Histoire vécue Santé - Maladies > Sommeil > Autres      (58 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je plonge facilement dans un profond sommeil

Témoignage d'internaute trouvé sur e-sante
Mail  
| 1161 lectures | ratingStar_225772_1ratingStar_225772_2ratingStar_225772_3ratingStar_225772_4
j'ai un sommeil à géométrie variable C'est-à-dire selon le temps, l'atmosphère ou je ne sais quoi Quand les vertiges sont intenses et que je me retrouve rivée sur mon "très cher" canapé, dans le silence, personne dans les parages, je plonge rapidement dans un sommeil profond où je suis vraiment déconnectée du monde et je n'entends pas même mon mari qui vient voir de temps en temps ce que je deviens et parfois il finit par se débrouiller seul pour son repas. En principe, je n'ai aucune difficulté ces jours-là à me rendormir comme une masse le soir venu. Les vertiges me mettent littéralement KO. Ces "siestes" diurnes n'ont pas d Heures, ça peut très bien être dans la matinée après m'être levée ou en cours ou fin d'après-midi, c'est le père Ménière qui gère cette horloge. En dehors des périodes vraiment lourdes, mon sommeil est très fantaisiste Je peux passer une journée entière sans avoir la moindre fatigue et passer une bonne partie de la soirée bien éveillée à regarder la télé assez tard et sans en perdre une, de me coucher et de me relever 2 ou 3 heures après pour aller prendre un verre d'eau et peut-être aussi un ¼ de lexomil pour m'apaiser, car quand Morphée a décidé de ne pas me prendre dans ses bras, c'est parti pour que je me tourne et retourne sans fin dans mon lit Par ailleurs, quelle que soit mon heure de coucher ou le nombre d Heures de sommeil, je ne me lèverais jamais très tard pour autant. En général, 6 ou 8 heures suffisent, maintenant dire que je suis en pleine forme, ça c'est autre chose, tout dépend de mon état (avec ou sans vertiges) Mais n'importe comment, prolonger le sommeil de la nuit risque au contraire me rajouter une migraine, alors même vaseuse, autant se lever au premier réveil. D'autres jours, en regardant les infos de 13 h, je ne vois pas la fin du programme et je m'endors pendant 1 heure voir 2 et parfois même un peu plus. Là, mon après-midi est sacrément raccourcie Mais quand le corps réclame, comment lutter contre la nature Evidemment, tant que je travaillais, je ne pouvais pas me permettre de veiller tard et j'étais tellement crevée que je n'avais pas besoin de berceuse. Petit à petit, quand les vertiges ont vraiment été pris de folie, là le réveil était très dur, je marchais de plus en plus au ralenti et souvent au boulot j'évoquais à mon entourage ma grande fatigue et une envie énorme de faire une sieste, ce qui n'était bien sûr pas possible. Mais le pire qui me soit arrivé, ce sont les vertiges au milieu du sommeil, ceux qui te réveillent dans la nuit noire, où le lit se transforme en manège et dont la vitesse grand V est vraiment effrayante, (ce que je ne souhaite à personne) Heureusement je n'ai eu que deux expériences de ce style. La première fois, surprise par ce "drôle" de réveil, j'ai eu la fabuleuse idée de me demander quelle heure il pouvait être et le fait de vouloir appuyer sur le bouton de la lumière n'a fait qu'empirer la chose. Les nausées ont très vite suivi et j'ai du réveiller mon mari puisque j'étais incapable de me lever pour aller jusqu'aux toilettes. La seconde fois, j'étais seule. En partant me coucher, je sentais déjà que ça n'allait pas très fort et j'ai pris mon attirail nécessaire. La cuvette au cas où Et ça n'a pas manqué, au milieu de la nuit, mon lit à nouveau, transformé en tapis volant tournoyant dans le noir de la chambre, c'est mis en route. Là, j'étais un peu plus maligne si je puis dire, peut m'importait l Heure qu'il pouvait être, je suis restée sans bouger et j'ai tenté de gérer comme j'ai pu et finalement je me suis rendormie. Par contre au réveil, je me sentais plutôt décomposée, vidée, bref pas bien du tout. J'ai réussi à me lever tant bien que mal, le miroir de la salle de bain m'a renvoyé l'image de quelqu'un que je ne reconnaissais pas, d'une blancheur cadavérique. Je suis allée ouvrir ma porte d'entrée à clé pour qu'éventuellement si je devais appeler mon médecin, qu'il puisse au moins entrer dans la maison. J'ai aussi pris mon téléphone et mon carnet d'adresses et retour direct sur mon "cher canapé" . J'y suis restée jusqu'au milieu de l'après-midi avant que ça n'aille un peu mieux. A l'époque je prenais encore du Tanganil, mais, même la dose maximale ne m'a pas soulagée et je ne savais pas qu'il existait des piqûres pour les vertiges si non, peut-être aurais-je appelé mon cher docteur. Mais je ne sais même pas si composer le moindre N° de téléphone aurait été dans mes possibilités, car même les yeux n'étaient pas en face des trous, pour dire dans quel état j'étais. Voilà pour ce qui est de mon sommeil en ce qui me concerne, comme dit plus haut à géométrie variable, réparateur ou pas, c'est selon les nuits, les vertiges, la lune, ect.
  Lire la suite de la discussion sur e-sante.fr


225772
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Comment chasser les moustiques qui empêchent de dormir ?

image

Voici ma technique perso pour me débarrasser d'eux de manière définitive! Ca demande un peu de technique mai ça marche à tous les coups! -tu te glisse sous la couette et tu éteins la lumière. -tu laisse juste la moitié de ta tete...Lire la suite

J'ai une sensation de mal-être en me réveillant

image

Je vais resumer le plus brievement possible mes experiences depuis mon enfance: -Nourrisson je convulsais. -a 18 ans jai fait ma premiere crise d'epilepsie qualifié aprés et d'aprés le medecin de "grand mal" en ce en plein cour... : ...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages