Histoire vécue Santé - Maladies > Problèmes de peau > Eczéma      (532 témoignages)

Préc.

Suiv.

Eczéma atopique derrière les genoux

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 11834 lectures | ratingStar_51222_1ratingStar_51222_2ratingStar_51222_3ratingStar_51222_4

Bonjour,

 

Moi aussi je souffre d'eczéma atopique derrière les genoux. Je souffrais déjà de cela étant petit (mais à cette époque c'était aux bras) et ça a toujours je pense été lié à mes diverses allergies aux foins et acariens. Depuis trois ans donc l'eczéma revient au niveau de l'arrière des genoux et ça se manifeste par périodes, durant l'été. Mais cette année ça ne s'arrête pas apparemment. Il y a deux ans j'avais essayé l'homéo et le résultat fut mitigé mais c'est vrai que pour finir ça s'est arrêté. Là je n'ai pas encore consulté un médecin traditionnel et je ne suis pas enchanté à cette idée, car je ne veux pas de cortisone.  

En fait je voulais en arriver à la question du grattage : franchement malgré toute la bonne volonté que j'y mets, parfois il est impossible de ne pas gratter. La nuit on ne se pose pas de question et on se gratte, le jour il faut lutter. Mais de toute façon je considère que gratter ou pas c'est agir sur le maillon final de la chaîne et ça n'est pas là dessus qu'il faut agir mais aux sources du problème. Le problème du grattage chez moi : si ça démange, je gratte, après la peau est affectée et brûle, suinte et pour le reste de la journée j'ai tout intérêt à ne plus bouger tellement c'est désgréable. Dès que la peau se calme, la démangeaison suivante apparait et hop c'est reparti pour un tour. Dans les phases ou la peau est irritée et brûle, je mets une crème hydratante qui soulage beaucoup mais qu'il faut appliquer régulièrement, mais je ne crois pas dans le fond cette crème soit très recommandée par tout ce qu'elle contient, mais des fois c'est tellement insupportable que je n'ai pas le choix.  

Mais pour en revenir au traitement sans cortisone, j'ai un petit truc de masochiste à vous faire essayer. Cette méthode rougit la peau mais j'ai vu fait moins de dégâts que le grattage lui-même.  

Prenez un sèche cheveux, faites le souffler assz chaud et pointez en direction de la zone qui aurait tendance à démanger. La première fois j'ai fait ça par hasard, mais j'ai halluciné : la démangeaison est à se rouler parterre, elle vous prends du fond des tripes, c'est impressionant. En fait il s'agit de chauffer la zone sensible en restant toujours à la limite du "trop chaud". Avec le sèche cheveux vous faites ça, au bout d'un moment la démangeaison disparaît et la peau n'est pas ouverte, juste bien rouge mais au moins vous êtes bon pour… jusqu'à la prochaine fois. Mais c'est anecdotique et ne soigne rien, c'est juste le côté démangeaison provoquée qui est impressionant. Sinon j'ai ainsi trouvé toutes les zones eczémateuses de ma personne en me passant le sèche cheveux : quand il y a démangeaison j'en ai déduit que c'était une zone plus ou moins atteinte, ainsi j'ai vu que, outre les genoux, j'ai une légère tendance (mais qui n'a rien à voir avec le reste) à l'eczéma au niveau des chevilles, bras et cou. Mais mon problème actuel c'est l'arrière des genoux car ça peut s'avérer fort handicapant.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


51222
b
Moi aussi !
7 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Levre buccale gonflee

image

Bonjour, j'ai moi même le même problème ce n'est pas régulier 3 fois en 2 ans environs, j'ai 42 ans donc pas jeune pour répondre à une question posée précédemment pour une jeune fille (il y a quels années…) , mon médecin ne sait pas non...Lire la suite

Nuit tres mouvementee - reves et cauchemars

image

… - Et enfin, dernier rêve ( survenu vers 9h du matin ) : où là aussi j'ai été lucide du début jusqu'à la fin. Je suis dans un parc, et en face de moi se trouve une jeune femme brune ( qui semble être âgée à-peu-près du même âge que...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages