustement, elles semblaient avoir disparues. --Ma dlr se tolère assez bien lorsqu'elle est présente. J'ai appris à vivre avec. Je suis aussi suivie en ostéo laquelle est aussi kiné. --Jeudi je vais en ortho prendre des empreintes. Et oui ! Re appareils. Paraît que je vais aussi conserver ma gouttière au début du traitement. --Concernant les troubles du sommeil maintenant. Un des sites que j'ai référé ci-haut m'a mis la puce à l'oreille concernant SADAM, rétromandibulie et modification des paramètres buccaux laryngo, pharyngés lorsque l'on est couché. Et bien entendu, apnée du sommeil. D'après mon dentiste, comme je n, ai pas de surpoids, un simple appareil se portant de nuit et avancant sensiblement la mâchoire, pourrait régler mon problème. L'ennui c que ce ne sera pas possible avec l'ortho. Je pense donc à une évaluation en clinique du sommeil et à me procurer une machine sur internet au tiers du prix canadien. Il m'arrive parfois de me sentir étrange dans les grands espaces clos. Ce sentiment disparaît lorsque je suis dehors. Je n'éprouve pas de panique mais je hâte le pas. Sinon je ne m'empêche pas de sortir. Et je continue la gym.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


150263
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Comment soigner reellement une pubalgie? - accidents sportifs

image

Bonjour, j'ai souffert d'une pubalgie depuis presque 6 mois sans savoir comment la guérir, je ne savais plus trop quoi faire après avoir pris de nombreux RDV chez l'ostéo, le médecin traitant et du sport, rien n'y faisait pour guérir un minimum...Lire la suite

23 ans et couronnes ... - beaute des dents

image

[quotemsg. Coucou, J'ai lu tes post, oui tu as quelques caries et une couronne, c'est juste dommage que tes plombs soient gris et du coup pas vraiment esthétiques, mais à ton age, tu sais il y a plein de filles dans ton cas… et c'est pas un...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages