Histoire vécue Santé - Maladies > Problèmes de peau > Eczéma      (532 témoignages)

Préc.

Suiv.

Atopie : en soignant l'eczéma j'aurai l'asthme

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 12/03/10 | Mis en ligne le 02/12/11
Mail  
| 1356 lectures | ratingStar_224264_1ratingStar_224264_2ratingStar_224264_3ratingStar_224264_4
j'ai 33 ans et suis atopique depuis mes 3 mois. Depuis petite, j'étais habituée à avoir des plaques d'eczéma derrière les genoux et les coudes. Petite, mes parents ont tenté l'homéopathie, sans grand succès. Le médecin leur a dit qu'il pouvait me faire passer l'eczéma mais que j'aurais de l'asthme (un autre aspect de l'atopie). J'ai donc gardé l'eczéma, et m'en accommodait tant bien que mal jusqu'à mes 16-17 ans, où j'ai commencé à fumer. J'ai alors fait une grosse crise, avec de l'eczéma grattant et suintant sur les pieds, le visage et le cou, les jambes, en plus du reste...Le calvaire. J'ai été traité par un dermato de l'hôpital Saint-Louis à Paris (spécialisé en dermatologie, l'hôpital). Pommade à la cortisone, comme d'habitude, Josacine 500, et crème hydratante. ça a été efficace en partie (même si je m'endormais en cours), et j'ai arrêté ce traitement après une cure thermale de 3 semaines à La Roche Posay. Après ça, j'ai été tranquille plusieurs années, mais j'ai toujours eu plus ou moins d'eczéma. Côté psy, c'était une façon de me définir. Je vous fais grâce des épisodes cutanés étranges que j'ai vécus... Au fil des années, certains liens se sont faits: - le fait de fumer ou d'être dans des ambiances de fumée me faisait me gratter => j'ai arrêté de fumer (le tabac à rouler passait mieux) - boire de l'alcool (surtout de la bière) me provoquait des démangeaisons aussi => je limite l'absorption d'alcool - le sommeil m'améliore -le stress m'aggrave (je stresse facilement) - J'ai su très tôt que j'étais allergique à la poussière (je suis une grande éternueuse!) et aux poils de chats (yeux rouges et gonflés qui pleurent); et certains aliments me démangeaient les lèvres (tomates, fromages à pâte cuite) => je les évitais parfois, même si c'était dur car j'aime manger et je suis gourmande. Il y a maintenant 5 ans vers mes 27-28 ans, j'ai dû me traiter contre la grippe, suite à une consultation par téléphone. Comme je devais travailler, j'ai sans doute forcé la dose sur le traitement. Je ne sais plus quel médicaments c'étaient, mais c'était le traitement basique contre la grippe. J'ai commencé à avoir des plaques de plus en plus grosses sur le cou, dans les aisselles, derrière les genoux, sur le visage...jusqu'à ce que je me transforme en plaque d'eczéma géante. C'était le début d'un calvaire de presque 3 ans. J'ai tout essayé. J'étais suivie par un homéopathe généraliste, les différents dermatos que j'ai vus m'ont prescrit des antihistaminiques (tous ceux dont j'ai lu les noms dans les autres articles) et des crèmes à la cortisone (idem), ou bien Protopic, encore pire. Faites très attention avec cette crème, on n'a pas de recul dans le temps, et elle est très agressive pour la peau (elle pourrait entraîner des complications). Avec toujours évidemment de la crème hydratante (toujours très chère). J'ai consulté des magnétiseurs. Parfois ça marchait un peu (effet placébo ?). J'ai fait un régime alimentaire très strict, prescrit par une naturopathe inspiré de la méthode Kousmine: plus aucune graisse à part l'huile d'olive, viande blanche uniquement, aucun biscuit industriel....ça a vraiment marché tant que j'étais chez moi (3 mois). Puis j'ai dû partir à l'étranger, et j'ai rechuté. Après, j'ai essayé de m'y tenir, ça allait un tout petit peu mieux, mais c'était toujours l'enfer. Je ne dormais plus, j'avais peur de me doucher, de sortir (crainte du vent), de me laver les mains (l'eau était ma première ennemie) je souffrais en permanence, je ne pouvais pas bailler ni fermer le poing ni tourner la tête pour traverser... J'avais le yeux très sensibles,qui pleuraient...J'ai commencé à faire de l'asthme (je n'en avais jamais fait avant). C'était d'autant plus dur que j'avais commencé une formation de danse. Ensuite, j'ai fait une cure thermale à Saint-Gervais les Bains. J'ai été bien 3 semaines, puis en 1 mois tout est revenu. J'ai vu une allergologue, mais impossible de faire des tests cutanés vu l'état de ma peau. Donc les test étaient sanguins. Rien de très concluant. J'ai fait aussi un journal de mon alimentation, mais l'allergo n'a rien trouvé. Elle m'a quand même prescrit une crème que je continue à utiliser. C'est une préparation magistrale (remboursée ou bientôt plus): mélange excipial lipolotion et codexial Glycérolé d'amidon. Pour moi ça marche bien. J'ai commencé une thérapie, car je pense que l'eczéma a beaucoup de causes (alimentaire, psychologique, environnementale...) Et puis il y a 2 ans, j'ai déménagé à Marseille. J'ai eu la chance de rencontrer une allergo spécialisée dans ce que j'avais. Elle m'a diagnostiqué direct à la première consultation : allergie aux acariens. J'ai viré tous mes oreillers (en plume, sur lesquels je dormais depuis 10 ans), et j'en ai acheté des "anti-acariens". Dès le 2è jour, ça allait mieux. Impressionnant! ma peau revenait belle et douce! En 3 semaines, je n'avais plus rien! En fait, on a aussi fait des test allergiques cutanés (40 allergènes testés pendant 3 jours dans le dos par patchs). Résultat: allergie aux 2 types d'acariens, et au chrome (présent dans le thé, café, le chocolat, le cuir). Ensuite, allergies alimentaireroduits laitiers (dont fromage, crème, etc...), tous fruits à coques sauf noix de cajou et pistaches, sésame. La solution: éviction de tous les allergènes. ça a l'air dur comme ça, mais ça fait un bien fou de savoir ce qu'on a!!! Maintenant je revis depuis fin 2007, vraiment. Mon allergologue me prescrit des antihistaminiques, des crèmes à la cortisone, de gouttes pour les yeux, et de la Ventoline en plus de la crème hydratante, mais à part cette dernière, je n'utilise les autres produits que sur demande (à l'occasion). Oui, parfois je fais des écarts, je mange des sauces à base de crème, ou du chocolat ;-) J'ai vraiment vécu des moments difficiles, et je sais ce que c'est que d'être couverte d'eczéma. On n'est plus la même personne. Je souhaite encourager tous ceux qui n'ont pas encore trouvé la cause. Si mon témoignage peut vous aider, j'en serai heureuse. Je serai contente de répondre à vos questions.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


224264
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Levre buccale gonflee

image

Bonjour, j'ai moi même le même problème ce n'est pas régulier 3 fois en 2 ans environs, j'ai 42 ans donc pas jeune pour répondre à une question posée précédemment pour une jeune fille (il y a quels années…) , mon médecin ne sait pas non...Lire la suite

Nuit tres mouvementee - reves et cauchemars

image

… - Et enfin, dernier rêve ( survenu vers 9h du matin ) : où là aussi j'ai été lucide du début jusqu'à la fin. Je suis dans un parc, et en face de moi se trouve une jeune femme brune ( qui semble être âgée à-peu-près du même âge que...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages