Histoire vécue Santé - Maladies > Problèmes de peau > Allergies      (1588 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mais je peux vous donner au moins en partie mon expérience personnelle.

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 426 lectures | ratingStar_283880_1ratingStar_283880_2ratingStar_283880_3ratingStar_283880_4
Bonjour à tous. Je vous avoue que je n'ai lu que les tout premiers et les derniers messages, je n'ai pas eu le courage de lire tout ! Mais je peux vous donner au moins en partie mon expérience personnelle. Suite d'une part à une endométriose trop douloureuse et d'autre part au décès de ma mère, je suis en dépression (encore) depuis plusieurs années. On m'a d'abord mise sous Eflexor en octobre 2006 (je ne connais pas le dosage car cécité et personne ne mel'a dit) : malheureusement, j'ai eu deux effets secondaires assez difficiles à gérer, le premier, les nausées impossibles à contrôler, c'est parti heureusement au bout de dix jours environ, mais par contre, pendant tout le temps où j'ai pris ce médicament j'avais la langue qui bougeait toute seule et je ne pouvais plus parler correctement… Dommage, car côté dépression cela me faisait plutôt du bien, même si on pensait plutôt que cela calmerait mes douleurs, ce qui là n'était pas du tout le cas ! On m'a alors mise sous Cymbalta de février à octobre 2007 ; jusqu'à ce que mon médecin découvre par hasard que ce médicament pouvait entraîner ou aggraver des maux de ventre, alors que justement c'était mon gros problème déjà au départ… Comme j'en avais déjà essayé d'autres dans le passé, dont Déroxat que jene supporte absolument pas, il m'a demandé carrément si j'en connaissais un qui me réussisse ; oui, le seul qui me convienne personnellement (sauf à en découvrir d'autres bien sûr) , il s'agit du Stablon 12,5 mg. Ce n'est pas miraculeux, jepense que je viens de sibas qu'il me faudra beaucoup de temps (les envies suicidaires reviennent très facilement encore) , mais je recommence depuis quelque temps à chanter, faire quelques petits projets, à avoir enviede rendre service malgré de multiples problèmes sur lesquels jene m'étends pas car ce serait long et hors sujet… Aucun effet secondaire avec ce traitement, à un le matin. Quant à la prise de poids, impossible de savoir si cela pourrait provenir de là car bien d'autres facteurs pourraient dans mon cas entrer en jeu, donc hors de question d'accuser le médicament ! Par contre, je suis aussi sous Lexomyl ou son générique depuis très longtemps, trop longtemps à mon goût, j'ai progressivement diminué sous contrôle de mon médecin, mais j'aimerais bien m'en débarrasser un jour complètement car je sais que ce n'est pas bon pour la mémoire, j'ai toujours sommeil (mais cela vient peut-être aussi des antalgiques nécessaires pour d'autres problèmes) et surtout, quand l'angoisse ou l'envie de pleurer vient, ce n'est pas Lexomyl ni le reste quipeut l'empêcher… Depuis quelques semaines j'ai à nouveau un soutien psychologique avec une psychologue car je sens quema "reconstruction", qui avançait bien après la dernière opération qui m'avait tant soulagée, reste maintenant très fragile depuis ce qu'on croit être une rechute, et ilne faut pas grand-chose pour que le courage s'en aille… Donc voilà, pour moi en tout cas, Eflexor ne me laissera pas un souvenir génial, mais quand même pas aussi mauvais et épouvantable que Déroxat ! Seulement, comme je l'ai expliqué, je ne saurai jamais à quel dosage c'était puisque je suis non-voyante et que personne ne me l'a précisé… En tout cas, le passage d'un anti-dépresseur à l'autre implique quand même toujours un temps d'attente, variable, où on croit que rien ne sepasse : chez moi il faut compter entre une et quatre semaines. Ce n'est qu'un témoignage parmi d'autres, j'en suis bien consciente… Ne vous précipitez pas de vous-même sur le médicament qui me réussit personnellement : chacun, chacune a ses propres réactions, antécédents, autres traitements peut-être, allergies… Le meilleur conseil de prudence c'est d'abord d'en parler avec le médecin ou le thérapeute qui vous suit ! Courage et prudence ! Bon courage dans vos difficiles parcours, c'est long, c'est trop long, tout comme la maladie qui m'a amenée à cette nouvelle dépression… Cordialement, Maritchou13.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


283880
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Temoignage : comment j'ai soigne mon intolerance au gluten - intolerance au gluten

image

Voici mon témoignage : Intolérant au gluten sans le savoir depuis mon adolescence, j'étais sans cesse fatigué, rien de très grave mais pas très marrant au quotidien, après de multiples tests, aucune réponse de la part des médecins, après...Lire la suite

Allergie glutten , depression? - alimentation et sante

image

Bonjour a tous ceux qui me liront et peut-être pourront m'aider en me faisant part de leurs expériences ou de leurs conseils. En commençant par le début je vous dirait déjà que j'ai 19 ans .. J'ai commencé a vivre seule a l'age de 15 ans car...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages