Histoire vécue Santé - Maladies > Problèmes de peau > Psoriasis      (194 témoignages)

Préc.

Suiv.

Psoriasis depuis 15 ans, on ne peut se battre contre

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 1121 lectures | ratingStar_225385_1ratingStar_225385_2ratingStar_225385_3ratingStar_225385_4
Ca va faire 15 ans que j'ai demarre un pso, et je me dis qu'il est temps de faire un pitit bilan. Je viens de taper les 40 balais et en gros, cette saloperie ne m'a jamais lache. J'ai vecu les remissions, les rebonds, et dernierement une serieuse acceleration et pleins de nouvelles zones. En gros, et de haut en bas, voila ou frappe mon meilleur ennemi: . cuir chevelu . paupiere . oreilles . joues (j'ai un bouc pour masquer) . cou . aisselles . coudes . mains et ongles . fesses . verge . cuisses . genoux . chevilles . plantes des pieds J'ai essaye pleins de traitements differents et pleins de recettes, rien de tres concluant, que du temporaire avec plus ou moins de succes. J'ai tellement lu, dans ce forum ou ailleurs, des messages d'espoir sur les traitements, genre "ca y est, enfin, j'ai trouve, ouais super!" et aussi des posts sur le fait que ca empechait pas les rencontres et j'ai voulu finalement partager mon experience. Sur les traitements, rien a ajouter a tous les autres posts, des fois ca marche, des fois non, mais ca revient toujours plus fort que c'etait parti, quelle que soit la combinaison, les dosages, les dosages, les recettes improbables. Y'a toujours pas de traitement, et faudra attendre les therapies geniques, et voir si ca marche. Bref je vis en manches longues et pantalon, j'en chie au rasage et je me passe les soirees a hydrater avec des cremes super cheres pour essayer de contenir l'expansion. Pas de plage ou d'activites de plein air, ca se termine en drames: se faire engueuler par une bonne grosse mere de famille passque son mome s'ai mis a chialer a la vue de mes plaques m'a definitivement calme, La il est plus question de dialoguer ou d'expliquer, le second ennemi du psoriasik (j'ai pique cette expression que j'adore dans ce forum, merci a son createur), c'est la connerie humaine, et contre ca, pas la peine d'attendre un remede. Au final, j'ai arrete les traitements medicaux, a part couter le max, j'y vois plus d'interet, sans compter les effets secondaires qui detruisent a petit feu. Pour de ce qui est trouver l'ame soeur, a part les rares et guimauvesques histoires auquels les psoriasiks s'accrochent, faut etre clair: nos squams degouttent et font peur. Alors si vous trouver un partenaire que ca derange pas, le laissez pas passer, c'est super super rare! Moi, j'ai pas trouve. Grace aux amours tarifees, j'ai connu quelques extases, mais faut bien prevenir avant sinon gare a la reaction une fois dessape... been there, done that. C'est surtout des vestes severes que j'ai connues. La reaction la plus classique est le degout de ces dames: elles ne se projettent pas avec un mec a squam, et puis c'est tout. Inutiles les commentaires genre c'est d'abord s'aimer qui provoque l'amour chez les autres, on est en 2009: dans un marche amoureux concurentiel, le pso est un handycap insurmontable. Je suis plutot d'un naturel joyeux, mais se voir dire les pires excuses bidon pour justifier que finalement ca va pas le faire, ca va un moment, ca sape le moral. Meme si on essaye d'abord de tester la seduction initiale en taisant le probleme, ben y'a toujours un moment ou va falloir en parler et la, finito, adios. Bref 15 ans de pso, ca se resume a quoi ? Je lache l'affaire. On peut pas se battre contre un truc pareil, ca fait partie integrante de soi, ca serait comme lutter contre son propre code genetique. On aimerait que les autres soient un peu moins omnibules par l'apparence exterieure, mais c'est pas le sens de notre epoque, toujours plus superficielle. Et hypocrite. Je prefererais mille fois un "j'aime pas ta gueule et ta maladie de merde" que ces ronds de jambe feminins genre je t'aime bien mais pas assez pour qu'on me voit a la plage avec squam-man. Je vais encore faire 2 ou 3 trucs qui me tiennent a coeur, voyager un peu, et tirer ma reverence, basta, la recherche avance pas assez vite et toujours etre seul m'a finalement epuise des autres. Pour ceux qui resistent et continuent a esperer, je tire mon chapeau bien bas, j'ai plus cette force-la. Pour les autres, bienvenue au club, a vous d'ecrire votre histoire. Le pso c'est pas juste, mais apres tout la vie non plus (sic), non ?
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


225385
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par nicolehulot | le 16/05/12 à 10:51


Bonjour,
Nous portons à la connaissance des personnes souffrant de psoriasis un produit finlandais testé et recommandé par l’association finlandaise de psoriasis. Ce produit donne des résultats notables et immédiats : soulage des démangeaisons souvent douloureuses, accélère le processus de guérison des plaies et améliore l’aspect de la peau en la rendant moins épaisse et rugueuse. Pour en savoir plus sur ce produit nous vous invitions à visiter la page suivante :
http://www.sos-psoriasis.com

Histoires vécues sur le même thème

Vitiligo - acne, psoriasis et problemes de peau

image

Bonjour à tous ! Je suis nouveau sur ce forum et je voulais dire à ceux qui souffre du vitiligo de garder le moral. Car moi même j'ai le vitiligo depuis l'age de 16 ans j'en ai 40. Aujourd'hui quant il a commencé mon vitiligo c'était une petite...Lire la suite

Help solutions contre les cheveux gras

image

Bonjour. Joli cas classique de la permanent et des mèches qui assèchent les longueurs. Quest-ce qu'un cheveux gras ? Voilà la question. Le cheveu est le résultat dune vie cellulaire intense dans le follicule. Pour bien fonctionner toutes ces...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages