Histoire vécue Santé - Maladies > Problèmes de peau > Allergies      (1588 témoignages)

Préc.

Suiv.

Couches jetables Moltex ?

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 889 lectures | ratingStar_158085_1ratingStar_158085_2ratingStar_158085_3ratingStar_158085_4

Les anciennes couches Öko Moltex n'étaient effectivement pas blanches mais de couleur beige ce qui pouvait laisser penser que les couches étaient plus "naturelles" car "non traitées" . Or, contrairement aux apparences et aux impressions, elles subissaient tout de même un traitement et ce n'était pas la couleur des couches qui les rendait plus écologiques. Pourquoi une couleur beige ? 50% de la cellulose utilisée dans le matelas absorbant (partie intérieure de la couche) était blanchie à l'eau oxygénée quand les autres 50% n'étaient pas blanchis du tout. Ce blanchiment partiel ne permettait pas de donner une couleur uniforme à la couche. Par souci de standardisation (il n'est pas possible aujourd'hui de proposer des couches tâchées et disparates dans un même paquet ou d'une couleur variant d'un paquet à l'autre) , le reste des éléments de la couche était donc teint avec, tant qu'à faire, une couleur artificiellement "naturelle". Les Öko Moltex furent parmi les premières couches jetables proposant une solution alternative sur le marché français. Loin d'être parfaites, elles étaient plus écologiques que les couches jetables classiques non pas parce qu'elles étaient beiges mais parce qu'elles étaient constituées à plus de 50% de matières renouvelables (contre plutôt 20% pour les classiques) , parce qu'elles ne contenaient pas de matières nocives comme le TBT (trybutil étain) ni de lotions allergisantes, parce qu'une partie du film imperméable de la couche était biodégradable (bien que nous n'avions aucune indication en %) , parce l'emballage était 100% compostable et, enfin, parce que 100% du matelas absorbant de la couche était garanti sans chlore. Cependant, elles n'ont jamais été "bio" comme certains l'ont laissé ou le laisse toujours croire car la matière première n'était pas issue de l'agriculture biologique et qu'elles comportaient des matières synthétiques (plastiques -enveloppes extérieure et intérieures - et le gel absorbant ou SAP). Aujourd'hui le fabriquant propose une couche blanchie à 100% à l'eau oxygénée (et non au chlore). C'est à dire que la cellulose utilisée pour la fabrication est blanchie entièrement. Les couches ne sont plus teintées. Les nouvelles Oko Moltex sont constituées à plus de 50% de matières premières non plus indiquées renouvelables mais biodégradables (pas de grande différence de ce côté là nous sommes bien d'accord…) , le film imperméable respirant est indiqué biodégradable à 100%, l'intérieur de la couche qui était indiqué à 100% en polypropylène est désormais composé à 40% de matières premières renouvelables et, enfin, l'emballage est toujours compostable et les couches testées dermatologiquement. Les nouvelles couches Öko Moltex semblent donc plus intéressantes écologiquement que les anciennes. Les modifications apportées vont bien au-delà de leur simple couleur et nous semblent s'inscrire dans une démarche d'amélioration significative du produit d'un point de vue environnemental. Surpris nous même de ce changement, nous avons tout de même essayé d'en savoir plus. Compte tenu du regrettable manque de transparence qui règne autour de la composition des couches jetables, il nous a été impossible de savoir exactement comment et avec quoi ces couches étaient teintées. Nous devons aujourd'hui nous contenter des garanties fournisseurs "testées dermatologiquement" et des tests réalisés par le magazine allemand "öko test" qui garantissaient l'absence de substances nocives et une bonne tolérance par la peau de bébé. Nous considérons aussi les nombreux commentaires de mamans qui nous disaient avoir réglé les problèmes d'allergies de leur enfant grâce aux Moltex. Ceci dit, l'arrêt de l'utilisation de cette teinture dans la fabrication des couches Moltex est pour nous plutôt une amélioration. Le pourquoi de cet arrêt, quant à lui, serait simplement lié au fait que le fabriquant ne trouve plus de cellulose non blanchie sur le marché ! Toutes les matières premières sont désormais blanchies d'office pour faciliter le traitement qu'en font les industriels après. Nous continuons de proposer les Öko Moltex car elles restent le meilleur rapport "jetable/écologie/économie" existant. Cependant, il est certain que les Wiona sont plus écologiques que les Öko Moltex et que, pour être certains de changer votre enfant avec des produits exempts à 100% de toute matière chimique et synthétique, les couches lavables sont la seule alternative.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


158085
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Temoignage : comment j'ai soigne mon intolerance au gluten - intolerance au gluten

image

Voici mon témoignage : Intolérant au gluten sans le savoir depuis mon adolescence, j'étais sans cesse fatigué, rien de très grave mais pas très marrant au quotidien, après de multiples tests, aucune réponse de la part des médecins, après...Lire la suite

Allergie glutten , depression? - alimentation et sante

image

Bonjour a tous ceux qui me liront et peut-être pourront m'aider en me faisant part de leurs expériences ou de leurs conseils. En commençant par le début je vous dirait déjà que j'ai 19 ans .. J'ai commencé a vivre seule a l'age de 15 ans car...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages