Histoire vécue Santé - Maladies > Problèmes cardiovasculaires > AVC      (766 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai eu des migraines à cause de ma rupture d'anévrisme

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 355 lectures | ratingStar_230033_1ratingStar_230033_2ratingStar_230033_3ratingStar_230033_4
Bonjour ! Comme je l'ai dis hier, je suis nouvelle sur ce forum et ça me fait du bien de vous lire. C'est vrai qu'une fois sortie de l'hôpital on est livré à nous même et c'est très angoissant. J'ai fais ma rupture au mois de novembre, et j'ai l'impression que pour chacun elle arrive différement. Migraineuse depuis longtemps, je n'ai même pas eu de maux de tête ce jour là à ma souvenance, si ça avait été le cas je ne serais pas sortie me promener en ville comme je l'ai fais. C'était un vendredi, j'étais à la banque avec ma fille, il était 17H et je suis tombée, inconsciente, je n'ai rien vu venir. Mais alors rien du tout ! Ma fille m'a raconté plus tard. Des clients "infirmiers" m'ont pris en charge tout de suite, ont appelé pompiers et samu, j'ai été transporté aux urgences de l'hôpital de ma ville. Là, ils l'ont questionné "est ce qu'elle boit ?" "est ce qu'elle fume ?" "prend elle la pilule ?" La pauvre gamine, elle pensait que c'était un simple malaise. Et c'est quand ils lui ont donné toutes mes affaires dans un sac et qu'ils lui ont dit que j'allais être transférer sur le CHU de Clermont Ferrand qu'elle a compris que c'était grave. Elle n'avait prévenu personne encore. J'ai été transféré à 21H. Toujours inconsciente. Pour moi, je n'ai rouvert les yeux, que le mardi suivant, mais entre temps j'avais repris connaissance je délirais et sortais de ma chambre ce qui m'a valu d'être attacher dans mon lit et j'avais été opéré le lundi matin, et mise dans le coma volontairement. Autant dire ma surprise quand j'ai ouvert les yeux ... je n'ai rien compris... J'ai passé 25 jours au CHU à 1OO km de chez moi. Aujourd'hui je vais bien, physiquement aucune séquelle. Des maux de tête différents d'avant et c'est ce qui fait peur. Mais en même temps je me dis que je n'ai pas le droit de me plaindre, pour toutes les personnes qui n'en sont pas revenues et pour toutes celles qui ont gardé des séquelles. Je fais avec, je garde le sourire et quand je sens que je ne vais pas bien, je ne dis rien et je vais m'allonger. Je reprends mon travail le mois prochain, j'espère que ça va aller. Mes collègues se font plus de soucis que moi à vrai dire. Je voulais les remercier mes collègues, d'avoir pris de leur temps chacun leur tour pour venir me voir tous les jours. D'avoir épaulé mes filles, de les avoir préparer au pire au cas où, et pour un de leur geste qui m'a été droit au coeur celui de me couvrir de fleurs et de cadeaux à mon retour, parce que m'ont ils dit "il y en a marre de faire des quêtes, et d'y penser quand il est trop tard, ça c'est pour te remercier d'être rester parmi nous"
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


230033
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Lettre a mon beau pere - viol et abus sexuels

image

Merci XXXX. Oui pour moi c'est encore très difficile c'est inconcient, je sais au fond de moi que tout les hommes ne sont pas comme lui, mais je peut pas m'empecher d'avoir des reactions que je ne comprend même pas moi même !!! En plus le papa de...Lire la suite

Il y a un manque - affaires de couples

image

Merci XXXX, Je suis avec lui depuis 3 ans. On habite ensemble depuis 1 an. Il a un enfant, endetté, une maison qu'il voudrait racheter a son ex. Là nous sommes en attente d'une réponse de la banque dans 2 semaines. Car il est fichier bancaire et...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages