Histoire vécue Santé - Maladies > Problèmes cardiovasculaires > Infarctus      (110 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon mari a souffert d'essoufflement

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 2445 lectures | ratingStar_120297_1ratingStar_120297_2ratingStar_120297_3ratingStar_120297_4

Je viens de perdre mon mari il y a un mois, il avait 47 ans. C'est arrivé alors qu'on était en Guadeloupe depuis 1 semaine et ½ (après un voyage en avion de 8h) , lors d'une marche un peu sportive (mais pas extrême non plus) sur les chutes du Carbet. Ma fille (12 ans) et moi faisions notre dernière plongée sous-marine. Mon mari s'est plaint d'essoufflements, mais comme il avait un sur poids, qu'il fumait et qu'il ne faisait pas de sport, personne ne s'est inquiété plus que cela ; ils ont fait des pauses plus longues et plus fréquentes, le paysages étaient tellement beau. En haut des chutes, mon mari a même fait des photos. A la descente il s'est plaint encore d'essoufflements, mais sans plus. A peine 3 mn avant le drame, ma belle-soeur plaisantait avec lui et c'est mon frère qui a eu juste le temps de le rattraper. Mon frère connaît les gestes qui sauvent et ils les a fait pendant ½ sans lâcher, le temps que les secours prennent le relai. Le Samu a essayé de le réanimer pendant 1h, mais sans succès. Je sais que tout a été tenté vu les circonstances. Il n'y a pas eu d'autopsie, mais le médecin légiste a diagnostiqué Infarctus ou EP. C'est de retour en métropole que mon cardiologue m'a assuré que c'était une EP, à cause de l'avion (même après + d'1 semaine) , plus le fait qu'il faisait de la plongée sous-marine ; cela a apparemment accéléré le processus (pourtant la dernière plongée était 2 jours avant ; donc bien dans les temps pour éviter l'accident de décompression). L'avion est un facteur apparemment négligé, car sont pris en compte, les décès qui arrivent pendant le trajet ou juste à la descente, mais pas pas quelques jours après. Rien ne laissait présager cela ; surtout que les symptômes étaient bénins (être essoufflé quand la personne ne fait pas de sport de toute l'année, qu'elle fume, l'essoufflement reste quelque chose de "normal"). La seule chose qui aurait pu nous mettre la puce à l'oreille, c'est cet essoufflement qu'il continuait à avoir à la descente… J'ai besoin de comprendre ce qui est arrivé, car c'est si douloureux de l'avoir perdu ainsi.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


120297
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Velo elliptique - cardiotraining

image

Coucou !! Le vélo elliptique est un appareil de sport très complet qui fait travailler beaucoup de muscles et de façon moins "agressive" qu'un jogging par exemple. Moi perso j'en ai un depuis 6 ans et j'essaie d'en faire tous les jours au moins 40...Lire la suite

Le post d'antoinette, jaclyne, marie-christine, martine et ............

image

Suis heureuse pour toi Nicole, c'est dur sans l'ordi - Tu vas pouvoir te rattraper. Je viens de vous envoyer un mail dans vos boites perso. Ayant un doute sur l'envoie dans ta boite Nicole, je t'en ai envoyé un autre sur yahoo. Antoinette je te...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages