Histoire vécue Santé - Maladies > Problèmes de peau > Autres      (468 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai des poux

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 2034 lectures | ratingStar_43185_1ratingStar_43185_2ratingStar_43185_3ratingStar_43185_4

 Je vis en Allemagne et ma fille rentre un soir d'un WE chez son père en me disant : Je crois que j'ai des poux, ça me gratte la tête. Elle en informe son père par téléphone qui habite avec sa nouvelle copine qui a deux enfants dont une petite fille dans le lit de laquelle elle a passé la nuit et qui a 4 ans.  

La mère inspecte la tête de sa fille et consternée (la pov chérie… elle ne s'en était pas rendue compte avant…) file chez le pédiatre avec sa fille. Traitement, toute la famille s'applique de ce médicament et hop, toute la famille est débarassée de ces hôtes pour le moins indésirables. Ca pour l'historique.

De mon côté, je fonce à la pharmacie et j'achète un produit anti-poux avec un spray pour désinfecter les vêtements, matelas, etc. Et un liquide à adjoindre à la lessive pour le linge qui ne peut pas se laver à 60.  

Pris au début, pas de soucis que je me dis : ça va marcher. Premier essai, échec, ça continue à gratouiller et de plus belle.  

Je refonce à la pharmacie (il faut dire qu'en Allemagne, pour ce qui est de la médication, tout est très léger). J'achète un deuxième produit, avec ça me dit la pharmacienne, vous éradiquez. Yess, ma fille et moi rebelotte, traitement + peigne fin. Rien de nouveau à l'horizon, les bébètes sont toujours là.  

Re-pharmacie et là on me dit on vous donne un produit des + forts et là ça doit marcher. Ils me vendent un produit contre-indiqué aux asthmatiques. Je mets un gant mouillé sur le visage (le yeux et le nez) de ma puce, je la traite, puis elle me traite. La pharmacienne me dit si ça ne va pas mieux, il faudra consulter. Pas d'amélioration, je consulte le seul dermato de ma petite ville. Il soulève deux mèches de cheveux et me dit : je ne vois rien. Il me dit je vous avais déjà vu pour une dermatose (perspicace l'ordi du toubib…) alors ne vous inquiètez pas, c'est une dermatose du cuir chevelu, je vous donne un désinfectant et des comprimés contre l'allergie (Les démangeaisons.).

Aucune amélioration. Je retourne à la pharmacie et là j'achète un peigne (J'en suis quand même déjà à 150 € de débours) comportant deux rangées de lames (il a l'air pas mal) Je poupouille et là sortent des points noirs de la taille d'une tête d'épingles (4 ou 5) S'agit-il de poux. Devant mes démangeaisons et les pellicules laiteuses qui gisent dans la baignoire, je suis bien obligée de me rendre à l'évidence, je suis une "pouilleuse". J'ai 57 ans et n'ai jamais été confrontée à ce problème, j'ai toujours surveillé les têtes blonde et brune de mon fils et ma fille. J'ai toujours entendu ma mère dire : elle était tellement crade qu'elle avait des poux. Quand vous entendez ça pendant 57 ans, obligatoirement, quelque part dans le fond de l'inconscient, y a des séquelles.  

Je suis, nous sommes deux pouilleuses.  

Alors je prends rendez-vous chez un autre dermato qui me prescrit une autre lotion avec insécticide. Ce dermato jouissant d'une bonne réputation, regarde furtivement notre cuir chevelu avec une loupe géante (tiens celui-ci a l'air de prendre la chose plus sérieusement…). Ma fille et moi on fait le traitement, à l'application du produit ça me démange terriblement. Nous laissons agir le produit toute la nuit. Une acalmie de 4 heures le lendemain (euréka) puis re-démangeaisons, re-points noirs, plus euréka… Je retourne chez le médecin ce matin qui me dit indirectement que je fantasme, que le produit qu'il m'a prescrit (sur ordonnance bien sûr, mais non remboursé… j'en suis à 250 €) n'a connu qu'un seul échec et c'était en Suède. Alors je lui dis que les francais seront la deuxième exception. Il prend la chose en dérision en me disant sèchement que j'ai déjà essayé tous les produits et que si je ne trouvais pas dans la baignoire des bêtes identifiables avec 6 pattes qui crapahutent, je n'avais pas de poux.  

Ca me gratte l'enfer et en me peignant, je sors dans le peigne des masses sanguilonantes et toujours une dizaine de points noirs.

Voilà, excusez moi d'avoir été aussi longue, mais je suis complètement désespérée. Mes amis ne viennent plus me voir, si vous saviez comme je suis mal… Une amie (mais dois-je encore l'appeler comme ça…) m'a dit ah tiens je croyais que les poux n'allaient pas sur les cheveux gris. Sympa, je suis méchée blonde sur cheveux gris et j'ai les cheveux plutôt secs, tout ça pour vous dire aussi que me tignasse déguste. Quant à ma fille elle est brunette avec des cheveux plutôt lisses et gras et très longs. Elle ne veut pas les couper et ils sont magnifiques.  

Ý a t-il quelqu'un sur ce forum qui pourrait affirmer ou confirmer mes dires quant à ces points noirs et ronds qui s'apparentent à des poux non tant au niveau de leur aspect que des désagréments qu'ils occasionnent. Et des lentes j'en retire par paquets.  

Suis complètement anéantie et me sens malgrè tout "sale" dans le regard des autres…  
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


43185
b
Moi aussi !
4 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Une image que j'ai agrandie :la maladie de m.jackson

image

Voilà, c'est pas pour choquer ou pour lancer un débat, c'est une image que j'ai agrandie moi même, il n'y a pas de trucages, c'est juste pour vous montrer. Que Michael a vraiment une maladie de peau rare le vitiligo. Son corps est blanc à 90%,les...Lire la suite

Mon employeur ne tien pas compte de l'avis du médecin du travail

image

Bonjour, Le médecin du travail m'a jugé apte à reprendre un poste adapté en salle blanche à l'assemblage de prothèses chirurgicales, à temps plein avec horaires adaptés le matin (06h.00-13h.00) après un arrêt maladie de plusieurs mois....Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages