Histoire vécue Santé - Maladies > Problèmes bucco-dentaires > Problèmes dentaires      (1702 témoignages)

Préc.

Suiv.

Moi, mes dents et ... la cigarette

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 2829 lectures | ratingStar_100222_1ratingStar_100222_2ratingStar_100222_3ratingStar_100222_4

Suite à un problème identifié au bout d'un an quand même, je me suis retrouvé via mon dentiste chez un chirurgien en décembre. Mi décembre, ouverture de la gencive pour regarder en ";direct live "; l'état de ma racine sous un bridge (puisqu'une dent enlevé en 2001 rapport à un kyste dentaire sous une molaire parfaitement dévitalisée-obturée-couronnée, que ma stomato n'a hélas pas pu sauver) La molaire du fond supportant le bridge me faisait mal à la pression, en mangeant, depuis la pose du bridge (fin d'année dernière). Je suis retournée environ tous les deux mois chez mon dentiste pour ce problème, mais rien n'aparaissait aux radios effectuées, au plus une infection soignée par bain de bouche une fois, mais plutôt classée comme une infection locale (à la jonction bridge gencive en somme…).

Finalement, début d'automne, on a envisagé de me faire réaliser un panoramique, puisque je revenais tout le temps pour cette dent (au cas où). La panoramique en main, ma dentiste à préféré m'envoyer chez un confrêre, mais plus spécialiste en chirurgie dentaire (d'où ma visite et ouverture de la gencive). Bilan, points de suture, et mauvaise nouvelle en prime (au point que je suis sortie en larmes du cabinet… ben oui, j'ai gardé toute ma contenance pendant, mais aprés elle s'est littéralement effondrée ! ) : racine complètement infectée sur le bridge (moi qui redoutais pendant un an de refaire un kyste insidieux, j'ai été servie) , et dent impossible à concerver… Doutes et larmes en perspective, parce que deux molaires côte à côte, et des dents que je fais soigner et couronner je me demande finalement parfois pourquoi Bref, on envisage toutes les possibilités pour la suite : -rien… mais qui n'est pas envisageable pour moi… -une protèse amovible… mais qui ne l'est pas plus… -un bridge plus grand… mais vu l'expérience du mien et de l'argent que j'ai regardé se laisser scier ds ma bouche avant de rejoindre la poubelle (mon bridge quoi…) … bof… Et plus le bridge et grand, et plus c'est casse gueule dixit mon chir, sans oublier que mes dents annexes ne sont pas super solides (ben oui, 4 grossesses, 50 mois d'allaitements, des dents fragilisées depuis l'enfance, et par dessus des crises d'anorexies réccurentes dont je suis sortie y a pas si longtemps… ont complètement décalcifié mes dents) -deux implants… oui mais là le problème c'est comme pour beaucoup l'argent… Bref, réflexion oblige, toujours est il que je retourne voir mon chir la semaine suivante pour qu'il m'enlève la dent (au moins, il a de super grands yeux bleus dans lesquels je peux prendre le temps de me noyer ! ).

Entre ces deux consults, l'infection de la racine ouverte s'est enflammée et j'ai eu besoin d'antibios. Il m'enlève donc les points, scie mon bridge, m'arrache donc la dent, nettoie en profondeur et me recolle de nouveau des points. Finalement, je me sens trés en confiance avec lui, et comme j'ai une dent de sagesse à faire enlever, et que ma dentiste n'est pas trés chaude pour réaliser cet acte, je lui demande si lui le ferait ds la foulée, question que je m'évite d'y revenir. Il voit ça avec ma dentiste, puisqu'ils travaillent main ds la main si je puis dire… Bon, je voulais qu'on m'arrache les deux d'un coup la veille de Noel, mais finalement c'est un peu long pour la première et je ne me sens quand même pas super bien ! Je me lève pour lui donner ma carte vitale et parler de la suite, mais là, je suis une habituée du monde qui se dérobe sous moi, et on m'emmène me coucher dans la pièce voisine ! Malaise post acte, comme d'hab, les pulsations ds les chaussettes et tutti quanti ! Vendredi d'aprés, post réveillon du jour de l'an, il m'arrache ma dent de sagesse. Entre les deux, j'ai été ds l'obligation de me rendre à la banque (ou je me suis quand même entaillée le doigt sur la porte… pour deux pts de sutures… mais avec ceux de la bouche, on est plus à ça prés ! ) pour réaliser un crédit de 3500 euros pour mes implants ( (Y a quinze jrs, on a réalisé le guide, et j'ai également mis à plats toutes ces mauvaises anecdotes que les gens m'offrent gracieusement dès que je leur dis que je vais en réaliser moi… Si j'avançais assez confiante, franchement je ne l'étais plus à ce stade ! On a énormément décortiqué le problème, et fait le tour de mes angoisses du moment ! Semaine dernière, je réccupère le guide, et l'ordo pour un dentascan (d'ailleurs controverse, c'est remboursé, ça ne l'est pas ? Le cabinet privé de radio. Me dit que non, l'hosto que oui, la clinique aussi, et quand je rappelle pour annuler comme convenu le radiologue privé, puisque le rv à l'hosto me convient mieux sur les horaires de mes pitchounes, je profite pour parler de cette contoverse et on me répond ceci "; Je ne sais pas pourquoi, on vous a dit ça à l'hosto, parce que ça ne l'est pas depuis janvier, le mieux étant d'appeler la cpam pour savoir";. Ce que je fais, sauf qu'il me faut la cotation de l'acte, qui n'est pas sur l'ordo, ça va de soit. Je rappelle donc l'hosto, et je reparle du problème (je voudrai savoir en avance à combien je dois m'attendre) , et l'hosto me passe le service de facturation au vu de l'ambiguité, qui me soutient qu'avec une mutuelle et la cpam, le dentascan est pris en charge…

Enfin… savez quoi, chuis pas sereine, pas rassurée là dessus. J'y vais le 08/02… Il interprête dès qu'il a le scanc. A priori, y a pas trop de risque qu'il ne puisse pas implanter direct, sinon ça complique tout pour moi (greffe…). Tjrs est-il que l'implatation est prévue le 11 à 8 h 00… et que je balise un max. Tout à été finalement trés vite depuis décembre, et j'ai l'impression que je ne suis plus sûre de rien (ou que je flipe au choix ! ). Et puis, en glanant sur les forums, je suis tombée sur un aspect qu'on n'a pas évoqué ensemble : la cigarette !

C'est vrai, c'est pas écrit sur mon front que je suis fumeuse, parce que depuis que j'ai repris je fume 6-8 clopes par jours en général, et je ne me suis jamais posée la question. J'ai lu que ça compromettait fortement la cicatrisation… Alors j'ai de nouveaux doutes qui germent. Si je ne sais pas m'abstenir complètement, qu'en sera-t'il vraiment ? Je ne me sens pas vraiment capable de sortir de tout en même temps (anorexie, problème de dents et tabac totalement, c'est un grand écart et j'ai perdu ma souplesse depuis longtemps moi ! ).
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


100222
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Comment soigner reellement une pubalgie? - accidents sportifs

image

Bonjour, j'ai souffert d'une pubalgie depuis presque 6 mois sans savoir comment la guérir, je ne savais plus trop quoi faire après avoir pris de nombreux RDV chez l'ostéo, le médecin traitant et du sport, rien n'y faisait pour guérir un minimum...Lire la suite

23 ans et couronnes ... - beaute des dents

image

[quotemsg. Coucou, J'ai lu tes post, oui tu as quelques caries et une couronne, c'est juste dommage que tes plombs soient gris et du coup pas vraiment esthétiques, mais à ton age, tu sais il y a plein de filles dans ton cas… et c'est pas un...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages