Histoire vécue Santé - Maladies > Problèmes de peau > Acné      (2486 témoignages)

Préc.

Suiv.

Parcours du combattant pour aider mon ainée avec son acné.

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 1052 lectures | ratingStar_135410_1ratingStar_135410_2ratingStar_135410_3ratingStar_135410_4

Je me sens concernée par l'acné et je vais simplement faire part du parcours oserais-je dire du combattant, pour aider mon ainée avec son acné. Le forum santé n'étant pas son truc, elle veut bien que j'en parle. À 12 ans, premiers boutons qui ne la genent pas à 13 ans, elle remarque plus ses quelques boutons, et poussée par son père, je me résouds à l'accompagner chez le dermato. Celui-ci en nous voyant entrer dit "c'est pour qui, c'est pour quoi" ce qui montre bien que l'acné n'était pas important. Son père a énormémént souffert d'un acné grave quand il était ado. Et traité assez tard selon lui par ses parents, il ne veut pas que sa fille connaisse la meme chose. Moi-meme, j'ai eu de l'acné sur le front et je n'en ai pas souffert, c'est parti vers 16 ans, donc, je ne me tracassais guère. Le dermato prescrit une pommade à mettre sur les boutons, du "bensac" ainsi qu'un gel" biactopur" pour se laver le visage le soir. Qelques mois plus tard, elle a des plaques rouges, ressemblant à de l'eczéma ; retour chez le dermato qui prescrit une pommade, et conseille une crème hydratante 'lutsine immolia " qu'elle utilise encore., et dont la texture lui convient mieux que Weleda. Elle commence à avoir des périodes de poussée de boutons, elle sèche les pointes blanches avec soit de l'hexomédine, soit de l'éther, et j'entends qu'elle en souffre par ces phrases ." pourquoi les autres ont une belle peau et pas moi ? " je suis la seule de ma classe à avoir des boutons" " je n'aurais jamais de copain ainsi" " qu'est-ce que je dois faire pour qu'ils partent " je ne vais pas sortir comme ça".Je découvre alors la bardane et elle en prend sous formes de gèlules - petite amélioration., puis 3 mois plus tard une flambée de boutons. Troisième visite chez le dermato qui ne trouve pas l'acné si grave et déconseille le ruaccutane vu son age (15 ans et demi). Je demande si ce n'est pas liè à un déséquilibre hormonal et il me dit "en la voyant ainsi, non" il propose un traitement d'antibiotiques, qu'elle prendra sans succès pendant trois semaines… A16 ans, son acné s'est aggravé et ne sachant trop qui consulter, nous prenons rendez-vous chez un médecin nutritionniste, que m'a conseillé une amie., J 'avais remarqué, alors qu'elle fait beaucoup de sport qu'elle donnait l'impression d'avoir grossi et d'avoir la peau "gonflée". L'entretien chez le médecin dure une heure ; questions précises sur l'alimentation, ses gouts, les aliments qu'elle recherche, le détail précis de ce qu'elle mange et elle propose un bilan sanguin tres complet. Nous découvrons une allergie aux produits laitiers meme si elle ne le "sentait" pas, et qu'elle digérait bien, à certains fruits (c'est secondaire) un déséquilibre hormonal important, trop de testostérone et une faiblesse de la glande thyroide qui ""s'essouffle , . Arret des produits laitiers, traitement d'oligo éléments et de vitaminesD, et elle suggère un traitement léger d'hormone thyroidienne. Je ne suis pas trop pour, et demande d'abord un traitement plus "naturel" qu'elle essayera durant 2 mois sans résultat. L'arret des produits laitiers dans son cas, est la disparition des rougeurs du visage, le teint est plus uniforme, comme l'avait remarqué le médecin " le visage n'est plus rouge". Et une silhouette affinée. Il y a eu 4 visites chez ce médecin qui l'a bien suivie et orientée. Elle a conseille soit de consulter un endocrino (6mois d'attente) soit un gynéco (2mois d'attente) pour le traitement hormonal Rendez-vous chez la gynéco quia prescrit de l'androcur 10 ,. Elle proposait la Diane, mais après discussion, la pilule n'étant pas nécessaire dans son cas, autant utiliser un traitement ciblé, et je me méfiais des effets secondaires, car ma fille m'avait fait remarque une peau d'orange sur le haut de ses cuisses, c'est à dire un début de cellulite (liée au déséquilibre hormonal.) Elle prend durant 2 mois l'androcur ; l'acné disparait après le deuxième mois, mais elle dit qu'elle se sent fatiguée, , et je l'entends dire , , qu'elle n'a plus de gouts pour ses activités, bref elle déprime… nouveau bilan sanguin qui confirme les effets secondaires de l'androcur10 (le dosage est trop élevé) qui sont la déprime dans son cas. Heureusement, nous arrivons au.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


135410
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Traitement roacutane contre l'acne - beaute de la peau

image

Bonjour a tous. Si je post sur ce sur aujourd'hui c'est que moi même, il y a maintenant quelque mois de cela j'ai fait des recherche concernant le traitement contre l'acné " roacutane ". J'espère ainsi, par mon témoignage répondre au question...Lire la suite

Pour les boutons, acne, je peux peut etre vous aider... - beaute de la peau

image

Bonjour à vous toute et tous, Alors voilà, j'ai 16ans, et depuis pas mal de temps j'ai souvent des boutons, j'ai vu plusieurs médecins et dermatologues qui m'ont prescrit plusieurs crèmes mais aucune n'a vraiment fonctionné. Il y a plusieurs...Lire la suite


 

Témoignages vidéos
Trucs pour prévenir l'acné et avoir une belle peau
Voir tous les  autres témoignages